Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 14:30

L'université Zaytuna préconise d'éduquer des générations de futurs cadres musulmans américains. La longue histoire des études islamiques s'est accrue d'une nouvelle composante : un collège en Californie qui vise à fournir une éducation à des musulmans qui pourront devenir chefs de file de la société.


 

L'université Zaytuna a inauguré ses cours le 24 août et cherche à devenir le premier établissement d'enseignement supérieur musulman à être agréé aux Etats-Unis, offrant des diplômes à l'issue de quatre ans d'études.

 

Fondé par trois érudits de la religion islamique américains, le collège Zaytuna préconise de renouer avec la tradition intellectuelle de l'islam tout en l'incorporant à la société des Etats-Unis.

 

« Dans l'avenir, la fondation de Zaytuna représentera une étape historique qui aura permis de mieux comprendre l'islam et d'établir de meilleures relations entre les musulmans et les membres des autres communautés religieuses aux Etats-Unis - si Dieu le veut », a déclaré l'un de ses fondateurs dans un communiqué de presse diffusé à l'occasion de son ouverture.

 

L'un des premiers étudiants de l'université Zaytuna est M. Dustin Craun, du Colorado, selon lequel celle-ci aidera les musulmans à mieux comprendre leur rôle aux Etats-Unis.

 

« Je pense que nous, en tant que musulmans aux Etats-Unis, devons apprendre ce que l'islam représente pour nous en tant qu'américains, et c'est l'un des but de cet établissement », a dit M. Craun. L'université « enseigne comment être les porte-étendard des musulmans dans ce pays ».

 

M. Craun et les 14 autres étudiants inscrits pour les premiers cours de Zaytuna peuvent choisir entre deux matières principales : le droit et la théologie islamiques ou la langue arabe. Les fondateurs de l'université, dont M. Omid Safi, espèrent que certains de leurs diplômés joueront des rôles directeurs dans leurs communautés en tant qu'imams ou dans d'autres capacités. M. Safi, qui est professeur d'études islamiques à l'université de Caroline du Nord à Chapel Hill, a dit qu'il s'agirait d'un accomplissement important car certains des imams qui sont aux Etats-Unis mais nés à l'étranger ne comprennent pas la culture et la société américaines.

 

« Les importations sont bien pour les tapis. Mais ça ne marche pas vraiment bien pour les imams dans le contexte américain, où ils seraient peut-être appelés à en savoir autant sur la religion que sur les consultations maritales », a dit M. Safi. Les futurs dirigeants de la communauté musulmane aux Etats-Unis « devront en savoir autant au sujet de Facebook et de la jeune chanteuse Justin Bieber que sur les aspects classiques du droit islamique ».

 

D'autres universités des Etats-Unis offrent déjà des études islamiques mais selon M. Hatem Bazian, recteur des affaires académiques et cofondateur de Zaytuna, celle-ci a adopté une approche différente.

 

« Les établissements qui enseignent les études islamiques le font de la perspective de quelqu'un qui voit l'islam de l'extérieur et c'est souvent une méthode de déconstruction », a dit M. Bazian. « Nous étudierons l'islam de l'intérieur et dans un but non de déconstruction mais pour en saisir les principes essentiels et les élargir. »

 

D'autres Américains ont tenté de fonder des collèges islamiques à Chicago et à New York, mais l'université Zaytuna pourrait avoir un avantage du fait que ses directeurs sont affiliés à des établissements scolaires déjà bien établis. M. Bazian est professeur auxiliaire à l'université St. Mary's de Californie, et un autre cofondateur, M. Hamza Yusuf, siège à la commission consultative de la Graduate Theological Union à Berkeley (Californie).

 

Zaytuna devrait avoir son propre campus dans l'avenir mais pour le moment ses cours se tiennent dans des salles de classe louées à l'American Baptist Seminary of the West qui relève de la Graduate Theological Union. Le président de celle-ci, M. James Donahue, a dit que le collège Zaytuna devrait devenir un pont facilitant l'entente entre les musulmans et les non-musulmans aux Etats-Unis.

 

M. Bazian envisage un rôle semblable pour Zaytuna en tant que pont facilitant l'entente entre les Etats-Unis et les pays à prédominance musulmane, un rôle qui se jouera grâce à des échanges académiques avec d'autres universités de par le monde islamique.

