Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 16:43

affrontement2 250 185Des affrontements ont été signalés ce lundi à Conakry. Tout serait parti du marché de Madina où des partisans de l’opposition et du pouvoir se sont affrontés durant des minutes. Cela a semé la panique aux abords, et le marché a baissé les rideaux, les commerçants redoutant des attaques des bandits.

 

La nouvelle répandue à Ratoma a occasionné des échauffourées durant une bonne partie de la journée. Des jeunes ont brûlé des pneus sur l’axe Hamdallaye-Coza empêchant ainsi la circulation. Là aussi les marchés ont été fermés. Plusieurs personnes ont été spoliés de leurs biens. Les forces de sécurité ont usé de gaz lacrymogène.

 

Des concessions, situées non loin du carrefour de Bambeto ont reçu la visite des policiers. Des témoins nous rapportent que ces agents ont déversé des marmites et molestés des femmes.

 

Les violences continuent ce soir. Et personne ne sait qui se passera demain. A quelques jours de la marche programmée de l’opposition et à une semaine du scrutin législatif, la psychose gagne tous les esprits.

 

Gabriel Soumah

Ppour LJ partenaire de BBN

 

 

 

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 09:32

bollore_port_CKY1.jpgLe président guinéen a révélé lors d'une visite guidée du chantier d'extension du terminal à containeurs ce samedi, que la construction du chemin de fer reliant la capitale à la Haute Guinée a été confiée au Groupe Bolloré.

 

Ce projet devait être exécuté par la société minière brésilienne Vale, dans le cadre de l'exploitation de la mine de fer du Simandou, située dans le sud de la Guinée.

 

La pose de la première pierre avait même eu lieu en 2011, en présence de l'ancien président brésilien Lula, avant que le projet ne soit suspendu à la demande du gouvernement guinéen.

 

En plus de cette ligne de chemin de fer devant relier Conakry à Kankan, Bolloré bénéficie également du contrat de construction de 142 kilomètres de lignes ferroviaires, entre Conakry et la localité de Kagbélen, située dans la périphérie de la capitale, ligne qui débouchera sur Benty, une autre localité située en Basse Guinée, qui abritera un port en eau profonde.

 

Alpha Condé qui a fait cette révélation durant cette visite guidée, a indiqué que le chemin de fer entre Conakry- Kankan devra également continuer vers Bamako et Bobo Dioulasso, respectivement capitale du Mali et deuxième ville du Burkina Faso.

 

A noter que cette visite guidée s'est déroulée en compagnie du directeur adjoint du Groupe Bolloré Africa Logistics, Philippe La Bonne. Ce Groupe bénéficie aussi du contrat d'extension du terminal à containeurs du port autonome de Conakry, dont les travaux ont débuté en 2011.

 

Xinhua

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 09:32

adpcolletif3L’opposition guinéenne a réaffirmé ce dimanche sa volonté d’organiser des marches de protestation le jeudi prochain dans toutes les grandes villes du pays. C’était à l’occasion d’une réunion extraordinaire. A Conakry, l’itinéraire choisi pour cette marche est le Rond point de Gbessia à l’esplanade du Palais du peuple.

 

L’opposition continue à revendiquer l’assainissement du fichier électoral et la correction des imperfections qu’elle dit avoir relevé au sujet de la tenue des législatives du 24 septembre prochain.

 

Le comité de veuille et le comité de suivi de l’accord politique du 3 juillet dernier tiennent des réunions ce lundi. L’issue de ces réunions est très attendue pour se fixer sur la tenue ou non de ces législatives à la date retenue.

 

Ousmane Bayo

pour LJ partenaire de BBN

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 17:35

adpcolletif3L’opposition guinéenne s’est réunie ce vendredi à Conakry pour tirer au clair sur le processus électoral. Au cours de laquelle réunion, il a été décidé de reprendre les manifestations le jeudi 19 septembre.

 

Selon le chef de fil de cette opposition, Cellou Dalein Diallo, si la CENI n’assainit pas le fichier électoral ces manifestations ne sont pas inévitables. Il estime que cette dernière n’a pas corrigé les imperfections déjà signalées à mantes reprises.

