Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 18:07

ampoule.jpgLa fourniture en électricité en Guinée est devenue plus compliquée du fait de la baisse de la production, depuis deux mois, de la Société pour l’électricité de Guinée, suite à des pannes de groupes électrogènes survenues au niveau d’une de ses centrales.

 

Selon une source proche du département de l’Energie, c’est du mazout mélangé à la soude caustique destiné à l’usine d’alumine de Friguia qu’Electricité de Guinée (EDG), aurait utilisé dans les groupes de la centrale de Tombo.

 

Ce qui aurait généré une panne sur trois des principaux groupes électrogènes qui venaient en appoint à la centrale électrique de Garafiri, pour couvrir une partie des besoins en courant de la capitale.

 

Cette production ne servait quasiment qu’à électrifier les zones prioritaires, à savoir le centre ville de Kaloum, la zone industrielle de Matoto et les camps militaires (Alpha Yaya Diallo, camp camayenne).

 

Les autres communes étant desservies que par partiellement.

 

Mais, cette panne survenue à la veille de l’investiture du nouveau président est venue compliquer la situation pour EDG, qui ne mise désormais que sur la centrale de Garafiri, dont les installations peinent pourtant à fonctionner normalement.

 

Les travaux de cette centrale qui a coûté 250 millions de dollars sous le règne du défunt président Conté, n’avaient pas respecté les normes techniques requises.

 

Les secteurs de l’eau et de l’électricité demeurent l’un des défis à relever par les nouvelles autorités guinéennes, même si cela à un énorme coût.

 

Un montant de 200 millions de dollars serait nécessaire pour remettre ces deux secteurs en marche.

 

Un appui des bailleurs de fonds s’avère indispensable pour y parvenir.

 

En attendant, les populations de la capitale, habitués aux délestages récurrents ne pourront que prendre leur mal en patience.

 

APA

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews
commenter cet article

commentaires