Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 08:06

2_partispolitiques_002.JPGUn leader politique guinéen souhaite la formation de deux tendances ou blocs politiques afin que le combat politique en Guinée soit orienté sur des bases réalistes et réelles et non sur la base de l'ethnocentrisme ou du régionalisme.

"Le Conseil national de transition (CNT, organe législatif) doit prendre des dispositions et faire des textes pour définir l'orientation des partis politiques de l'opposition pour faciliter la formation des tendances ou idéologies politiques et nous épargner du militantisme ethnique ou régionaliste", a déclaré le secrétaire national du Parti révolutionnaire populaire africain de Guinée (PRPAG), Ismaël Condé, au cours d'une conférence de presse mercredi.

Pour M. Condé, il est nécessaire que le code sur les partis politiques en Guinée soit repris ou révisé par le CNT. Ismaël Condé estime que le tissu social guinéen est encore " fragile par la faute des hommes politiques qui, pour leur intérêts égoïstes, cherchent toujours a diviser le peuple pour régner et piller le pays".

"C'est pourquoi, il est impératif de bannir du langage politique la haine ethnique, toute chose qui permettra aux Guinéens de toutes les régions de militer pour un programme de politique social ou une idéologie afin de s'affranchir de l'ethnocentrisme", a-t-il dit.

"Il faut situer le combat politique sur des idées politiques mûres et non sur des bases ethniques, facteur de division sociale et souvent cause de guerre civile ou ethnique dans nos pays africains", a poursuivi M. Condé.

Pour lui, ce paramètre est "un préalable" avant d'engager le pays dans les élections législatives et communales. Ismaël Condé croit savoir que si la Guinée s'engage dans de nouvelles élections sans tirer les leçons "déplorables" des échéances passées, le pays risque fort de plonger dans des situations déplorables vécues dans des pays de la sous région ouest africaine.

"Le problème des élections en Afrique, ce ne sont pas les commissions électorales nationales indépendantes, c'est la nature de la démocratie à l'occidentale pour nous, c'est la nature du multipartisme pour nous", estime le leader du PRAG qui appelle l'Afrique à forger son modèle de démocratie et non copier les pays occidentaux.

Faces aux réalités socioculturelles, linguistiques et historiques de la Guinée, le leader du PRPAG invite la classe politique guinéenne à "se donner la main pour défendre les intérêts de la nation et éviter le pire en Guinée".

Le PRPAG est une formation politique proche du Parti démocratique de Guinée (PDG, ex parti unique) créé par le premier président [...] Sékou Touré.  

Xinhuanet

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article

commentaires