Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 23:32

La marche a démarré vers midi au quartier Sandervalia, dans la Commune de Kaloum, précisément au siège de l’ONG dénommée la Coalition nationale des Femmes Guinéennes- Droits et Citoyenneté (CONAG- DCF), que dirigeait l’ex ministre du précédent Gouvernement de transition, Nanfadima Magassouba pour se terminer à la Primature.

 

Au cours de leur parcours, ces femmes criaient des slogans du genre : "Les jeunes, les femmes au poste de décisions", alors que d’autres manifestantes brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : "Stop à l’utilisation des femmes comme bétail électoral" ou encore "En tant que majorité de la population, nous réclamons 50 % des postes de décision dans l’administration" ou enfin "Nous voulons du sang nouveau dans une administration qui dort".

 

Selon la directrice de l’ONG dénommée Coalition Nationale de Guinée pour les Droits et la Citoyennes des Femmes (CONAG- DCF), Bintou Nabé, la représentativité des femmes dans le nouveau Gouvernement d’union nationale est minime :

 

« Six femmes seulement sur 37 soit 16,21 pour cent, alors que la constitution prévoit 30 pour cent au moins ; pourtant votre élection à la magistrature suprême de notre pays est en grande partie l’œuvre des femmes et des jeunes qui représentent plus de 60 pour cent de la population guinéenne », a-t-elle affirmé.

 

Une autre manifestante a fait remarquer que l’objet de cette marche est de rappeler au nouveau président guinéen, Alpha Condé, qu’il avait pris des engagements fermes envers les femmes et les jeunes lors de la campagne électorale :

 

"Le Pr Alpha Condé avait pourtant promis d’appeler les jeunes et les femmes dans son nouveau Gouvernement, parce qu’ils sont les artisans de sa victoire, mais voilà qu’aujourd’hui il n’y a que six femmes, qui occupent des ministères comme l’Industrie des petites et moyennes Entreprises, ou l’hôtellerie, le Tourisme et l’artisanat, ou encore le Travail et la Fonction Publique, ou aussi les Guinéens de l’Etranger, ou enfin les Affaires Sociales, et la Promotion Féminine et l’Enfance".

 

APA

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article

commentaires