Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 14:34

unicef-logo_with_hands.jpgLe gouvernement guinéen et L'UNICEF ont procédé ce jour à la signature des plans d'action 2011, lesquels indiquent les actions planifiées en faveur des enfants et des femmes pour cette année. 23 millions de dollars seront consacrés à la survie, protection, développement de l'enfant.

 

Conakry (Guinée), 23 février2011 - Les interventions en faveur de l’enfant et de la femme appuyées par l’UNICEF vont atteindre 23 millions de dollars en 2011 soit près de 176 milliards de francs guinéen. Ces interventions vont concerner la survie, l’éducation, la protection de l’enfant.

 

Ainsi dans le secteur de la santé, l’effort en 2011 va viser à rendre davantage les centres de santé accessibles, à l’enfant et à la mère et leur assurer des services de qualité dans les domaines de la prise en charge sanitaire et nutritionnelle. Il s’agit de réduire le taux de mortalité des moins de cinq ans qui reste encore élevé 142‰*.

 

En matière d’éducation, les capacités d’accueil des structures  d’éducation préscolaire, primaire, formelle et non formelle seront notamment renforcées dans 16 préfectures d’intervention, avec un accent particulier sur les filles et les enfants vulnérables de même que sur la production et l’utilisation des données.

 

En matière d’Eau d’Hygiène et d’Assainissement le plan d’action 2011, met l’accent sur la réalisation et la réhabilitation de points d’eau modernes, l’extension de l’approche assainissement total piloté par la communauté (ATPC), le renforcement du suivi communautaire des points d’eau. Dans les écoles, on renforcera l’apprentissage par les enfants les gestes qui préservent la bonne santé grâce à un environnement adéquat.  

 

Dans le domaine de la protection, la préoccupation est de faire en sorte que le cadre légal de protection  des enfants soit plus opérationnel, et appliqué, de même  que le système d’information sur les enfants en situation difficile renseigne sur son ampleur.

 

Toutes ces interventions seront mises en synergie et suivies grâce au développement de mécanismes de suivi évaluation au niveau décentralisé et déconcentré. 

 

Les plans de travail des différentes composantes du programme de coopération ont fait l’objet d’une signature entre  le Ministre de la Coopération internationale, Mr Moustapha Koutoubou Sanoh et le Représentant UNICEF Mr Julien Harneis. On notait également la présence des premiers responsables des départements ministériels du Plan,  de la Santé, de la jeunesse, de la Communication, des Affaires sociales.

 

 Notons que l’UNICEF/Guinée dans le souci d’atteindre tous les enfants couvre depuis quelques mois les différentes régions du pays, région maritime et moyenne Guinée, Haute Guinée, et Guinée Forestière grâce à ses trois nouveaux sous bureaux.    

  

Pour de plus amples informations :

 

Michèle Akan Badarou

UNICEF Guinée

Phone : +224 623 50 251

Contact Email : mbadarou@unicef.org

 

*(Source 2009, Rapport sur la situation des enfants dans le monde 2011)


Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Communiqué de presse
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 12:51

Ben pepito roman 01Didon ! Ça bouge dans le sens d’un changement réel à tout point de vue en Tunisie, en Egypte, en Libye…en attendant ailleurs. On ne peut stopper la volonté de bouger des populations qui aspirent au respect des droits de l’être humain, à l’équité, à la justice, à une instruction de qualité, à l’emploi, à leur développement et à leur épanouissement. Par contre Goby Condé de Sékoutoureya ne pige pas ça ! En effet Gobykhamé et son coreligionnaire Idriss Deby du Tchad et Ellen Johnson-Sirleaf du Libéria soutiennent mordicus le dictateur Kadhafi en dépit des souffrances des populaces libyennes qui endurent depuis 42 ans un régime tyrannique et barbare.

