Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 11:18

 

Pour rendre hommage aux guinéens qui ont perdu leur vie lors de la grève générale déclenchée en janvier-février 2007 par les centrales syndicales CNTG/USTG, les Nouvelles Forces Démocratiques(NFD) ont fait une déclaration à Conakry ce dimanche 22 janvier 2012 à son siège.

Dans cette déclaration, Mouctar Diallo le président des NFD rappelant les violations des droits de l'homme commises ce jour-là  par les forces de l'ordre contre les manifestants pacifiques a dit "Ces manifestants pacifiques  subiront une repression barbare, sanglante sans précédant des forces de défense et de sécurité plus précisément au Pont 8 novembre où de nombreux Guinéens dont la plupart étaient des jeunes avaient été sauvagement tués pour avoir simplement réclamé leurs droits les plus élémentairs; d'autres avaient subi de graves traumatismes physiques et moraux dont ils  continuent encore à souffrir  sans aucune assistance."


Poursuivant son allocution, le président des NFD a indiqué que son parti envisage d'organiser d'autres activités de prière et de recueillement pour la mémoire de  ces martyrs. " Le parti NFD né de l'élan de cet évènement douloureux poursuivra le combat légitime de ces martyrs pour que le sacrifice ultime qu'ils ont consentis ne soit pas vain. C'est pour cela que le parti se souvient d'eux à cette date mémorable."a - t -il ajouté

Pour terminer, après avoir demandé aux autorités guinéennes de s'investir pour que justice soit faite sur ces douloureux évènements, Mouctar Diallo a invité la communauté internationale et les organisations de défense des droits de l'homme de faire pression sur les autorités guinéennes pour qu'elles fassent la lumière sur ces violations graves des droits de l'homme pour qu'il n'y ait plus jamais ça en Guinée. Car selon lui, le crime impuni se reproduit toujours.

A son tour, Etienne Soropogui le vice président du parti a affirmé " On a l'impression qu'en Guinée, on n'a pas de mémoire. Beaucoup de choses se sont passées dans notre pays du 1er régime à nos jours, mais il n'y a aucun signe qui indique que ces choses se sont passées. On doit faire quelque chose pour honorer les victimes de ces différents évènements."

Etienne a conclu son intervention en promettant de faire des stèles en la mémoire de ces martyrs dès que son parti en aura les moyens.

 

Mamadou A. Barry

LJ partenaire de BBNews

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews
commenter cet article

commentaires