Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 09:20

balance1Le Tribunal de première instance a ouvert ses audiences ce mardi 10 mai 2011 à 14 heures précises. Trois dossiers ont été délibérés par le président du Tribunal Me Seydouba Camara. Les accusés de ces trois dossiers ont été relaxés purement et simplement au bénéfice du doute. Selon le président du tribunal « une fois que le doute est installé dans l’audition des plaignants, et que ceux-ci ne peuvent lever le doute, le tribunal tranche et donne la liberté des accusés. »

 

Après ces trois dossiers, ce fut l’interminable feuilleton de l’ancien préfet de Fria le commandant Mohamed Nabé, Ousmane Galé Hann, Mohamed Ramadan Bah, Aboubacar Sidiki Kéita allias Papus Banque centrale. A leur appel par le président Me Seydouba Camara, sans réponse. Sauf Papus Banque centrale qui répond présent devant la barre. Sidéré par l’absentéisme notoire du commandant Mohamed Nabé, Ousmane Galé Hann et de Mohamed Ramadan Bah, le président du tribunal déclare : « M. le procureur, avec le dossier-là, je suis fatigué. Chaque fois qu’on appelle ces gens-là, il n’y a que Papus Banque centrale qui se présente. Ils se foutent de moi. »

 

Le président Seydouba a poursuivi ses propos en donnant un ordre ferme à son procureur en ces termes : « A présent, j’ordonne un mandat d’arrêt contre commandant Mohamed Nabé, Ousmane Galé Hann et Mohamed Ramadan Bah. Dès après ces audiences vous allez rédiger le mandat d’arrêt contre ces gens-là pour qu’ils soient mis à la disposition de la justice. »

 

S’adressant à Aboubacar Sidiki Camara allias Papus banque centrale, le président du tribunal a déclaré : « Toi au moins, toutes les fois tu es présent à nos audiences. Le mandat d’arrêt ne te concerne pas. Mais, je te demande de se présenter ici le 23 mai prochain. » En quittant devant la barre du tribunal, Aboubacar Sidiki Kéita dit Papus Banque centrale a déclaré : « Il n’y a pas de problème, je serais là parce que je ne me reproche de rien. »

 

Au sortir de ce tribunal, les journalistes présents pour l’audience de cette affaire ont tendu le micro à Me Roland Désiré Bangoura, avocat de Elhadj Mohamed Yaya Kaba a déclaré : « Le TPI a décidé de decerné un mandat contre le commandant Nabé, Ousmane Galé Hann et Mohamed Ramadan Bah pour en finir car nous même ça nous embête. Parce que tantôt c’est Nabé qui se présente aujourd’hui et les autres absents, tantôt c’est Ousmane qui se présente et les Nabé absents. »

 

Sur la question comment s’y prendre pour faire comparaître ces gens devant le tribunal de première instance de Dixinn, Me Désiré Bangoura répond : « Tout dépend du parquet. Aussi dans ce mandat d’arrêt, toutes les structures à savoir la gendarmerie, la police, la douane et l’armée doivent nous porter main forte pour arrêter ces gens-là et les mettre à la disposition de la justice. Car nous voulons que cette affaire soit débattue de long en large pour situer les responsabilités. Je suis donc confiant en la justice, la loi sera dite et les auteurs répondront de leurs actes. Maintenant, il y a un mandat d’arrêt contre eux dans toute l’étendue du territoire guinéen et hors de nos frontières pour Mohamed Ramadan Bah qui est en fuite. Le premier mandat qui leur a été décerné, ils se sont présentés, mais ils ne devraient plus quitter dans le sillage de la justice. Ils devraient être déférés à la Maison centrale pour pouvoir répondre à tout moment en cas de besoin. Mais leurs avocats ont semé la pagaille et l’audience a été renvoyée la semaine suivante. Et depuis, ils ne se sont plus jamais présentés devant cette barre. Nous, nous avons des preuves tangibles et en matière de droit des affaires, les appels téléphoniques, les photos et des témoins physiques sont pris en compte par la justice. J’ai écouté les conversations téléphoniques entre mon client Elhadj Mohamed Yaya Kaba et Nabé ; aussi, les témoins Arabes de Elhadj Kaba étaient là présents devant ce tribunal. Donc, nous sommes confiants et que nous allons remporter ce procès. »

 

Interrogé sur son état d’âme, Elhadj Mohamed Yaya Kaba a déclaré : « Mon moral est bon et je suis très confiant, je sais que la vérité sera dite et les auteurs de ce crime d’escroquerie payeront de leur frais. Nous avons toutes les preuves. J’ai relevé sur le réseau Areeba 76 appels téléphonique entre le commandant Nabé et moi, 15 appels entre Ousmane Galé Hann et moi sans compte mes amis arabes qui étaient présents lorsque je leur ai donné les 385 000 dollars, Moriwoulen Sacko et Abdoulaye Doumbouya qui sont en Guinée et qui m’ont vu avec ces gens-là à l’aéroport. Donc mon moral est fantastique parce que je sais que je vais gagner. »

 

A en croire à une source, parait-il que le ministre de la justice a déjà été saisi par rapport à ce dossier qui défraie la chronique. Selon la même source, le ministère aurait demandé d’établir toute la lumière sur cette affaire d’escroquerie dont sont souvent victimes les nombreux guinéens de la diaspora et expatriés qui viennent dans le but d’investir dans notre pays.

 

Rendez-vous donc est pris pour le mardi 23 mai 2011. Ne vous faites pas compter l’événement ce jour-là, car tous seront présents. Aux dernières nouvelles reçues ce mercredi 11 mai, le commandant Mohamed Lamine Nabé se serait rendu au TPI de Dixinn, très tôt ce matin. C'est donc suite au mandat d'arrêt n°048 du mardi 10 mai dernier qu'il est tenu obligé de s'y rendre après une tentative de sortir hors du pays hier nuit par le vol d'Air France. A ce sujet, "toutes les dispositions utiles" ont été prises par la police de l'air et des frontières "pour empêcher le nommé Mohamed Lamine Nabé de sortir du territoire national".

 

Aujourd'hui, il est dans les mains du Tribunal de première instance de Dixinn qui compte en finir avec ce dossier. Dans les heures qui suivront, il sera transféré à la Maison centrale de Coronthie, dans la commune de Kaloum.

 

Marc Sarah

 

LJ partenaire de BBN

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article

commentaires