 

Ce soutien de la part de Goby Condé en faveur de celui-ci n’est pas surprenant. Goby Condé est un tyran et il ne faut pas compter sur lui pour voir un changement positif s’opérer au bled. Vous l’avez entendu de vos propres oreilles marmotter sur France 24 qu’« Aujourd’hui, les Guinéens doivent enfin pouvoir se regarder en face dans le miroir. Se regarder dans le miroir, c’est-à-dire nous accepter tel que nous sommes. » Quel propos amphigourique ! Quel propos ampoulé ! Qu’est-ce signifie « se regarder en face dans le miroir » ? Afakoudou ! Gobykhamé est un nullard. Pire, il incite au statu quo.

 

Nous refusons ca-té-go-ri-que-ment de « nous accepter tel que nous sommes. » Nous aspirons à notre changement mental, à notre développement et au décollage économique de notre patelin, la Guinée. Quelle imbécilité que de nous vouer à l’obscurantisme !

 

Le hurluberlu de Sékoutoureya a les couilles de dire que « le 28 septembre 2009 n’a enregistré au fait que des viols » au stade du 28 septembre à Cona-crimes. Ah, Sira ! N’est-ce pas choquant ? Hé, vous autres ! Mettez au rebut votre pudibonderie hypocrite et dites-vous bien que c’est parce que dans les proches parentales de Gobykhamé aucune n’a jamais été violée par l’armée guinéenne.

 

« Territoire des mémoires ! » s’inscrit justement dans le registre des dénonciations de toutes ces violences sexuelles faites aux femmes, du manque de démocratie et des excès de la soldatesque en Guinée, du désœuvrement des jeunes à se rouler les pouces dans les rues empierrées et poussiéreuses du bled, de l’enseignement au rabais dicté dans le pays et qui plombe par conséquent toutes perspectives d’avenir pour les élèves et étudiants guinéens. Un roman qui essaie d’apporter quelques éléments de réponses à l’interrogation d’André Jacques dans son livre « L’interdit ou la torture en procès » : « Comment est-il possible que l’exercice d’un pouvoir, ou quelque passion idéologique, puisse transformer ainsi l’homme en loup pour l’homme ? »

 Ben pepito roman 002

En Guinée, la passion idéologique de la Révolution sékoutouréenne de 1958 à 1984 et l’exercice du pouvoir des régimes qui se sont succédé ont transformé le Guinéen en démon pour le Guinéen. Et dans sa boulimie du pouvoir Goby Condé nous demande de « nous accepter tel que nous sommes. » Ah, non ! Nous demandons à exorciser les démons en nous. Nous aspirons à une qualité de vie. Nous exigeons des études de valeur, des professeurs compétents, des médecins émérites, de l’eau et de l’électricité. Nous réclamons des logements sociaux et des capables aux commandes de l’Etat guinéen. Woilà ! C’est ça…     

 

Ecrit en français facile, « Territoire des mémoires ! » se lit d’un trait avec passion. Votre écrivailleur vous convie à la signature de son roman le vendredi 29 avril 2011 de 19h à 21h à L’Harmattan 21 bis, rue des Ecoles 75005 Paris. Toutes les associations guinéennes et représentants des partis politiques de l’opposition guinéenne en France, les correspondants des sites guinéens à Paris, les passionnés de lecture, sont invités. Communiquez-nous vos coordonnées à cette adresse électronique : bennpepito2002@yahoo.fr  et nous vous ferons parvenir vos cartes d’invitation par voie postale.

 

Nous comptons sur votre mobilisation pour les causes de la démocratie, de la liberté, de la justice et du respect insubstituable de la dignité humaine dans le monde. Venez nombreux car la soirée sera riche en débats au tour d’un pot.

 

Benn Pepito


Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Communiqué de presse
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 21:23

FoutahPottal Fii Bhantal Fouta-Djallon a le plaisir de convier la communauté guinéenne aux Etats Unis à une rencontre qu’elle organise le 27 février prochain à Harlem, 135e Rue et Saint Nicholas Avenue, à partir de 2:00 H de l’après midi.

