Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 22:57

Une al­ter­ca­tion entre deux groupes de com­mer­çants au­tour du ra­mas­sage des or­dures a failli dé­gé­né­rer mardi en af­fron­te­ments entre Peuls et Ma­lin­kés, au grand mar­ché de Ma­di­na, situé dans la ban­lieue de Co­na­kry, a consta­té APA. 

Des femmes au­raient jeté des or­dures de­vant des bou­tiques ap­par­te­nant à des com­mer­çants Peuls pro­vo­quant l’ire de ces der­niers ce qui a dé­gé­né­ré en al­ter­ca­tion condui­sant à la fer­me­ture de nom­breux com­merces.

Il a fallu une in­ter­ven­tion des agents de la po­lice an­ti-​émeutes pour cal­mer les es­prits.

Le gou­ver­neur de la cité, le com­man­dant Resko Ca­ma­ra, a ef­fec­tué une des­cente sur les lieux et or­don­né la fer­me­ture des bou­tiques si­tuées dans la zone où s’est pro­duit cet in­ci­dent.

Cette al­ter­ca­tion vient rap­pe­ler la ten­sion com­mu­nau­taire qui a mar­qué le dé­rou­le­ment de la pré­si­den­tielle en Gui­née qui s’est sol­dée par la vic­toire d’Alpha Condé.

Vu ce qui a failli se pas­ser ce matin, maints ob­ser­va­teurs pensent que la ten­sion est loin de re­tom­ber mal­gré l’avè­ne­ment d’une nou­velle ré­pu­blique en Gui­née

APA

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Faits divers
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 12:01

LouaFamily.JPG

C'est le 16 octobre 2010, qu'Elisabeth la femme enceinte de Michel Loua, un guinéen pasteur évangéliste chrétien a parlé à son époux pour la dernière fois. Michel Loua est un de ces Guinéens qui ont joint les principaux groupes de pasteurs évangéliques chrétien américains. Etudiant la réligion au Texas, Michel Loua comme ses compatriotes de la diaspora maintenait le contact avec sa famille restée au pays et les soutenait matériellement et financièrement. Avec son église, Michel Loua initiera plusieurs projets de developpement et d'actions humanitaires avec le soutien des évangélistes américains qui financaient ses voyages vers la Guinée pour implementer les projets.

A l'arrivée au pouvoir de Moussa Dadis Camara, en décembre 2008, Michel croit aussi au discours populiste du putchiste guinéen et est mis en contact avec le CNDD par des amis communs facilités par la similarité de la foi et de terroir tous originaires de N'Zérékoré. Michel aurait d'ailleurs été dans les même classes d'arts martiaux que Claude Pivi, le ministre de la sécurité présidentielle de Dadis.

Après l'attentat contre Dadis par son aide de camp Toumba Diakhité, suivi de la mise en exil du capitaine au Burkina, Michel Loua sera parmis ceux qui demandaient que Dadis doit être retourné en Guinée, malgré la mise en accusation de ce dernier dans le massacre du 28 septembre. Ce qui fut vertement opposé par la communauté internationale inquiète de la présence de l'accusé de crimes contre l'humanité en Guinée durant la période de transition vers le régime civil. Après que le capitaine putchiste soit confiné à l'exil Michel retourne à ses études aux Etats Unis où il fini un Master et un Doctorat en théologie.

En juin 2010 Michel retourne en Guinée pour selon ses proches, terminer le chantier familial à N'Zérékoré et en même temps, chercher à implementer une Fondation humanitaire à Conakry. Mis au courant des tensions ethniques à N'Zérékoré, selon ses amis américains, Michel s'impliquera dans la résolution des conflits intercommunautaires qui se pointaient à l'horizon en Guinée Forestière. A sa femme, Michel annonce qu'il va acheter un terrain à Conakry et y construire un sous bassement pour finir la maison plus tard. Il habitait dans un hotel de la place et parrallèlement en contact quotidien avec ses collègues de l'église américaine.

