Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 08:57

abime-copie-1.jpgLe 21 décembre 2010, après 53 années d`indépendance nous avons enfin notre 1e président de la république élu suite à des élections « propres ». Il est notre 5ème chef de l`Etat, notre 3ème président élu mais pourtant nous sommes toujours dans la république démoniaque de Guinée. Celle dont la devise est « Corruption, Injustice, Médiocrité ».

 

Je reprends donc mon exploration des méandres de décisions importantes pour la nation prises par nos nouveaux chefs en proposant des pistes de réflexions et d’actions qui pourraient être envisagées pour que le « vrai changement » soit effectif. Une nouvelle voie est entièrement à créer pour retrouver le chemin que la Nation avait courageusement choisi en 1958 et qui pourtant n`a jamais été emprunté.

 

Echantillon de paroles et pensées présidentielles du mois

 

« J`ai rendu visite à Dadis et il peut revenir en Guinée » suivi de « je l`ai rencontré mais nous n`avons pas parlé de son retour » ; « j`ai beaucoup à faire au pays pour me pencher sur la crise ivoirienne » ; « Je vais lutter contre les grands trafiquants et d`ici 6 mois nous allons résoudre les problèmes d`eau, d`électricité et de nourriture dans les grandes villes » ; « Il faut que les Guinéens pardonnent les massacres du 28 septembre 2009 ; quelque soit l'atrocité du crime commis par un individu, cela doit être pardonné » ; «… nous devons nous accepter tels que nous sommes » ; « le 28 septembre n`a enregistré au fait que des viols…mais sinon il y a eu des problèmes plus sérieux en Guinée  » ; « ils [les opposants] sont fous, c’est moi [Alpha Condé] qui nomme les préfets, les sous-préfets, les gouverneurs. Ils sont fous s’ils pensent qu’ils vont gagner ces élections (…) » ; « je salue le courage et le rôle de la Jamahiriya libyenne dans l`édification des libertés pour les populations africaines…elle qui a servi de support pionnier dans la réalisation des aspirations des peuples du monde à s`approprier le pouvoir et à rester attachés à leurs décisions ».

 

Pour : la déclaration « à la Kouyaté » sur l`eau, l`électricité et la nourriture constitue le vœu le plus cher de tous les guinéens, ce que nous attendons du « ensemble changeons la Guinée » ; mais…

 

Contre : ces déclarations montrent à la fois une analyse simpliste des situations politique, sociale et économique de notre pays et de notre continent ainsi qu`une faible maitrise de la realpolitik du 21ème siècle. Elles confirment le dicton qui dit que le plus grand risque lorsqu’une personne est placée sous les feux des projecteurs des médias c`est que tous ses défauts et faiblesses ressortent rapidement au grand jour (son seuil de compétence). Je ne pouvais pas penser que notre président était aussi décousu dans la forme et dans le fond de ses interventions publiques. Pour un militant syndicaliste et un universitaire de son « expérience » et de son âge, on imagine immédiatement qu`il serait plus prolixe que Sékou Touré et Castro réunis ! Encore une fois, quelle déception ! Et bonjour la commission Vérité et Réconciliation version Alpha Condé et ses messages de confirmation d`impunité pour les soudards de l`armée guinéenne - ils peuvent de nouveau tuer et violer les civils qu`ils sont censé défendre des agressions externes éventuelles, de toutes façons ils seront pardonnés par l`élu et donc par tous les guinéens – après cela pourquoi ne pas recommencer ces violations à brève échéance, que ce soit en Guinée ou ailleurs en Afrique (à confirmer pour les militaires stagiaires guinéens en Libye).

 

Une  nouvelle voie

 

De grâce, pour la crédibilité nationale et internationale de notre pays il faut empêcher notre président d`improviser ses interventions publiques ; il est temps pour son cabinet de comprendre qu`il n`a pas les qualités d`un tribun et qu`il est indispensable de lui écrire toutes ses prises de paroles devant les medias. Cela n`a rien d`honteux, même Obama et Sarko lisent des discours écrits ou se préparent avant de prendre la parole en public. On a souvent dit et constaté que le pouvoir rend fou – mais c`est la 1ère fois que cela se passe en moins de 3 mois !