 

L’un des points importants à l’ordre du jour est la discussion des poursuites en justice contre les individus présumés coupables de crimes dans notre pays. Certains de ces crimes ont été reconnus comme des crimes contre l’humanité par la Cour Pénale Internationale et l’organisation des droits de l’homme des Nations Unies. L’on peut citer pour rappel :

 

• Le massacre des élèves en Juin 2006

 

• Le carnage de Janvier et Février 2007

 

• Le massacre et les viols du 28 Septembre 2009

 

• La Chasse et le lynchage des Peuls de Siguiri et de Kouroussa d’Octobre 2010

 

• Les viols des femmes Peuls de Labé de Novembre 2010

 

Cette série de crimes a été favorisée par le climat d’impunité absolue entretenu par les gouvernements de la Guinée, depuis son accession à l’indépendance. Pour mettre un terme à cette succession de crimes impunis, la traduction en justice des accusés, exécutants et commanditaires confondus, est plus que jamais nécessaire. Le fait que certains des ses présumés accusés occupent de hauts postes de responsabilité dans le nouveau gouvernement, doit être matière à encouragement pour entamer et continuer cette lutte.

 

Nous compterons aussi sur la présence de l’avocat des droits civils, Norman Siegel, dont l’engagement pour la cause des droits de l’homme en général et en Guinée en particulier, est reconnu. La mobilisation de notre communauté est essentielle pour que nous continuions à bénéficier de plus de support.

 

La rencontre sera aussi une occasion pour débattre des campagnes d’information auprès de l’administration Américaine afin de prévenir la réalisation des sinistres perspectives de tueries qui planent sur notre pays.

 

Vu l’importance de l’ordre du jour, la présence de tous ceux qui aspirent à l’Etat de droit dans notre pays est vivement souhaitée.

 

Commission de coordination centrale.

 

Pottal Fii Bhantal USA 

Contact : pottalfiibhantal@yahoo.fr


Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Communiqué de presse
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 12:30

Chers lecteurs, vous avez été nombreux à constater la désactivation temporaire du site d’informations générales guineedirect.com. Ce site renaît sous le nom de domaine : www.guineedirect.info. Nouvelle extension, nouveau look : www.guineedirect.info est aussi disponible pour Iphone, Androïd et Symbian et un moteur de blog a été intégré.

En gros les lecteurs pourront créer des blogs directement dessus. Et les commentaires sont actifs. La navigation est plus facile et les thèmes sont diversifiés.

Pour d’amples informations : cliquer sur www.guineedirect.info.

Bah Boubacar « Azoca »

Administrateur Général www.guineedirect.info
Email : azoka72@gmail.com 
Tel +224 60 34 17 66

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Communiqué de presse
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 10:04

monique_curtis_01.jpgLa semaine dernière au Palais 25 Août, siège du Conseil National de la Communication (CNC), a été lancée la deuxième édition du Prix Hadiatou Sow du journalisme au féminin.Ce prix a été initié par Monique Curtis (Photo), directrice de Publication du Bimensuel "La Guinéenne".

Présentation

Le Prix HADIATOU SOW du journalisme au féminin est un prix d’excellence créé par la rédaction du Bimensuel ‘’ La Guinéenne ’’ pour encourager les femmes journalistes à mieux s’investir dans ce métier où leur place est peu enviable.  Le but du prix est d’amener les jeunes femmes reporters à s’inspirer de l’exemple de notre aînée Hadiatou Sow qui a fait ses preuves durant le temps qu'elle a exercé ce métier.

Objectifs 

Il vise à promouvoir la pratique d’un journalisme sans tabou pour les femmes. Il s'agit d'encourager la recherche, l’enquête, les reportages sur les sujets comme la politique, l'économie, l'environnement, la culture, le VIH/SIDA. Etc.

- renforcer l’importance du rôle des femmes journalistes.
- reconnaître et cultiver le talent journalistique des femmes reporters.
- récompenser le courage, la compétence, la détermination et le respect des principes déontologiques en matière de journalisme.  