Le soir du 16 octobre 2010, ce sont des personnes en uniforme qui se présentent à l'hotel où réside Michel. Ils lui disent de le suivre et Michel demande pourquoi? Son neveu qui est avec lui proteste et est immédiatement mis aux arrêts. Le neveu sera libéré quelques jours plus tard, mais Michel reste enfermé dans une cellule de détention au commissariat de Matoto. Le commissaire Sidibé signe son arret d'écrouement et la porte des prisons de Guinée se referme sur Michel sans qu'il ne soit officiellement informé des motifs de son arrestation. Le lendemain, des hommes en uniformes reviennent et vident tous les biens de Michel dans sa chambre d'hotel: argent, telephone cellulaire, habits etc....  et s'emparent de ses deux voitures. Ils ordonnent au manager de l'hotel de fermer la chambre de Michel si bien que son neveu à sa sortie ne pouvait récuperer les biens de son oncle.

Informé de l'arrestation, des démarches sont entreprises par l'église américaine auprès des autorités des Etats Unis qui répondent que du au fait que Michel n'étant pas un citoyen américain, le gouvernement américain ne s'impliquera pas. Des avocats guinéens sont recrutés pour savoir de quoi on reproche Michel ..... Sans succès. Finalement c'est le ministre de la justice, lui même qui est contacté. La famille et les avocats sont recus en audience et le ministre de la justice Siba Lohalamou écoute leur doléance et propose d'intervenir et leur demande de revenir lundi 7 novembre. Pendant ce temps, il est ordonné au commissaire de la gendarmerie de Matoto de transferer le prisonnier à la justice pour fin d'enquête. Ce à quoi le commissaire déclare qu'il est impossible de le faire car les accusations contre Michel revèlent de « la sécurité d'état.» Parrallèlement, c'est Dadis lui même qui est contacté depuis son exil forcé de Ouagadougou. L'ancien chef de la junte téléphone à Konaté pour lui demander d'intervenir pour faire libérer son ami. Konaté promet d'intervenir. Le ministre à son tour convoque la famille pour les informer que Loua sera transféré à la justice pour fins d'enquête.

La jour prévu pour le transfert à la justice du prisonnier Michel Loua, le 14 novembre 2010, aux premières heures de la veille du jour de la proclamation des résultats, des inconnus vont dans la cellulle où se trouvait Michel, faible, malnourri, affaibli et enchainé pour lui loger une balle dans le coeur. Son corps est déposé à la morgue et sa famille, bloquée à N'Zérékoré pour cause d'état d'urgence n'arrive pas à venir à Conakry pour recupérer leur fils et l'enterrer dans la terre de ses ancêtres. Son enfant qui naitra dans quelques semaines ne connaitra jamis son père. Ses 3 enfants agés de 14, 12 et 4 ans grandiront orphelins.

Aucune enquête officielle n'est annoncée pour connaitre les circonstances de la mort de Michel Loua.

 

Boubacar Caba Bah

Orangeville, Canada

Repost 0
Published by Amdy's Blog - dans Faits divers
commenter cet article
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 11:33

junior dadisRetrouvé mort dans sa piscine à Montréal (Quebec) où il faisait des études universitaires Moriba Junior Dadis Camara, le fils du capitaine Dadis Camara, il pourrait être inhumé dans les jours à venir. Pour le moment aucun programme venant de la famille dans ce sens n'est connu. Son père de chef de l'Etat guinéen poursuit sa convalescence à Ouagadougou.

 

Tandis que les membres de la famille résidant à Conakry continue à recevoir les condoléances dans la maison du président sise à Ratoma. Parmi les illustres visiteurs se trouvent le président intérimaire, Général Sékouba Konaté, son épouse Aissatou Bah, le président de l'UFDG, Cellou Dalein Diallo et ses alliés politiques.

 

On avait appris que la famille du défunt demandait une autopsie des médecins légistes canadiens sous la supervision de la police pour déterminer les causes de la mort du jeune homme. Selon nos confrères de Guineenews, cette autopsie a été faite. Et la piste criminelle a été écartée.

 

[Lire la vidéo de Radio Canada]

 

Ainsi, "l’association des Guinéens du Canada, a émis un communiqué pour une veillée funéraire le 21 août et l’exposition du corps le 22 août 2010 à partir de 18 h à Longueuil, sis au 505 boulevard Curé Poirier Ouest." précise toujours Guineenews. Des dispositions seront prises après pour raptriément du corps dans les jours à venir.

 

Le jeune Moriba qui fréquentait l'université privée Koffi Annan à Conakry avant de partir pour le Canada l'an dernier était âgé de 25 ans. En fait, il issu de premier mariage de sa mère avec Mathieu Coulibaly actuel commissaire principal de N'Zérékoré. Mais, il n'a connu comme père que le capitaine Dadis qui n'a rien lésiné pour son éducation. Il porte le nom de ce dernier. Selon ses amis d'ici, Moriba Dadis Camara était un garçon sans histoire et doublé de générosité.