 

Le leader de l’UFDG affirme que l’opposition ne cherche pas un nouveau report, mais la création des conditions acceptables pour un scrutin libre, transparent dont les résultats seront acceptés par tous. Cette précision répond à la présidence de la République qui a déclaré que le scrutin se tiendra bel et bien le 24 septembre prochain.

 

MC

pour LJ partenaire de BBN

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 02:13

innondations1.jpgPrès de 5 400 hectares de riz sont inondés par des eaux du fleuve Niger et de l'un de ses affluents le Milo, qui menacent également des habitations de plusieurs localités dans la préfecture de Mandiana, en Haute Guinée, a-t-on appris mercredi de sources officielles.

 

A l'allure où vont les choses, ces eaux qui sont sorties du lit de ces fleuves pour envahir les plaines rizicoles depuis le 1er septembre dernier, risquent de compliquer la campagne agricole pour les agriculteurs de cette région.

 

Pour la simple raison que les récoltes seront compromises, à en croire nos sources. La menace touche aussi les habitations faites de cases en terre battue de ces localités, à mesure que les eaux font leur montée.

 

L'alerte a été sonnée par les autorités préfectorales de Mandiana, et la Croix rouge nationale est sur le point d'intervenir dans la zone, pour porter secours aux populations, avant que la situation ne s'empire.

 

Le gouvernement guinéen à travers les ministères de l'Agriculture et de l'Administration du territoire sera également de la partie, pour une éventuelle assistance aux sinistrés de cette préfecture de la Haute Guinée.

 

Xinhua

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 16:42

bul_vote_gui1.jpgOnze millions de bulletins de vote ont été réceptionnés à l’aéroport international de Conakry, puis acheminés au camp militaire Samory Touré situé au centre de Conakry en attendant leur dispatching à l'intérieur du pays, a constaté APA mercredi.

 

Initialement annoncé à midi, le cargo transportant le matériel électoral en provenance d'Afrique du Sud est atterri matinalement à l'aéroport de Conakry, en présence de la représentante de l'Union européenne et du chargé de la logistique de la commission électorale.

 

De l'aéroport de Conakry, sept camions ont acheminé les bulletins de vote au grand stock de la commission électorale situé au camp militaire Samory Touré au centre de Conakry.

 

Dans l'après-midi, le président de la commission électorale, Bakary Fofana, et le patron de la délégation de l'Union européenne en Guinée, Philippe Van Dame, ont visité le stock en compagnie des acteurs politiques impliqués dans le processus électoral sous l'œil des forces de l'ordre.

 

Interrogés, les représentants de la commission électorale ont promis le dispatching du matériel électoral dans les régions, puis les communes, les sous-préfectures, jusque dans les quartiers.

 

Selon le responsable de la logistique à la Céni, Aly Badara Kakoro, le cargo contient 11 millions de bulletins de vote. "5 millions 500 mille bulletins de liste nationale et 5 millions 500 de liste uninominale. Et également, nous avons les encres indélébiles et les encres sèches".

 

Pour garder le caractère inclusif des élections et pour plus de transparence, il a été demandé la participation de l'opposition guinéenne, de l'embarquement, au transport et à la distribution.

 

Pour sa part, M. Van Dame a confirmé que les bulletins de vote sont si sécurisés qu'ils sont infalsifiables.

 

Les élections législatives sont prévues le 24 septembre prochain en Guinée, alors que les Guinéens de l'étranger voteront par anticipation, deux jours plus tôt.

 

APA

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 01:37

bananes_auto2.jpgLa vie des populations de la capitale guinéenne est désormais rythmée par la campagne électorale, qui entre dans sa troisième semaine, portant ainsi un coup sur le bon déroulement des activités économiques, a-t-on constaté sur place.

 

La campagne électorale dans le cadre des législatives a débuté dans la morosité le 22 août dernier, avant de gagner petit à petit en intensité, par la présence sur le terrain des partis en compétition, notamment ceux de la mouvance présidentielle et ceux de l'opposition.