CONDITIONS DE PARTICIPATION

Le Prix Hadiatou Sow est ouvert à toutes les journalistes de la sous - région ouest - africaine (CEDEAO et Mauritanie) régulièrement employées dans un organe de presse ou collaborant  avec les organes de presse de la sous - région ouest - africaine.

Les œuvres doivent avoir été publiées ou diffusées entre le 1er  janvier 2009  et le 31 décembre  2010. 

Trois catégories : Presse écrite (Presse en ligne), Radio et Télévision  ont été retenues pour tenir compte de leur spécificité.
Presse écrite-  faire parvenir l'original et la photocopie de l’article soumis. 
Télévision - faire parvenir 2 copies VHS ou DVD pour le sujet soumis. 
Radio - faire parvenir 2 cassettes audio ou 2 CD du sujet soumis. 

LA DATE LIMITE POUR LA RECEPTION DES CANDIDATURES EST FIXEE AU 25 mars 2011

 

LE PRIX HADIATOU SOW

Les gagnantes sont classifiées en trois catégories. Chacune d’elle recevra  un diplôme, un trophée et une somme de Cinq Millions de francs GNF (5.000.000. GNF) Soit un montant total d 15.000.000 gnf.
Le Jury
Il sera choisi par le comité d’organisation parmi des professionnels émérites de la communication et des militantes de défense des droits de la femme et des droits de l’homme de renommée résidant  en Guinée et dans les pays de  la sous–région ouest – africaine. 

Il sera composé de  5 (cinq) membres : 
2 (Deux) professionnels de la communication ;
- 1 (un) militant d’organisations de la presse 
- 1 (un) militant des droits de l’Homme ; 
- 1 (une) militante de défense des droits de la femme ;

CRITERES
Le jury s’appuiera sur les critères suivants:
-le professionnalisme de l’auteur (à travers le respect des exigences d’ordre éthique et déontologique) ;
-la dimension « recherche d’informations » ;
-la pertinence et l’originalité du sujet traité ;
-l’utilité ou l’intérêt social du thème abordé (au sens de l’«exploitabilité» du produit final livré) ;
-la mesure des difficultés rencontrées par l’auteur attestée par le souci de vérification et de recoupement des différentes sources d’informations consultées pour des raisons de fiabilité ;
-le style rédactionnel (forme et démarche adoptées), étant bien entendu que celui-ci gagnerait à être concret, vivant et accessible au plus grand public ;
- etc.

Ces exigences pratiques, non exhaustives, seront complétées par la prise en compte d’autres considérations pour l’évaluation des œuvres produites dans les catégories «radio» et «télévision», comme le décorum, le maquillage, l’effort de restitution judicieuse du contexte ou de l’ambiance de l’événement couvert (musique d’accompagnement par exemple).

NB : Le prix Hadiatou Sow deuxième édition donne la priorité aux sujets suivant : (de préférence des sujets d’enquête)

·   Politique (élection 2010) (priorité de la deuxième édition)
·    Droit de l'homme
·    Justice 
·    Enfance
·    VIH/SIDA
·    Environnement
·    Genre
·    Mine
·    Education

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Communiqué de presse
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 08:20

Nous avions interrompu notre processus de fédération des Guinéens de l’Extérieur (Zone Europe) pour cause d’élections présidentielles. Elles sont terminées. Il est crucial que nous reprenions notre travail avant que nous n’entrions dans la phase intense des législatives.

 

Naturellement, toutes les zones de l’Europe qui ont déjà participé à la mise en place d’un comité provisoire de pilotage sont attendues. Ce sont l’Allemagne, la  Belgique, l’Espagne, la Grande Bretagne, la Hollande, la Suisse et la France. Auxquelles il faut maintenant ajouter la Caraïbe.

 

Toutes les initiatives similaires, telle que l’IBCG notamment, sont attendues, ainsi que toutes les associations, les personnes morales et physiques de la société civile, sans exclusive.