 

Mariama Bah

pour www.lejour.info partenaire de www.ondes-guinee.info

Repost 0
Published by Amdy's Blog - dans Faits divers
commenter cet article
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 12:24

junior_dadis.jpgLe fils aîné du chef de la junte militaire de Conakry est décédé hier lundi soir à Montréal au Québec (Canada), a appris Guinéenews© de source bien informée. Moriba Dadis Camara, de son vrai nom mais plus connu sous son sobriquet de JUNIOR serait mort des suites d'une noyade dans sa piscine à Montréal au Canada.


Joint par téléphone par Guinéenews©, Chérif Idrissa qui se trouve actuellement auprès du capitaine Dadis en convalescence à Ouagadougou, confirme effectivement cette nouvelle tragique du décès du fils aîné du capitaine Moussa Dadis Camara.


Selon notre interlocuteur, ils ont été saisis de la nouvelle depuis hier nuit. Mais c’est ce matin que la nouvelle a été annoncée officiellement à la famille présidentielle.


‘’Junior était allé hier prendre comme d’habitude son cours à l’université. Après la classe il a regagné chez lui. Une fois rentré, il a décidé de prendre son bain dans sa piscine. Il a ôté sa tenue de sortie qu’il a mise dans le fauteuil pour enfiler son maillot de bain. C’est ainsi qu’il a rejoint la piscine. Entre temps, son tuteur a eu besoin de quelque chose chez lui. Il a essayé par plusieurs fois de le joindre sur son téléphone. Mais en vain. Le téléphone a sonné plusieurs fois sans réponse. C’est devant ce manque de réactivité qu’il aurait demandé à quelqu’un de prendre une clé de secours et aller voir chez JUNIOR s’il était présent ou sorti. Arrivé, l’envoyé trouvera la porte JUNIOR entrebâillée, ses habits trainant dans le fauteuil. Il tente de le rappeler, son téléphone a sonné à nouveau mais toujours sans réponse. C’est ainsi qu’ils ont décidé de procéder à une fouille systématique dans sa chambre et en dehors pour s’assurer qu’il n’y traîne pas quelque part. C’est dans cette recherche que le corps sans vie de JUNIOR a été aperçu, flottant dans la piscine’’, nous a confiés l’ancien ministre et porte-parole du capitaine Dadis.


Interrogé sur les programmes des obsèques, Chérif Idrissa affirme qu’à propos, la famille présidentielle n’a pour le moment rien décidé. Si cette nouvelle tragique a été accueillie à Ouaga avec beaucoup d’émotion et de peines pour le couple Dadis et proches, notre interlocuteur indique que le capitaine Dadis a fait preuve d’un sens élevé de foi et de croyance.


‘’C’est vrai que madame Dadis est sous le choc et inconsolable, mais son mari est resté moralement très fort. Nous sommes tous affligés et peinés par cette morte subite de JUNIOR’’, précisera-t-il.


Demandé par Guinéenews© si la famille présidentielle ne soupçonnait pas une piste criminelle, Chérif Idrissa fera savoir que pour le moment ils attendent les conclusions du médecin légiste pour toute autre déclaration.


Il faut par ailleurs signaler que JUNIOR Dadis qui est âgé d’environ 25 ans fréquentait jusque l’année dernière l’université privée Koffi Annan de Conakry où il suivait des cours de Droit des Affaires avant de s’envoler pour Montréal au Canada.


Source : Guineenews.org

Repost 0
Published by Amdy's Blog - dans Faits divers
commenter cet article
24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 22:04

Dans la nuit du lundi au mardi 20 avril, un homme du nom d’Alséni Bah, fâché contre sa femme, est tombé sur sa fillette de six ans qu’il a égorgée sans difficulté.

 


Le drame s’est produit à Hoolo dans la sous-préfecture de Konkouré. Tout serait parti d’une dispute entre Alséni Bah et son épouse. Il a piqué une colère noire et a voulu se jeter sur celle-ci. Elle a réussi à s’échapper de son conjoint. Dans sa fureur, il est tombé sur son enfant qu’il a égorgé.

