Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 12:58

dadis 01« Il peut rentrer dans son pays. On espère qu’il rentrera pour jouer un rôle positif pour son pays. Cela dépend du gouvernement Guinéen », déclarait ainsi, William Fitzgeral, sous-secrétaire d'Etat adjoint pour les affaires africaines en parlant de l'ancien chef de l'Etat guinéen, Capitaine Moussa Dadis Camara. C'était le 21 décembre 2010, le jour de l'investiture du président Alpha Condé marquant la fin de la transition, définie par les accords du 15 janvier à Ouaga. 

Si la position de Washington qui a participé activement à la mise à l'écart de l'ancien chef de la junte militaire qui s'est emparée du pouvoir en Guinée, le 23 décembre 2008, est clairement définie, celle de Paris, l'autre acteur de ce "complot contre Dadis" reste floue. Aucune déclaration concernant Dadis Camara qui continue son exil au Pays des hommes intègres ne vient ni de l'Elysée ni du Quai d'Orsay, où trônait jusqu'au dernier remaniement ministériel en novembre dernier , Bernard Kouchner, "le frère jumeau" du Président Condé.  

D'après nos informations, Paris s'oppose à un retour à court terme du Capitaine Dadis. Pour cause: le nouveau pouvoir de son protégé est encore fragile. On a peur de la popularité de l'ex-président du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD) au sein de l'armée et aussi la population. 

La stratégie est de laisser au temps de jouer son rôle. Pourtant Capitaine Dadis Camara caresse le rêve de retourner au bercail. Le Président Alpha Condé qui doit effectuer une visite d'Etat à Ouaga fin janvier va le rencontrer. La question de son avenir sera sans doute dans le menu de leur discussion. Papa Koly Kourouma, proche du Capitaine Dadis, aurait apporté son soutien à Alpha Condé au second tour de la présidentielle pour, disent certaines sources, obtenir une garantie pour "son frère". Même si dans certains milieux proches du Capitaine, on soupçonne l'actuel ministre d'Etat à l'Environnement et l'Energie, de n'avoir pas fait un franc jeu pour le retour du président du CNDD au pays lorsqu'il était hospitalisé au Maroc.

Alpha Condé a promis d'accorder à Moussa Dadis Camara le statut d'ancien chef d'Etat avec les avantages que lui confèrent la loi. 

Reste à savoir quand il pourra rentrer librement dans son pays. Tout porte à croire que le bouillant Dadis est retenu à Ouaga par la volonté de Paris et d'Alpha Condé.  

Dondoly Mansa

 pour www.lejour.info partenaire de www.BanabanaNews.org

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article

commentaires