Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 07:02

Depuis son indépendance, la République de Guinée a sans doute connu différentes sortes de systèmes de gouvernement, ses dirigeants ont eu plusieurs méthodes de gestion du pays. Ceux-ci se sont maintenus par la popularité, parfois (surtout au début de leur arrivée aux affaires), par la force quand la popularité s'en est allée, dans l'un des derniers cas, par la maladie quand la force a lâché. Haranguer les foules a fait partie de cette panoplie de méthodes et ceci avait pour objectif de maintenir le peuple en reste pour pouvoir gouverner.

 

Mais ce qui peut être appelé aujourd'hui en Guinée la troisième République, s'il c’en est une, cette dernière est basée essentiellement sur des méthodes policières du temps des cryptocommunistes où le dirigeant doit avoir un « délit », vrai ou faux, à reprocher à des acteurs de la vie nationale. Le premier Président démocratiquement élu, le Professeur Alpha CONDE a lâché la meute pour fouiner dans ce qu'il considère comme détritus de gestions passées. Adversaires déclarés ou partenaires y compris ceux qui sont le plus proche et qui l'ont soutenu, nul n'échappe à cette paranoïa du nouveau maître de Conakry.

 

Après moult humiliations qu'il a fait subir à son pauvre Ministre d'Etat, Secrétaire Général à la Présidence, Monsieur François Lonceny Fall, l'ancien Président de la FEANF a entrepris des fouilles sur Sidya TOURE, Cellou Dalein Diallo à propos ou contre qui il croit trouver de vraies raisons pour les éliminer de la course au leadership. Ses proches sont convaincus de trouver le pot au rose.

 

Mais le cas le plus étonnant, c'est sa fébrilité à trouver nécessairement du côté de Monsieur Lansana Kouyaté, « quelque chose », comme pour tuer la vraie vérité , hélas prouvée pour « l’assisté », de toutes les assistances psychologiques, physiques, matérielles, et financières que celui-ci lui aura dispensées au sein de l'alliance Arc-en-ciel durant le second tour de l'élection présidentielle. On a tendance à croire que le Professeur Alpha Condé en veut toujours à ceux qui l'aide franchement et loyalement.

 

Après toutes ses tentatives infructueuses sur des sujets dont on a longtemps parlé, et à propos desquels il n'y eu aucune preuve pour confondre le Président du Parti de l'Espoir pour le Développement National, l'actuel chef de l'Etat guinéen, le Professeur Condé, vient de demander avec insistance à ses collaborateurs, de prouver vaille que vaille que les 150 bus opportunément importés de la façon la plus transparente, n'étaient que de vieux autocars destinés à la casse . Il faut rappeler que ces bus ont été acquis grâce à un crédit global de près de 250 millions de dollars américains donnés à la CEDEAO par l'Inde. Son Excellence Lansana Kouyaté a été Secrétaire Exécutif de la CEDEAO. C'est lui qui a restructuré le fonds de la Communauté Economique Des Etats de l'Afrique de l'Ouest -CEDEAO- en banque d'investissement. Grâce à ses actions connues et reconnues, il a pu tailler pour la Guinée, son pays natal qu'il aime tant, la part du lion. De façon très patriotique, son Ministre des Transports, Monsieur Boubacar Sow, a mené des opérations jusqu'au bout après s'être rendu en personne jusqu'en Inde, pour voir l'usine où ont été fabriqués les bus.

 

Pour rappel, le service de maintenance et d'envoi de toutes les pièces de rechange et de pneumatiques de la société Leyland (où sont fabriqués nos 150 bus) a envoyé un expert à Conakry après que Lansana Kouyate avait quitté le gouvernement. Et comme il est de coutume en Guinée, le Monsieur a trainé près de quatre mois dans le pays, sans être reçu par les autorités compétentes. De guerre lasse, il est reparti en Inde.

 

La "morale" de tout ceci, c'est de devoir assister aux mêmes délations, aux mêmes combines policières, aux mêmes rumeurs et aux mêmes faux et usage de faux comme méthode de gouvernement, qu'on croyait d’autres temps

 

Que des Guinéens aient enfin le courage de dire non pour que le Bon Dieu puisse les aider !

 

Ibrahima Sory Cissé


Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Libre opinion
commenter cet article

commentaires