 

Chacun des partis en lice sort le grand jeu pour convaincre l'électorat, par des parades dans la ville, ainsi que des meetings, qui se font dans des stades des 5 communes de la capitale, sur fond de propagande électorale.

 

Ces mobilisations portent toutefois un coup aux activités économiques, avec les embouteillages monstres qu'elles provoquent le long des artères de la cité. Comme ce fut le cas, lors du chef de file de l'opposition le samedi dernier, Cellou Dalein Diallo, qui revenait de sa région d'origine, la Moyenne Guinée, après une tournée de deux semaines, avait été accueilli par une foule de militants, qui obstruaient les voies à maints endroits de Conakry.

 

Comme le témoigne ce chauffeur de taxi qui, ce jour fut tenu de marquer une pause, vu que la circulation était quasiment paralysée. Sow Oumar, la quarantaine explique : "J'avais dû renoncer à poursuivre le travail lors de l'accueilli du chef de l'opposition samedi dernier, car les routes étaient bondés de monde, et on avait du mal à se frayer un passage. Au lieu de perdre de l'essence, sans obtenir aucune recette, j'ai garé la voiture, pour attendre le lendemain".

 

Tout comme Oumar Barry, d'autres chauffeurs de transport en commun avaient emprunté la même voie, à savoir suspendre le travail, pour laisser la place aux militants de l'opposition, qui voulaient célébrer le retour de leur leader.

 

En plus des transports en commun, qui tournaient donc au ralenti, il y aussi le fait que les principaux marchés de la capitale avaient été désertés par les commerçants.  Ainsi, ceux qui avaient des emplettes à faire ont trouvé que les rideaux de fer de la plupart des commerces étaient baissés, ce samedi.

 

Le même scénario avait été vécu, il y a une semaine, du côté de la commune de Kaloum. C'était lors du lancement de la campagne du RPG-arc-en-ciel, parti au pouvoir, pour le compte de son candidat Bangoura Levia, dans cette commune.

 

C'était  le 2 septembre dernier, et ce jour la mobilisation des militants et sympathisants du parti au pouvoir avait paralysé les activités dans la commune de Kaloum, qui abrite le quartier administratif de la capitale.

 

C'est un véritable calvaire que les usagers de la route ont vécu ce jour, et certains travailleurs étaient restés dans leur bureaux jusque tard dans la nuit, avant de gagner la banlieue. C'est le cas de Mandjou Camara, administrateur civil, travaillant dans un département ministériel de la place.

 

Ce quinquagénaire, bedonnant, au cheveu grisonnant a indiqué à un reporter de Xinhua, que voyant l'atmosphère qui régnait au cœur de la capitale, à la faveur de la "démonstration de force", à laquelle le RPG-en-ciel était en train de se  livrer ce lundi, il avait décidé de rebrousser chemin, pour attendre jusqu'aux environs de 22 heures, pour rentrer à sa résidence, située dans la commune de Matoto, à une dizaine de kilomètres du centre ville.

 

Même les passagers du vol d'Air France qui devait quitter ce jour aux environs de 20 heures GMT, avaient dû prendre leur mal en patience, vu que l'équipage, qui devait rejoindre l'aéroport, à partir d'un hôtel situé dans la commune de Kaloum, avait accusé un sérieux retard, à cause des bouchons, provoqués par la manifestation du parti au pouvoir, selon des informations recueillies sur place.

 

Xinhua

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 09:02

celou1-copie-2.jpgLe leader de l’Ufdg, Cellou Dalein Diallo continue ses tournées dans le Fouta profond. Ses constats faits sur le terrain l’inquiètent en ce qui concerne les conditions d’organisation des législatives, prévues pour le 24 septembre prochain.

