Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 20:37

message2.jpgLes leaders politiques de la mouvance présidentielle et de l'opposition radicale ont adressé lundi un message conjoint d'appel au calme et à l'esprit de civilité, afin d'achever le déroulement de la campagne électorale sans incident et sans tragédie humaine. Mardi 24 septembre 2013 | 05:22 UTC

 

A l'occasion de cette déclaration conjointe, Lansana Komara, du bureau exécutif du RPG Arc-en-ciel (parti au pouvoir), a précisé que les deux camps ont décidé d'unir leurs voix pour interpeler les militants de tous les bords politiques à éviter les affrontements et les actes de vandalisme qui sont de nature à ternir l'image du pays.

 

Selon lui, le 28 septembre prochaine doit être une occasion pour les Guinéens d'élire les représentants du peuple (les députés) qui contribueront à renforcer la démocratie et la stabilité dans le pays.

 

De son coté, Docteur Oussou Fofana, vice-président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), chef de file dans l'opposition a déclaré qu'il est essentiel que ces élections se déroulent dans un climat apaisé avant, pendante et après le scrutin législatif, jusqu'à l'annonce des résultats définitifs.

 

Présidente nationale des femmes du parti de l'Union des forces républicaines (UFR) Mme Fatoumata Daffé a estimé que les acteurs politiques, les femmes et toutes les composantes de la société guinéenne doivent s'impliquer activement pour combattre la violence et pour cultiver l'esprit de paix et de tolérance.

 

Membre du directoire national du parti au pouvoir, Moustapha Naité a tenu à dire que "déchirée par la violence des rues, la Guinée sera toujours plus pauvres et rassemblée dans le calme, elle a une chance de progrès pour l'avenir".

 

"En élisant dans un climat apaisé nos députés à l'Assemblée nationale, nous donnerons aussi une image de dignité de notre pays ", a-t-il conclu.

 

Les violences enregistrées dimanche et lundi dans la capitale ont provoqué la mort d'un élève gendarme et d'une vingtaine de blessés graves, dont neuf cas sont actuellement dans un état critique, a-t-on appris de sources policières.

 

Xinhua

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 14:37

bandits_abattus2.jpgLes accrochages entre les militants de l'opposition et ceux de la mouvance présidentielle ont fait un mort et deux blessés graves, tous des élèves-gendarmes, a annoncé lundi une source officielle.

 

Selon le porte-parole du gouvernement, ministre de l'Enseignement technique et de l'Emploi des jeunes Albert Damantang Camara, les trois gendarmes ont été pris à partie par des manifestants dans la commune urbaine de Ratoma, où ils tentaient de disperser la foule et d'enlever les barricades sur les axes routiers.

 

Les élèves gendarmes ont été ainsi touchés par des balles réelles dont la provenance n'a pas encore été élucidée par les services de sécurité.

 

Il a saisi l'occasion pour inviter les populations de Conakry à rester calme et à s'abstenir à tout acte de violence et d'affrontement pouvant encore conduire à des pertes en vies humaines et à des dégâts considérables.

 

Devant la recrudescence de la violence déclenchée depuis dimanches suite à un affrontements entre les jeunes de l'opposition notamment ceux de l'Union des forces démocratiques de Guinée UFDG et les jeunes du RPG Arc-en-ciel (parti au pouvoir), le vice-président de l'UFDG Dr Oussou Fofana a appelé au calme et à la retenue tous les militants de son parti pour qu'ils ne répondent pas à la violence par la violence.

 

Pour sa part, le secrétaire du parti au pouvoir Saloum Cissé a invité leurs militants et sympathisants à éviter toute violence et toute provocation venant des jeunes de l'opposition.

 

A cause de la reprise des affrontements ce lundi à Conakry, les activités économiques ont largement affectés et la circulation est presque bloquée au niveau de l'axe allant de Hamdallaye à Encor 5, en passant par Bembeto et Cosa, le principal fiel de l'opposition guinéenne.