 

Proposition d’ordre de jour :

 

1)    Poursuite de nos travaux à la mise en place d’un Comité Provisoire de Coordination élargi, dont les principaux critères de participation avaient été retenus lors de la réunion du 4 avril 2009 à l’université é de Paris 8 qui étaient :

 

a) Représentation géographique (2)

 

b) Représentation associative (2)

 

c) Représentation des sages ou doyens (2)

 

d) Jeunesse (2)

 

e) Femmes (2)

 

f) Des personnalités de la société civile qui n’entrent dans aucune de ces catégories, mais dont le rôle et la présence effective dans le combat pour nos objectifs sont reconnus de façon largement consensuelle.

 

2) Jonction de notre CCP avec les autres zones de la diaspora

 

3) Mise en place de commissions d’expertises

 

4) Financement de nos actions

 

5) Divers.

 

Informations pratiques

 

Lieu : Université de Paris 8-Saint-Denis, Amphithéâtre B1

 

Heure : de13 heures à 18 heures.

 

Pour le Comité Provisoire de Pilotage  du CNGE:

 

El Hajj Saïdou Nour Bokoum

Coordinateur, Paris

00336 48 59 22 78

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Communiqué de presse
commenter cet article
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 15:16

qur-an.jpgPottal Fii Bhantal Fouta-Djallon USA, a le regret de vous annoncer le décès de Hadja Mariama Diallo, la maman de notre cher compatriote Boubacar Sankarela Diallo de la Radio Fréquence Ganndal et membre de la commission centrale de coordination de Pottal Fii Bhantal.

 

Le décès est survenu la nuit Jeudi au Vendredi 4 Février 2011 à Conakry. Pottal Fii Bhantal présente ses condoléances les plus attristées à Boubacar Sankarela Diallo, à sa femme Kadiatou Diallo et à toute la famille de Poredaka.

 

Une cérémonie de prière pour le repos de l’âme de la défunte aura lieu le Dimanche 6 février 2011 à 14 heures à la mosquée du Fouta Djallon dans le Bronx à New York (166th and Third Ave, Bronx, NY).

 

Que le bon Dieu reçoive l’âme de notre chère maman Hadja Mariama Diallo au paradis.

 

Amen.

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Communiqué de presse
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 13:31

compte_rendu.jpgLa 3ème Session du Conseil des Ministres s’est tenue ce jeudi 3 février 2011 sous  la  haute  présidence  de  Son Excellence le Professeur Alpha Condé, Président de la République, Chef de l’Etat de 10h 15 à 13 h autour de l’ordre du jour suivant :

  1. Message de Son Excellence  Monsieur le Président de la République
  2. Compte rendu des Sessions Interministérielles du mercredi 26 janvier 2011 et du mardi 1er février  2011
  3. Recommandations et décisions
  4. Divers

Au titre du point 1 de l’ordre du jour, le Président de la République a lancé un appel à la paix et à l’unité nationale ; il a réitéré la nécessité de poursuivre les réformes structurelles assez rapidement.  Il a rappelé que  le train de vie du gouvernement doit refléter la grave situation socio-économique que traverse notre pays suite à la période d’exception connue de tous. 

Le Professeur Alpha Condé a invité le Premier Ministre et son Gouvernement à ne jamais oublier que le changement n’est pas l’arrivée d’une équipe qui remplace une autre, mais une rupture avec le passé ; c’est un changement de régime et pas seulement de gouvernement. Les hauts Cadres  qui se trouvent dans les structures de gestion de l’Etat et qui ont pris part au pillage de nos ressources et à la gabegie,  doivent céder la place aux bons Cadres étouffés ou négligés,  aux jeunes patriotes, éloignés de la gestion de la chose publique, et cela dans la plus grande transparence, sans chasse aux sorcières. En résumé, la restructuration de l’administration Guinéenne doit s’opérer dans de brefs délais.