 

« Je pense que la communauté musulmane internationale a aujourd'hui une nouvelle adresse intellectuelle aux Etats-Unis où elle pourra engager le dialogue par le biais de conférences, de colloques et d'échanges organisés par Zaytuna. » M. Bazian a aussi souligné que des érudits de l'islam dans d'autres pays lui avaient déjà exprimé un tel intérêt.

 

Le collège Zaytuna est le résultat de plus d'une décennie d'efforts déployés pour promouvoir les études islamiques aux Etats-Unis et succède à l'Institut Zaytuna que M. Yusuf avait fondé en 1996. En 2004, M. Shakir a lancé un programme complet d'études religieuses à l'institut pour évaluer la possibilité de le transformer en collège et le programme d'été d'études arabes s'est beaucoup élargi au cours des dernières années.

 

Le processus de demande d'inscription à Zaytuna se calque sur celui des autres universités américaines et les décisions se font sur la base de la moyenne des notes, d'examens normalisés et d'essais. Les nouveaux étudiants doivent avoir une connaissance de la langue arabe d'un niveau équivalent à un an d'études universitaires.

 

L'inscription est ouverte aux étudiants de toutes les religions.

 

« Les premières universités fondées dans le monde islamique étaient ouvertes à tous, et notre principe est que le savoir appartient à toute l'humanité », a indiqué M. Bazian.

 

Les postes de professeurs à Zaytuna sont pleins pour le moment et comptent des hommes et des femmes ; d'autres postes seront créés au fur et à mesure des besoins.

 

« Notre description d'emploi visera à trouver la personne qui a non seulement les compétences nécessaires dans un quelconque domaine mais aussi une idée claire de la contribution intellectuelle faite par l'islam », a souligné M. Bazian.

 

Il a ajouté que Zaytuna devra relever des défis considérables dans l'avenir, dont la nécessité de devenir une université agrée pour pouvoir offrir des diplômes reconnus aux Etats-Unis. M. Bazian se dit confiant qu'elle le sera mais le processus prend de quatre à huit ans.

 

« Nous pensons qu'il est nécessaire pour une université comme la nôtre, fondée aux Etats-Unis, d'être respectée et reconnue comme le sont les autres établissements d'études supérieures et d'être agréée », a dit M. Bazian.

 

Il y a aussi le problème du financement auquel se heurtent tous les collèges, même ceux déjà bien établis. Une fois que Zaytuna commencera à s'élargir, ce problème deviendra plus crucial.

 

« Notre objectif est d'avoir un site permanent, et cela dépend de nos ressources financières et de nos projets et programmes pour lever des fonds », a précisé M. Bazian. « Nous espérons et croyons que la communauté musulmane américaine répondra à l'appel et y verra le pas stratégique le plus important pour renforcer ses institutions. »

 

Zaytuna bénéficie d'un financement initial de 30 millions de dollars sur quatre ans mais cherche à obtenir d'autres dons pour plusieurs autres programmes d'études islamiques et d'arabe. En outre, Zaytuna cherche à lever 3 ou 4 autres millions de dollars pour couvrir ses dépenses de fonctionnement.

 

M. Bazian a établi un calendrier pour le développement de Zaytuna : un siège permanent d'ici 5 ou 7 ans et un total de 500 étudiants d'ici 10 ans. Au fur et à mesure que le nombre d'étudiants s'accroit, les programmes s'élargiront et comprendront de nouvelles matières et une section importante sera établie pour les recherches.

 

Les administrateurs espèrent offrir d'autres cours sur le droit islamique et ajouter des études sur le chiisme et ils pensent que Zaytuna pourrait même faire concurrence à d'autres collèges et universités dans un autre cadre.

 

« Je ne sais pas encore si nous pourrons avoir notre propre équipe de football américain, mais peut-être une équipe de basket-ball sera plus facile à gérer dans le court terme », a dit M. Bazian.

 

Pour M. Craun, Zaytuna représente un autre chapitre du legs culturel et spirituel très riche des Etats-Unis.

 

« Ce genre de projets, à mon avis, renforce ce qu'il y a de beau dans ce pays en ce qui concerne sa diversité, son acceptation (de tous) et aussi en ce qui concerne, nous l'espérons, un niveau profond de tolérance », a dit M. Craun. « Zaytuna peut ajouter un autre aspect intellectuel, une autre perspective et une autre tradition aux innombrables opinions et façons de comprendre la réalité qui existent déjà dans ce pays. »

 

M. Scott Bortot

 

Source : http://www.america.gov/fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Amdy's Blog - dans Religion
commenter cet article

commentaires