Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 08:03

La proclamation des résultats provisoires du second tour du scrutin présidentiel du 7 novembre 2010 a généré une série de violences verbales et physiques, assortie d’atteintes graves aux Droits de l’Homme.

Le Mouvement Social Guinéen est préoccupé par l’atmosphère pesante qui règne sur le pays, alors que la Guinée amorce un virage démocratique sans précédent dans son histoire.

La restriction des libertés, à travers l’instauration de l’état d’urgence, suivi de l’interdiction de diffusion des SMS, la fermeture des frontières terrestres, maritimes et fluviales, ainsi que la valse des décrets et la propagation de rumeurs alarmistes entravent sensiblement la liberté de mouvement des populations et paralysent l’activité économique du pays.

Depuis toujours, le Mouvement Social Guinéen s’est battu pour le retour à l’ordre constitutionnel et pour le respect des libertés individuelles et collectives des citoyens guinéens.

Ainsi, le Mouvement Social Guinéen :

• s’interroge sur l’opportunité et la légalité de l’instauration de l’état d’urgence, ainsi que de la fermeture des frontières ;

• dénonce le manque de clarté et d’information de la part du Gouvernement sur les mesures prises, telle que l’interdiction des SMS, la fermeture des frontières, ainsi que sur la prolifération des décrets à quelques heures de la fin de la transition ;

• exige la levée des mesures destinées à restreindre la liberté des citoyens guinéens, et notamment la liberté de circuler, à l’intérieur comme hors du pays.

A la veille de la proclamation des résultats définitifs par la Cour Suprême, le Mouvement Social Guinéen, appelle :

• l’ensemble des citoyens et des membres des alliances en lice pour l’élection présidentielle, au respect de l’arrêt rendu par la Cour Suprême ;

• les leaders politiques à tenir des discours d’apaisement, de paix, de cohésion et de maintien de l’unité nationale.

• le gouvernement à garantir la sécurité des personnes et de leurs biens dans le strict respect des Droits de l’Homme et des normes internationales.

Le Mouvement Social Guinéen :

• félicite et encourage toutes les institutions de la transition pour leur contribution au parachèvement du retour à l’Etat de droit
• remercie la communauté internationale pour son appui et son accompagnement pour le retour de la Guinée dans le concert des Nations.

Mobilisons-nous pour un changement dans la Paix.

Conakry, le 1er décembre 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Baneur - dans Communiqué de presse
commenter cet article

commentaires