Au titre du point 2 de l’ordre du jour, le Conseil a suivi le Compte rendu des 2 dernières Sessions  du Conseil Interministériel, Compte-rendu fait  par Monsieur le Premier Ministre. Dans ce cadre, le Premier Ministre a passé en revue les diverses recommandations issues des débats desdits Conseils. Les questions liées à l’approvisionnement des populations en riz, à la gestion de nos hôtels, au recensement des domaines bâtis et non bâtis de l’état, au recouvrement des créances de l’état, aux mesures envisagées pour enrayer la dépréciation de la  monnaie nationale, à la tenue du séminaire gouvernemental consacré à l’élaboration du plan d’urgence ont été largement exposées. Il a aussi fait état des incidents enregistrés dans certaines localités.

Au titre  3 de l’ordre du jour, les décisions et recommandations ci-après ont été prises.

  1. Le Conseil a salué les efforts des autorités régionales et préfectorales, efforts qui ont permis de ramener le calme et la quiétude dans les zones concernées par les incidents susmentionnés. Le chef de l’état, père de la nation saisit cette occasion  pour lancer à tous les Guinéens un appel pressant en faveur de l’unité et de la concorde nationale. Il a exhorté toutes les autorités, à tous les niveaux pour redoubler les efforts de sensibilisation des populations dans ce sens. Dans cet esprit, le Conseil a décidé de la création d’un cadre permanent de consultation dans toutes les préfectures abritant des compagnies minières et une rencontre entre les responsables des sociétés Ministères, les Ministres en Charge des Mines, de l’Administration du Territoire, les élus locaux et les autorités administratives. Ces  diverses  dispositions  seront couronnées par une adresse du  père de la  Nation, chef de l’Etat  dans les jours à venir.
  2. Le Conseil a décidé de mettre en place un mécanisme de communication sous l’égide du PM pour que les média du service public jouent pleinement leur rôle dans la campagne de sensibilisation et de mobilisation des populations en faveur de la réconciliation nationale et du développement socio- économique rapide de la nation. 

  3. Le  Conseil invite le ministre en charge de la culture à poursuivre le programme d’identification des sites historiques en rapport avec le ministère en charge du tourisme en vue de privilégier la sauvegarde de notre identité culturelle.
  4. Le Conseil  déplore les pressions exercées par certains citoyens sur le domaine public maritime, privant ainsi les guinéens d’un patrimoine qui n’est pas à privatiser. Il a encouragé  le  ministre délégué à  l’environnement à combattre par les voies légales l’occupation anarchique des bordures de mer  et à coordonner les efforts avec le département en charge de l’habitat en vue d’une meilleure gestion des ordures ménagères et des eaux usées.
  5. Le Conseil  prend acte du début de recensement des travailleurs  fictifs entrepris par le ministère de la fonction publique qui a déjà découvert plus de 1000 cas de  fonctionnaires décédés mais dont les salaires sont encore payés et plusieurs cas de doublons; il invite le dit département à poursuivre cette opération par le recensement biométrique des travailleurs avec notamment  l’appui du PNUD.
  6. Le Conseil a demandé aux ministres des Affaires Etrangères ainsi qu’à celui en charge des Finances, en rapport avec le PM à prendre des dispositions rapides pour permettre aux diplomates guinéens rappelés de rentrer. Il les invite également à tout mettre en œuvre pour procéder au paiement des arriérés de cotisations de la Guinée aux organisations internationales dont elle est membre.
  7. A propos des 500 conteneurs de bois bloqués au port de Conakry, le Conseil a suggéré une réunion d’urgence des départements impliqués dans la gestion de ce dossier sous l’égide du Premier Ministre en vue de faire des propositions au prochain Conseil des Ministres.
  8. Suite à un exposé fait par le Ministre de la Justice, le Conseil a donné mandat au Premier Ministre de prendre les dispositions urgentes pour la fermeture définitive des lieux de détention non conventionnels.
  9. Le Conseil a donné mandat au Ministre en Charge du Contrôle d’Etat de procéder à la publication des noms des débiteurs de l’état qui ne se sont pas mis en règle dans les délais requis afin d’engager les poursuites de recouvrement, conformément à la loi.
  10. Le Conseil invite enfin tous les Départements Ministériels et pas seulement les secteurs miniers, pétroliers et celui de la  téléphonie mobile, à revoir au cas par cas  les cahiers de charge, les contrats, les conventions, de manière à les ajuster, à les actualiser dans l’intérêt de notre peuple.

