Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 18:08

abimeComme on pouvait le prévoir, le président guinéen Alpha Condé rencontre des difficultés dans la restructuration de l’armée de son pays. Le 19 juillet, il a échappé à une tentative d’assassinat dans sa résidence privée. Cette résidence est située non loin du palais de la présidence à coté du luxurieux hôtel Novotel. Des suspects seraient aux arrêts. Un signal fort a été envoyé au président. Il doit créer la cohésion au sein d’une armée habituée aux régimes d’exception et aux mutineries. Selon certaines sources, Ouagadougou est sensible à ce qui se passe en Guinée. C’est ainsi qu’à la suite des évenements, une petite unité d’hommes du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) du Burkina a quitté notre capitale pour la Guinée. Le but de la mission serait d’évaluer la situation et envisager des mesures de sécurité.

Après son accession au pouvoir, le président guinéen a annoncé une série de mesures dans le sens de la restructuration de l’armée dont plusieurs de ses officiers supérieurs étaient dans les sérails du pouvoir depuis des décennies. Il a dans la foulée, limogé le chef d’Etat major des armés, le général Thiam. Ce dernier fait partie des personnes arrêtées après l’attaque du mardi 19 juillet dernier. En voulant gouverner avec des hommes neufs, il s’est plutôt fait des ennemis. Il se pose surtout la question de savoir si ses hommes neufs du président arriveront à lui assurer une bonne sécurité dans le contexte qui est celui de la Guinée ? Si cette tentative d’assassinat qui a visé Alpha Condé n’a pas été découverte à temps, c’est soit parce qu’il y a eu des complicités au sein de sa sécurité rapprochée soit ceux-là chargés de sa sécurité ne sont pas à la hauteur. La dernière hypothèse est la plus plausible puisqu’au cours de la journée de l’attaque, des militaires avaient été arrêtés mais cela n’a pas empêché l’attaque de son domicile au cours de la nuit.

Les tergiversations d’Alpha Condé

Alpha Condé semble encore avoir du mal à se décider sur le meilleur chemin qui lui permettra de mettre en œuvre des réformes pratiquement nécessaires dans tous les domaines de son pays. Des réformes que le peuple guinéen attend pour s’épanouir. Sur le plan de sa propre sécurité, ceux qui ont eu l’occasion d’aller au Palais présidentiel de Conakry ces temps-ci ont pu relever un certain manque de rigueur des éléments de la sécurité du président. Dans une bonne partie du palais, on est libre d’aller et de revenir sans être interpellé. Ce « laisser aller » est une insuffisance qui constitue déjà un danger pour sa propre personne. Pourtant, il semble avoir des solutions pour y faire face. Il y a un potentiel humain et matériel pour la Guinée en matière de sécurité. Au lendemain de son arrivée au pouvoir, il a constitué une unité d’élite qui a été formée au Burkina Faso par les instructeurs du Régiment de sécurité présidentielle (RSP). A l’issue de cette formation, ces éléments devaient s’occuper de la sécurité rapprochée du président guinéen sur tous les plans. Cela fait environ un trimestre que l’unité a regagné Conakry et devait automatiquement prendre fonction. Mais, il semblerait qu’avant l’attaque du mardi dernier, les éléments de cette unité n’auraient pas encore pris fonction. Condé auraient quelques doutes pour les utiliser. Ce qui ne manque pas de créer des frustrations et des mécontentements dans les rangs de ces hommes qui attendent.

Quelques élements de réponses sur les raisons de la méfiance de Condé ?

La direction de l’unité d’élite formée par le RSP pour la sécurité de Condé devait être confiée à jeune capitaine dont le nom de famille serait Camara. Mais au cours de la formation à Ouagadougou, Alpha Condé aurait été mis au courant (vrai ou faux) d’un contact entre l’officier Camara et Dadis Camara, l’ex- président guinéen en exil à Ouagadougou. Ces deux officiers portant le même nom de famille auraient des liens de parenté. Cela n’aurait pas manqué de susciter des inquiétudes chez Condé. Il se méfie de ces hommes et ne manque pas de créer des incompréhensions chez ses amis de Ouagadougou. Il est évident que s’il y a effectivement eu contact entre Dadis Camara et ses frères guinéens au cours de la formation à Ouagadougou, cela s’est passé sous les yeux et les oreilles des instructeurs du RSP. Si complot, il y avait, cela suppose qu’il a l’aval de Ouagadougou. C’est peu probable. Dans le contexte actuel, l’axe Ouaga - Conakry semble fonctionner à merveille. Le président du Faso s’est investi dans une médiation qui a conduit aux premières élections démocratiques dans ce pays. Alpha Condé alors opposant, a vécu en exil pendant longtemps à Ouagadougou. Comme repère de son séjour burkinabè, il y était en 1987 au moment de l’assassinat du président Sankara. Il s’est fait beaucoup d’amis au Burkina Faso dans tous les milieux. C’est pour cela qu’il s’est entouré de conseillers d’origine burkinabè. Cette méfiance envers les éléments formés à Ouagadougou se justifie-t-elle ? Il est certain que cette méfiance et cet attentisme ne jouent pas en sa faveur. Alpha Condé, opposant politique historique guinéen fait partie de la race de ces opposants dont l’arrivée au pouvoir a suscité beaucoup d’espoir de la part de leurs compatriotes. Mais une fois installé sur le fauteuil présidentiel, ils ont plus déçu. Ils n’arrivent pas à faire de choix judicieux dans la gestion des nombreux dossiers. En sept mois de pouvoir, le président Condé n’arrive toujours pas satisfaire aux attentes des Guinéens. Il doit transcender les clivages politiques, les problèmes ethniques et communautaires pour bâtir une Guinée solide. Il se susurre dans les milieux informés qu’une poignée d’éléments du RSP a embarqué en milieu de semaine sur un vol commercial en direction de Conakry. Cette unité devra prendre le pool de la situation. Quel nouveau rôle le Burkina Faso va-t-il encore jouer à nouveau dans ce pays ?

PB
L´Indépendant du Burkina


Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article

commentaires