 

Retour triomphal de notre président le 1er  février après à sa 1ère sortie officielle du pays :

 

Pour : absolument rien

 

Contre : quelle tristesse que de constater que M. Alpha Condé soit tombé dans ce piège minable si typique des mafieux de son entourage dès son 1e voyage à l`étranger ! Après toutes ses promesses de mettre fin à ces pratiques détestables qui ont caractérisé la déchéance et le ridicule de tout le système d`état depuis 52 ans, voilà que notre « opposant historique » y participe et montre sa grande appréciation de ce folklore (j`ai pu compter ses 32 dents sur la TV-RPG). D`autant plus grave qu`on a suspendu le lendemain le directeur de la radio nationale pour avoir détourné 10 millions de francs prévus pour la distribution à des femmes et à des enfants désœuvrés et pauvres afin qu`ils sortent accueillir avec tambours et trompettes le nouveau demi-dieu.

 

Une nouvelle voie : M. le président Alpha condé nous voulons comprendre et voir comment vous allez tordre le cou au népotisme et à la corruption ambiantes – nous exigeons maintenant des signaux clairs de vos promesses de campagne. Nous ne voulons plus de retours triomphaux du chef, de discours et de promesses M. président – nous exigeons des actes concrets et mis immédiatement en application.

 

Les décisions et actions « positives du mois »

 

Le décret de mise en place d`un comité d`audits indépendant de la chaine hiérarchique de l`administration et des institutions (mais sous l`autorité directe de président) ; la chasse aux travailleurs fictifs est de nouveau lancée – cette fois-ci la cible est 2619 fonctionnaires dédoublés et 1997 décédés ou en longue indisponibilité dépendante de leur volonté ; la création d`un haut-commissariat à la reforme administrative ; la suppression immédiate de tous les barrages routiers en dehors de ceux des frontières externes ; la publication d`une 1e liste des débiteurs de l`Etat ; le lancement du chantier du chemin de fer Conakry – Kankan ; l`affirmation que tous les minerais guinéens seront exportés par le port de Conakry ;

Pour : je dis  bravo pour toutes ces belles promesses et pour toute mise en place de mesures et d`institutions chargées de moraliser la gestion des affaires publiques et de garantir la liberté de circulation.

 

Contre : la subordination directe de ce comité et du haut-commissariat au seul président est à mon avis une erreur et surtout elle rend caduque certaines structures du gouvernement pléthorique mis en place par le même président : elle va entrainer des doublons inefficients pour régler les graves problèmes actuels. En plus faire la chasse aux criminels économiques potentiels tout en nommant un des leurs (reconnu par lui-même) comme gouverneur de la banque centrale, ca fait vraiment désordre ! Déclarer publiquement que le CNDD est responsable de la plus grande hémorragie financière de l`histoire du pays et nommer quand même son idéologue civil et trois de ses barons militaires dans le gouvernement (dont deux comme ministres d`Etat) est vraiment troublant en terme de volonté réelle de moralisation de la gestion publique.

 

• Une nouvelle voie : Plus de discours, de promesses et des parades Mr président –  nous attendons plutôt un plan réaliste et un début de changement réel !

 

Les décisions et actions « négatives » du mois

 

La vente de riz subventionné aux populations de Conakry ; la visite présidentielle aux cales d`un bateau de pêche ; décrets présidentiels excessifs par exemple pour le directeur de l`aéroport et le directeur des douanes ; le bilan des voyages présidentiels : voyage à l`étranger pour saluer les derniers dictateurs survivants du continent = 4 ; voyage à l`intérieur du pays pour saluer et rassurer les guinéens = 0 ; toujours pas de déclaration de politique générale du 1e ministre pour expliquer quand et comment il va mettre en œuvre le vrai changement ; la démission coupable de toutes les autres institutions (en particulier CNT, Cour Suprême) qui assistent sans rien dire à la transformation progressive du nouveau président en dictateur, par les mêmes erreurs commises avec tous ses prédécesseurs.

 

Pour : il est clair que cette vente de riz a un prix préférentiel (le fixing du même jour à la banque centrale était de 200,000 GNF le sac de 50 Kg) fait toujours plaisir, en particulier à des populations analphabètes et dans le désarroi total, mais le prix proposé (160.000 GNF) reste très largement au dessus des capacités financières de ceux qui sont principalement visés par ce type d`action.