Au titre des divers, le Président de la République, après être revenu sur les grandes lignes de sa  Mission  au Burkina Faso, en Libye, en Angola et au Sommet de l’Union Africaine à Addis-Abeba, a fourni de larges informations sur la situation Africaine et Internationale. Le Conseil a été informé que la Banque Mondiale, le Gouvernement et d’autres Bailleurs de Fonds vont organiser deux  réunions : une sur la problématique de l’énergie et la seconde sur la sécurité alimentaire.


Le Conseil a pris fin à 13 h


Le Conseil des ministres

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Communiqué de presse
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 08:14

peacecorps_logo200.jpgDans le cadre du renforcement de la collaboration avec ses partenaires, le Corps de la Paix en Guinée organise un Atelier de Renforcement de Partenariat et de Leadership des Agents de Développement Communautaire du 09 au 10 Février 2011 à l’ENATEF de Mamou.

  

Le but de cette rencontre est de renforcer les capacités en leadership et développement communautaire des participants, solidifié la collaboration entre les différents acteurs du développement économique, de la santé publique et de l’agroforesterie et de partager les approches du développement du Corps de la Paix avec ses partenaires. Durant ces deux jours, les 65 participants échangeront sur les thèmes suivants : Les méthodes de diagnostique participatif communautaire, les enquêtes appréciatives, les études de milieu, les techniques de formulation des projets communautaires, et les techniques d’animation. Cette atelier est financé par l’USAID/Guinée dans le cadre de la coopération entre le Corps de la Paix et l’USAID pour l’appui au développent a la base en Guinée.

 

Le Corps de la Paix a été créé en 1961 par le président Kennedy quand il a lancé un défi aux américains de pouvoir promouvoir la paix et la prospérité mondiale en vivant et travaillant dans les pays en développement. La mission du Corps de la Paix en Guinée est de promouvoir en partenariat avec le peuple de Guinée le progrès durable au sein des communautés. Les projets existants répondent aux priorités de développement du gouvernement, qui sont: l'éducation, la santé, la gestion des ressources naturelles et le développement économique a la base. La plupart des volontaires sont basés dans les zones rurales afin qu'ils puissent atteindre les communautés qui ont le plus besoin d'assistance.

 

Le Corps de la Paix a actuellement des volontaires dans 77 pays à travers le monde, et près de 200.000 volontaires ont servi dans un total de 139 pays à travers l'histoire du programme. La Guinée a toujours été un pays prioritaire pour le Corps de la Paix, depuis le début du programme en 1962 plus de 1.200 volontaires ont servi ici. De nos jours le Corps de la Paix dispose de 13 volontaires qui servent dans trois régions du pays.

 

Le Corps de la Paix

Conakry, République de Guinée

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Communiqué de presse
commenter cet article
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 19:35

unicef_materiels_001.JPGLes directions préfectorales de l’Education au niveau déconcentré seront désormais plus à même d’effectuer leur travail de planification, de supervision et d’accompagnement des écoles et de leurs acteurs. 40 véhicules ont été remis à cet effet, Mercredi 26 Janvier par le Directeur Régional de l’UNICEF, pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre Mr Gianfranco Rotigliano, au Ministre de l’Enseignement pré universitaire Mr Ibrahima Kourouma dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Sectoriel Education/Fast Track Initiative (PSE/FTI). Ces véhicules sont destinés aux 38 directions départementales de l’Education, à la Direction Nationale de l’Enseignement  Elémentaire et l’Association pour la Promotion de la Pédagogie Active (APPAC). Les services de planification et statistiques des Inspections Régionales et Directions préfectorales de l’Education (IRE/DPE) ont également reçus du matériel informatique.