 

La belle-mère et la tante maternelle de sa femme ont été hypnotisées par les évènements. Le sieur Alséni profite de la situation pour se jeter sur sa belle. Toujours armé de son couteau, il parvient à sectionner partiellement le cou de la vielle. La tante maternelle de sa femme subira à son tour le même sort.

 

Ces trois actes criminels ont été certes rapides, mais les cris des femmes ont attiré l’attention des voisins. Avant qu’on ne réalise ce qui s’est passé, Alséni Bah a disparu dans la nature.

 

Aux dernières nouvelles, il est toujours activement recherché. Sa femme aussi reste également introuvable.

 

Selon Dr Isaac Condé, médecin chef de la chirurgie de Mamou, la vie des deux belles-mères n’est plus en danger.

  

Idrissa Sampiring Diallo

 

www.lejourguinee.com partenaire de www.ondes-guinee.info

 

[Ndlr : La caricature n'est pas la scène réelle du crime]

Repost 0
Published by Amdy's Blog - dans Faits divers
commenter cet article
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 07:01


Un Capitaine de l’armée guinéenne a tué son enfant mercredi au quartier Kagbélen dans la préfecture de Dubréka, alors qu’il pensait lui administrer ainsi « une correction exemplaire ».


Voila un acte odieux qui prouve à suffisance, le comportement barbare de certains officiers militaires guinéens. Kagbélen est sous le choc. Ce matin, les citoyens étaient révoltés et réclamaient un châtiment typique pour son auteur.

 

Selon les informations en notre possession, Alsény Cissé, âgé de14 ans et fils du capitaine Cissé aurait volé un objet dont le nom ne nous a pas été révélé. L’adolescence qui ne serait pas à son premier larcin attire la colère de son géniteur. Ce dernier le ligote pour l’empêcher de tout mouvement avant de rejoindre son lieu de service au PA de Sangoyah dans la commune de Matoto à Conakry.

 

Les informations recueillies à chaud sur les lieux ce matin soutiennent que c’est dans la corde, privé d'eau et de nourriture qu’Alsény Cissé a rendu l’âme. Le petit est mort sous les yeux des deux épouses de son père, incapables de le détacher de peur d’attirer la foudre du Capitaine sur elles.

 

Le décès constaté, c’est alors que les deux compagnes de l'Officier (ndlr : une d’elle est la mère de la victime), décident d’appeler leur époux pour lui annoncer le résultat de son acte.

 

Au moment où nous quittions les lieux, les autorités civiles et militaires de Dubréka étaient alertées.

 

Aly Fofana

pour www.lejourguinee.com partenaire de www.ondes-guinee.info

 

[Ndlr : Cette image d'archives n'est pas de la Guinée]

 

 

 

Repost 0
Published by Amdy's Blog - dans Faits divers
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 21:14

 
Le Capitaine de l'armée qui a tué son fils mercredi au quartier Kagbélen dans la préfecture de Dubréka a agit parce que l’enfant a dérobé sa solde du mois d’octobre.

Les dernières informations rapportent que quelques jours avant le drame, M.Cissé qui venait de prendre sa solde l’a déposé sur la table, une fois de retour à la maison. Et va prendre son bain. De retour dans sa chambre, point d’argent. L’intégralité de la somme et son téléphone portable ont disparu.

 

Ses premiers soupçons portent sur son fils Alsény, auteurs de plusieurs « petits vols » dans la concession. Mais ce dernier s’est évaporé dans la nature. Il ne reviendra que quelques jours plus tard. Sans argent, ni téléphone.

 

C’est alors que le Capitaine pique une colère noire, attache son fils mercredi matin et l’enferme dans la chambre avant d’aller au camp.

 

C’est dans ces conditions que le petit, élève de 14 ans environ trouve la mort dans la corde qui le ligotait.

 

Dans un premier temps, la famille Cissé tente d’étouffer l’affaire en parlant d’une mort naturelle. Puis elle soutient que la victime avait été tabassée ailleurs après un de ses vols. "C'est ce qui a tué notre fils", avaient justifié certains membres du foyer.

 

Mais les voisins qui avaient suspecté un acte criminel réfutent la thèse et demandent une autopsie pour en savoir mieux.

 

" Ils nous ont dit que la cause de la mort de l’enfant se trouve ailleurs. Après les enquêtes, on a finalement découvert qu’il est décédé dans la corde à la maison ", a indiqué un voisin.

 

L’enquête réalisée a effectivement révélé qu’Alsény Cissé est mort des suites de tortures.