 

Xinhua

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 13:47

affrontement3Selon le porte-parole du gouvernement, Albert Damantang Camara, les violences que connait la capitale guinéenne entre militants du parti au pouvoir et de l’opposition, ont fait un mort, une vingtaine de blessés. La victime est un élève gendarme.

 

Une autre source indépendante parle d’un mort ,  51 blessés et d’importants dégâts matériels.

 

Les appels à la retenue ont été lancés par le pouvoir et l’opposition.

 

Un calme précaire règne à Koloma. Depuis deux heures, les jeunes ont quitté les rues et les forces de l’ordre s’abstiennent aux tirs.

 

Par contre, à Hamdallaye, notamment le secteur liant Jean Paul II et Taouya, la tension est perceptible. Des partisans du RPG s’attaqueraient aux boutiques. Les jeunes de l’opposition viennent à la riposte. Des témoins nous rapportent que les forces de l’ordre se rangeraient du côté des partisans du pouvoir.

 

Ce matin sur la route le Prince et l’axe Aéroport-Kipé, des hors la loi spoliaient des passants de leurs biens (argent et téléphones) portables tout en tabassant ceux qui opposeraient une résistance.

 

Gabriel Soumah

LJ partenaire de BBN

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 09:32

affrontements4Le porte-parole du gouvernement, Albert Damantang Camara dénombre 24 blessés lors des affrontements entre les partisans du RPG Arc en ciel et ceux de l’UFDG hier à Taouya.

 

Considérant que ceux qui font la violence depuis ce matin dans les rues de Ratoma ne le font pas pour une cause politique, il lance un appel au calme. Il affirme que les forces de sécurité s’activent pour restaurer la quiétude dans ces banlieues.

 

Du côté de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, Mme Halimatou son épouse, Fodé Oussou Fofana, vice-président du parti demandent à leurs militants de rentrer chez eux et vaquer à leurs affaires. Mais cet appel pressant n’est pas pour le moment entendu. Les jeunes sèment la violence dans ces quartiers au nom de qui ?  Et il n’y a aucune activité économique dans ces quartiers.

 

Ousmane Bayo

LJ partenaire de BBN

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 16:19

affrontement nzrkorDes affrontements entre les partisans du RPG Arc en ciel et ceux de l’opposition ont été enregistrés ce dimanche à Kindia. Selon nos sources, tout est parti lorsque des militants du parti au pouvoir en se rendant à leur manifestation de fin de campagne dans la capitale de la Basse Guinée ont obligé les commerçants à fermer leurs boutiques sous prétexte que les marchés doivent fermer aujourd’hui car les commerces avaient fermés le jour du meeting dans cette ville du leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo.

 

Il y a eu des jets de pierres, de nombreux boutiques et magasins pillés. Plusieurs blessés ont été enregistrés. Les forces de sécurité peinaient à rétablir l’ordre dans la cité.

 

Hier d’autres affrontements entre partisans de la mouvance et de l’opposition ont été enregistrés à Nzérékoré. Là aussi, ce sont les militants du RPG-Arc-en-ciel qui ont provoqué. On a dénombré des blessés.

 

Déjà, ce samedi dans la commune de Kaloum, il y a eu des accrochages lors du bain de foule que s’est offert le président de l’Ufr Sidya Touré.

 

A quelques jours de la tenue du scrutin législatif, la tension monte d’un cran. Où est passée la Fossel, chargée de sécuriser la période électorale. Après avoir englouti 5 millions d’euros financés par la communauté internationale, les policiers et les gendarmes composant cette entité peinent à se déployer. Alors à quoi sert ce financement.

 

Ousmane Bayo

LJ partenaire de BBN

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 08:17

casire.jpgDans le cadre d'un séjour d'amitié et de prise de contact avec les chef d'Etat des pays membres de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), le président de la commission de cette institution, Kadré Désiré Ouedrago (sur la photo) effectuera une visite de travail vendredi à Conakry, a annoncé le bureau de la représentation de la Cédéao en Guinée.