 

Ces dotations d’une valeur totale de 1,452 000 US $  soit plus de 9,430,000,000 GNF  visent à renforcer les capacités des structures déconcentrées de l’éducation pour la mise en œuvre du Plan Sectoriel de l’Education. Le Ministre de l’Enseignement pré universitaire Mr Ibrahima Kourouma était notamment entouré à cette occasion, par le Ministre de l’emploi, de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle, Mr Damantan Albert Camara, le Coordonateur national du PSE, Mr Alpha Mahmoudou Diallo et par Mme Cornélia Batchi de la coopération allemande, chef de file des Partenaires Techniques et Financiers (PTF).

 

Le directeur régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre de retour d’une visite à l’intérieur du pays, effectuée avec le Représentant UNICEF/Guinée, Julien Harneis, a exprimé l’espoir que « ces moyens d’intervention contribuent à éliminer les disparités constatées entre les écoles de la capitale et de l’intérieur du pays et à mettre les enfants sur le même pied d’égalité partout dans le pays ». « Atteindre les écoles les plus reculées afin de superviser, encourager les enseignants, et sensibiliser les parents d’élèves, faire le suivi des actions des indicateurs et l’évaluation des activités du programme « C’est là l’assurance donnée par le Ministre Kourouma de l’enseignement pré-universitaire quant à leur utilisation. La cour de la Pharmacie Centrale de Conakry a servi de cadre à cette remise.

 

Le Programme Sectoriel de l’Education, a été élaboré en 2008 avec le gouvernement et les partenaires Financiers et Techniques (PTF). C’est un programme global, cohérent et consensuel qui à travers des actions vise à arrêter la dégradation des indicateurs d’accès et de qualité d’éducation observée depuis 2007 et à assurer la reprise de la progression vers l’atteinte de la scolarisation universelle.  Notons en effet, qu’il y a un lien direct entre le niveau d’investissement et l’offre d’éducation, entre le niveau d’investissement et le taux de scolarisation.

 

Rappelons que suite au plaidoyer concerté du Gouvernement et des Partenaires Techniques et Financiers,( Banque Mondiale, KFW agence de financement de la coopération allemande, GTZ,AFD Agence Française de Développement)une première tranche des fonds de l’Initiative Fast Track d’un montant de 24 millions de dollars américains a été transféré à l’UNICEF par la Banque Mondiale pour financer plusieurs volets du Programme Sectoriel Education notamment: le  Préscolaire et le scolaire avec la construction de près d’un millier de classes d’écoles.

 

La gestion du PSE/FTI repose sur des principes et  méthodes  de gestion moderne : lettre de cadrage budgétaire, indicateurs de résultats,  procédures de mise à disposition et de justification de l’utilisation des fonds. Les montants mis à la disposition des Inspections Régionales de l’Education, des Directions Préfectorales de l’Education, des DSEE et des écoles, feront l’objet de publication à travers la presse. Ces stratégies devraient permettre une transparence et un suivi de toutes les phases de mise en œuvre du Programme Sectoriel de l’Education.

 

Pour de plus amples informations :

 

Michèle Badarou, en charge de la Communication, UNICEF Guinée, +224 623 50 251, mbadarou@unicef.org

Gervais Haviarymana, en charge de l’Education, UNICEF/Guinée +224 623 50 295, ghavyarimana@unicef.org

 

À propos de l’UNICEF

L'UNICEF est à pied d'œuvre dans plus de 150 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF intervient en faveur de la santé et la nutrition des enfants, l'accès à l'eau potable et à des moyens d'assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L'UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements.

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Communiqué de presse
commenter cet article