 

Aux dernières nouvelles, l’officier serait aux mains des gendarmes de la lutte contre la drogue et du grand banditisme.

 

Aly Fofana

pour www.lejourguiee.info partenaire de www.ondes-guinee.info

 

 [Sur la photo, un "talibé" âgé de 7 ans ligoté par son maître coranique au Sénégal].

Repost 0
Published by Amdy's Blog - dans Faits divers
commenter cet article
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 14:06

Le directeur national adjoint de l'Emploi jeune et ancien inspecteur de la jeunesse de Conaky, Amadou Sadio Diallo dit "Sader" a été assassiné ce lundi 19 octobre à son domicile à Conakry. C'est aux environs de 3heures du matin, que des inconnus encagoulés et armés se sont attaqués à leur victime, lui soutirant de l'argent et ses téléphones.

Fils unique de ses parents et père d'une famille modeste, "Sader", comme l'appellent affectueusement ses amis rejoindra demain mardi 20 septembre Lélouma sa préfecture natale située au nord-Ouest de la ville de Labé, capitale du Foutah-Djallon.

Pour l'heure aucune trace des tueurs à gages. Ce meurtre relance la question de l'insécurité grandissante à Conakry, où des hommes armés attaquent régulièrement les populations civiles, en toute impunité.

Mamadou Camara


Source : Africaguinee.com

Repost 0
Published by Amdy's Blog - dans Faits divers
commenter cet article
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 11:31

Selon le Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Kindia, Alpha Sény Camara, un incident banal s'est produit au Bar Badiar du quartier Abattoir III où un certain Aly Camara a pris de la cigarette avec un marchand pour payer 500 francs simplement. Une altercation s'en est suivie. Bilan: quatre morts et quatre blessés dont un militaire.

Les services de sécurité de Kindia ont procédé à l'arrestation d'au moins quatre personnes. Mais pour une question de sécurité de l'enquête le procureur n'a pas voulu révéler l'identité des prévenus.


On sait tout de même que le sieur Aly Camara, âgé de 18 ans, qui a provoqué l'incident et qui était armé de quatre couteaux fait partie des interpellés.


Le parquet de Kindia a ouvert une information judiciaire pour cerner le mobile réelle de ce qui est arrivé.


Après l'identification des victimes, l'autorité compétente a procédé à la restitution des corps à leurs familles respectives pour l'inhumation.


Idrissa Sampiring Diallo
à Labé
pour www.lejourguinee.com partenaire de www.ondes-guinee.info

Repost 0
Published by Amdy's Blog - dans Faits divers
commenter cet article
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 22:00
Le numéro 2 de la junte en Guinée et ministre de la Sécurité, le général Mamadouba "Toto" Camara a été brutalisé par des soldats proches du chef de la junte, le capitaine Moussa Dadis Camara, a-t-on appris mercredi de sources militaires et policières.

Selon ces sources s'exprimant sous couvert de l'anonymat, l'incident s'est produit dans la nuit de mardi à mercredi près du camp Alpha Yaya Diallo, siège du CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement, junte).


Un conteneur de matériels de transmission et de radios offert par la Corée du Sud à la police guinéenne a été intercepté par des militaires de la garde du capitaine Dadis Camara, sur son instruction.
 

Le général "Toto" Camara, ministre de la Sécurité, s'est alors interposé et a voulu emmener le conteneur à la CMIS (compagnie mobile d'intervention et de sécurité), une unité d'élite de la police guinéenne situé dans la proche banlieue de Conakry. Refus des militaires qui ont alerté le chef de la junte de l'intention du ministre de la Sécurité.


Le capitaine Camara a alors envoyé d'autres soldats récupérer le conteneur et a invité le général "Toto" au camp militaire Alpha Yaya Diallo
, a expliqué un garde rapproché du général, qui avait pris la fuite. "Il a été roué de coups par au moins cinq militaires", a assuré un autre de ses gardes.


Selon plusieurs sources, le chef de la junte a promis rechercher les coupables et les radier des forces armées guinéennes.


La junte a pris le pouvoir le 23 décembre, juste après la mort du général Lansana Conté qui avait dirigé le pays pendant 24 ans.


Source :
AFP

Lire l'article relatif :

Le général Toto se fait tabasser par des soldats

Repost 0
Published by Amdy's Blog - dans Faits divers
commenter cet article