 

M. Ouedrago mettra à profit son séjour en Guinée pour rencontrer les autorités guinéennes et les acteurs politiques du pays, afin d'avoir des échanges sur la situation sociopolitique qui prévaut actuellement, notamment les préparatifs des élections législatives programmées pour le 24 septembre 2013.

 

De même, le rôle la Cédéao pour faire avancer le processus de démocratisation en Guinée et son implication dans la vie active du pays sera à l'ordre du jour, a-t-on indiqué.

 

Pour ce faire, une série de rencontre est prévue avec le président guinéen Alpha Condé, les membres du collège des facilitateurs, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) Bakary Fofana, les partis politiques de l'opposition, de la mouvance et du centre, ainsi qu'avec les ambassadeurs des pays membres de la Cédéao accrédités en Guinée.

 

A l'image des autres institutions sous régionales ou internationales, la Cédéao tout en restant fidèle à sa vocation de paix, a apporté depuis 2010 un appui technique et financier pour la réussite du processus des élections présidentielles et législatives en Guinée.

 

Récemment, elle vient d'octroyer une contribution 1,5 millions de dollars pour soutenir les efforts de mobilisation des ressources financières en faveurs de la Céni, confrontée alors à un déficit budgétaire dans l'organisation du scrutin législatif.

 

Xinhua

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 22:35

affrontements4Des affrontements ont eu lieu entre des militants de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG, opposition) et ceux du RPG-arc-en-ciel, parti au pouvoir, mardi à Labé en Moyenne Guinée, causant six blessés, dont un agent des forces de l'ordre, ont affirmé à Xinhua des témoins sur place.

 

L'incident s'est produit lors d'une manifestation organisée dans le cadre de la campagne électorale par le RPG-arc-en-ciel.

 

Les heurts ont entraîné une paralysie dans la ville. Les activités commerciales et administratives ont été stoppées durant toute la journée, selon nos sources.

 

Un centre de loisir appartenant à un des responsables locaux du RPG-Arc-en-ciel a été détruit lors de ces violences qui se sont poursuivies jusque dans la soirée, et ce malgré l'intervention des forces de l'ordre.

 

Lundi, des incidents similaires avaient été signalés à Conakry, capitale guinéenne, et dans la ville de Kindia, située à 150 km de Conakry.

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 12:56

veilleLa Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE UE) appelle la CENI à tout mettre en œuvre pour que les acteurs politiques et les citoyens guinéens soient en mesure d’apprécier l’intégrité de chaque étape du processus électoral Conakry, le 17 septembre 2013 – Les difficultés ayant entouré les opérations de révision et d’assainissement du fichier électoral, l’annonce de la cartographie des bureaux de vote à deux semaines du scrutin et les modalités de distribution des cartes d’électeur, ne permettent toujours pas, à la MOE UE, d’apprécier pleinement la qualité du travail réalisé par l’administration électorale. Les électeurs, quant à eux, n’ont toujours pas eu l’assurance que leurs demandes d’inscription, de correction ou de modification aient été prises en compte depuis les phases de révision.

 

La Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE UE) appelle la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à plus de transparence, afin de pouvoir rassurer les acteurs politiques et les citoyens guinéens de l’intégrité de chaque étape du processus électoral.

 

La CENI a annoncé le démarrage de la distribution des cartes d’électeur à partir du 11 septembre, suscitant une attente qu’elle n'a pas été en mesure d’honorer. A l’exception de Conakry, l’immense majorité des 38 circonscriptions n’a engagé cette opération que depuis le 16 septembre. Il est important de relever que cette phase du processus n’a commencé que partiellement. Certaines sous-préfectures, plus reculées, sont encore dans l’attente de réceptionner leurs cartes. Au moment de la publication du présent communiqué, trois préfectures (Télimélé, Koubia et Mandiana) commencent à peine la distribution.