 

Contre : dans un contexte économique mondial caractérisé par la montée importante des prix des céréales, en particulier ces derniers temps pour le riz, ce type d`action est avant tout un couteau à double tranchant ; une décision démagogique et négative de triste mémoire pour les guinéens (les magouilles à grande échelle des ravitaillements et des ventes de quartier de Sékou Touré et Lansana Conté). Comment le gouvernement dans sa situation économique actuelle selon ses propres déclarations peut-il se permettre de subventionner des éléments de survie de base comme le riz (ou le carburant) en espérant en même temps atteindre le point d`achèvement de l`initiative des PPTE ? Comment continuer à acquérir ce riz à moins qu`il ne soit d`une qualité en dessous de la norme et donc bradé ? Certes cela fait très mal à tous les guinéens mais la fuite en avant n`est sûrement pas la solution et sera la cause de plus grandes frustrations au moment très prochain de son arrêt brusque. Le président et son premier ministre montrent des signes évidents de panique devant le poids des contraintes et charges devant eux. Il faut absolument trouver d`autres mesures d`accompagnement qui ne mettent pas en danger notre situation générale déjà catastrophique.

 

Une nouvelle voie : pour attirer les nombreux investisseurs guinéens et étrangers qui veulent participer au changement il faut absolument envoyer urgemment des signaux clairs qu`une séparation nette des pouvoirs et un cadre juridique transparent et équitable seront les nouvelles normes du pays. Pas besoin de 100 jours pour que ce sentiment soit ressenti dans les paroles et dans les actes. Au lieu de cela nous voyons une succession de clignotants rouges qui montrent que rien n`a vraiment changé depuis que « l`opposant historique à la dictature » a enfin conquis le pouvoir.

 

M. le président vous êtes seul, au 1e rang d`une nation en reconstruction dans un environnement d`attentes impatientes que vous avez suscité – tous les guinéens veulent sentir et voir le changement immédiatement. Après tout ils ont voté pour vous justement parce qu`ils étaient confiants en vos promesses de réagir immédiatement contre la pourriture ambiante.

 

Pour le moment nous ne voyons se profiler qu`un retour des pratiques d`un passé honni par tous, basé sur « un responsable suprême de la cause commune »,  les mamayas de quartier, l`amateurisme et l`absence totale de vision stratégique de vos ministres pour nous sortir du trou ; aucun fil conducteur de l`action gouvernementale. Attention l`heure est déjà grave pour vous qui êtes le principal responsable de ce bateau qui continue de couler à pic.

 

Le temps est un luxe dont vous n`avez pas le bénéfice devant une population à genou dans la misère et la colère contre les responsables de tous leurs malheurs qui les narguent tous les jours du haut de votre présidence. Il faut absolument vous attaquer aux problèmes structurels socio-économiques et politiques – pas aux détails superficiels et tape-à-l`œil qui disparaitront d`eux-même dès que la machine Guinée sera repartie.

 

Finalement je vous assure que ce qui recréera le décollage de notre pays ce sont une identité commune, un sentiment commun d`appartenance et de compréhension – ce sont là les fondations d`une nation prospère et pérenne que vous avez l`obligation de construire dans les 5 prochaines années. Il n`y aura pas de renaissance guinéenne sans un nouvel esprit d`unité, de nationalisme dans le sens positif du terme : être fiers, tous ensembles et malgré toutes  nos différences, d`être avant tout des Guinéens. Il n`y a pas d`autre voie possible pour que la Guinée puisse enfin voir la lumière. Monsieur le président, si vous rêvez toujours d`être le Mandela des guinéens, il vous faut appliquer à la lettre et tout de suite (si ce n`est pas déjà trop tard) sa doctrine : «  ne pas parler à leurs cerveaux, mais à leur cœurs »…

 

Tic-tac, Tic-tac, la montre tourne ; déjà 69 jours de « changement radical » et de « Guinea Is Back » – il est certes trop tôt pour le voir, mais je ne sens rien de ce que l`on nous avait promis. Verrons-nous enfin du solide et du concret le mois prochain ?

 

A.O.T. Diallo

 

NB : vous pourrez suivre chronologiquement cette série et les précédentes (depuis le début du changement en Guinée en janvier 2007) sur mon nouveau blog: https://aotdiallo.wordpress.com/


Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Libre opinion
commenter cet article

commentaires