 

Selon lui, la Céni a gonflé le nombre de bureaux de vote au détriment de l’opposition. De 9000 bureaux de vote, on est à 12000. Mais, à l’en croire, les conditions aisées ont été créées pour les électeurs dans les fiefs du Rpg-Arc en ciel. Par contre, tout est fait pour empêcher les militants de l’opposition, l’Ufdg notamment de voter. A Mali, par exemple, il a constaté un bureau de vote situé à 52 km d’un village. Dans ce cas ceux-ci ne pourront pas voter.

 

D’autres sources indépendantes nous révèlent qu’à Dalein, le village natal du chef de fil de l’opposition guinéenne, le fichier électoral a disparu. A Wanindara, dans la commune de Ratoma, un fief de l’Ufdg, les électeurs en majorité ne retrouvent leurs noms.

 

Ainsi, Cellou Dalein, a déclaré ce matin que si ces imperfections ne sont pas corrigées d’ici le 5 septembre, l’opposition quittera le processus électoral pour arpenter les rues. Il dit être en harmonie avec ses pairs de l’opposition. Avant lui, Sidya Touré de l’Ufr avait haussé le ton dans le même sens.

 

Souleymane F. Bah

Ppour LJ partenaire de BBN

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 18:58

lansana_kouyate.jpgLe président du Pedn, Lansana Kouyaté a rencontré hier à Conakry la Coordination Manding. L’ancien premier ministre était accompagné de certains de ses collaborateurs du parti.

 

Selon nos sources, cette rencontre a été possible grâce aux démarches menées par le doyen de Kouroussa, Elhadj Thierno Camara.

 

A la sortie de cette réunion, la nouvelle a été diversement interprétée. Des uns soutiennent qu’il s’agissait pour la Coordination manding de rapprocher le Pedn et le Rpg-Arc en ciel pour faire une alliance après les élections législatives. On sait que cette coordination a été taxée d’avoir fait pression sur Lansana Kouyaté pour rejoindre Alpha Condé entre les deux tours de la présidentielle de 2010. Aussi, il est à noter tout comme ses pairs de l’opposition, M. Kouyaté vise le perchoir. Cela serait plus facile en s’alliant au Rpg-Arc en ciel.

 

Des autres indiquent au contraire que la Coordination Manding constatant la débâcle du parti présidentiel sur le terrain chercherait à se rapprocher du leader du PEDN qui resterait le seul digne fils du Manding sur l’arène politique, Alpha Condé étant déjà en perte de vitesse.

 

« Loin de tout cela soutient Djalikatou Diallo, vice-présidente du Pedn qui était présente à cette rencontre ». A l’en croire, cette rencontre a été initiée par la Coordination pour remercier M. Kouyaté qui lui a apporté des présents à l’occasion du mois de Ramadan. « Donc, l’entretien qui a duré une heure n’a fait à aucun moment allusion à l’actualité politique », précise Mme Traoré Djalikatou Diallo.

 

La question que l’on se pose est de savoir pourquoi maintenant cette rencontre.

 

Ousmane Bayo

pour  LJ partenaire de BBN

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 16:31

ecoliers.jpgLe gouvernement guinéen, par la voix de son ministre de l'Enseignement du pré- universitaire et de l'éducation civique, le Dr Ibrahima Kourouma, promet une bonne rentrée scolaire dans moins d'un mois sur l'ensemble du pays.

 

En tournée de supervision depuis dimanche en Basse Guinée, précisément dans les villes de Boffa et de Dubréka, Dr Kourouma promet 2 613 salles de classe dès la prochaine ouverture scolaire, qui seront portées à 2 938 d'ici décembre prochain.

 

Partout où il est passé, le ministre du pré- universitaire dit avoir pris toutes les dispositions utiles pour une rentrée scolaire réussie sur l'ensemble du territoire national.

 

Il a assuré aux uns et les autres que les infrastructures, le corps enseignant, ainsi que le matériel scolaire, sont actuellement prêts. "Mon département est prêt pour une bonne rentrée scolaire. Toutes les trois entités que je viens de citer sont prêtes".

 

La rentrée scolaire intervient pratiquement chaque année en début octobre en Guinée.

 

Cette année, elle aura lieu deux semaines après la tenue des futures élections législatives.

 

Apanews

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article