 

Par ailleurs, la MOE UE observe un démarrage chaotique et non maitrisé de cette opération. La MOE UE rappelle que, conformément à l’article 34 du Code électoral, seules les commissions de distribution des cartes d’électeur sont en charge de leur délivrance.

 

La MOE UE estime essentiel que la CENI communique périodiquement et de façon détaillée sur l'état d’avancement de la distribution des cartes d’électeur. Cette communication devrait permettre de distinguer le nombre de cartes reçues par les commissions en charge de leur distribution et le nombre des cartes effectivement distribuées par préfecture et sous-préfecture. Obligatoires pour voter le jour du scrutin, 5.094.644 cartes d’électeur doivent être retirées au plus tard le 23 septembre.

 

La MOE UE encourage les représentants des partis politiques à jouer pleinement leur rôle et à être présents tout au long de leur distribution. Cette présence est indispensable pour renforcer la transparence de cette phase cruciale du processus électoral.

 

Enfin, à sept jours des élections, la MOE UE rappelle l’importance d’aborder ce scrutin dans des conditions apaisées, tout en garantissant la crédibilité et l’intégrité du processus électoral.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE UE) en République de Guinée est présente à l’invitation du gouvernement guinéen et de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Cette Mission est politiquement indépendante des Etats membres, de la Commission européenne et du Parlement européen. La MOE

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 09:53

accord-3-juillet.jpgLe comité de suivi de l’accord politique du 3 juillet s’est réuni hier au siège du système des Nations unies, sis à Coléyah sous l’égide du facilitateur onusien, Said Djinnit.

 

Cette réunion s’est déroulée à huis clos, loin de la presse, et a duré six heures. Son ordre du jour devait portait sur les derniers griefs formulés par l’opposition sur le processus électoral. Celle-là menace de descendre dans la rue ce jeudi si les anomalies constatées ne sont pas corrigées par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

 

Aucune déclaration n’est sortie de cette réunion. Par contre, M. Djinnit cité par RFI a indiqué que la CENI s’est engagée à prendre des dispositifs pour régler ce problème avant le scrutin. A cet effet, elle tiendra une plénière ce mardi pour mettre en place un dispositif permettant aux électeurs n’ayant pas trouvé leurs noms à se faire enregistrer. Aussi une autre source rapporte que la CENI qui déclare avoir corrigé le problème de doublons s’est engagée à afficher les listes. Il est dit que l’affichage de ces listes a même commencé dans certains quartiers de la capitale.

 

Reste à savoir si ces engagements suffiront pour amener l’opposition à suspendre son mot d’ordre de manifester le jeudi.

 

Boubacar Diallo

pour LJ partenaire de BBN

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 19:20

affrontement nzrkorDes affrontements violents ont éclatés lundi entre les militants de la mouvance présidentielle et ceux de l'opposition dans le quartier de Boussoura en banlieue de Conakry, a-t-on appris de source concordante.

 

Selon un journaliste d'une radio privée joint au téléphone, c'est les militants du RPG Arc-en-ciel (parti au pouvoir) qui seraient à la base de cette altercation avec les militants et sympathisants de l'opposition en campagne dans leurs localités.

 

Les forces de l'ordre notamment la police et la gendarmerie ont été déployés en nombre pour faire revenir le calme et la quiétude dans lesdits quartiers.

 

Cette situation a créé une panique généralisée qui s'est emparé des populations des quartiers de Bambeto et de Cosa considérés comme le fief de l'opposition, suivie d'une paralysie de la circulation des véhicules.

 

Aussitôt plusieurs boutiques et magasins ont été fermés et les femmes ont été dispersées dans les différents marchés, sur l'axe Bembeto-Cosa.

 

Aux dernières nouvelles, une calme précaire règne encore sur les lieux, grâce à la présence des forces de l'ordre, dans une atmosphère d'antagonisme et de vive tension entre le camp de l'opposition et celui de la mouvance présidentielle.

 

Xinhua

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article