Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 14:30

Dans un document intitulé: Appel du 28 Septembre, la Guinée a 53 ans déjà, l'Association des enfants des victimes du Camp Boiro demande l'ouverture " les fosses communes des monts Kaloulima (Coyah) et Gangan (Kindia) pour permettre aux familles des disparus d'inhumer religieusement leurs morts. 

Appel du 28 septembre 2011 : la Guin
ée a 53 ans, déjà !


Née de l'unité nationale dans le pluralisme politique des années 1946-1958.  Portée par l'enthousiasme et la soif de liberté d'une jeunesse qui avait pour noms - de façon non exhaustive :


·    Sékou TOURE,  secrétaire général du PDG-RDA,  président de la république
·    M. Saifoulaye DIALLO, président de l’Assemblée territoriale (1957) et de l’Assemblée nationale (1958);
·    Diawadou BARRY, Secrétaire général du BAG, ministre des finances (1962), disparu au Camp Boiro ;
·    M. Ibrahima BARRY dit BARRY 3,  Secrétaire général du PS, ministre du plan (1962), disparu au Camp Boiro ;
·    Koumandian KEITA, BAG, Syndicat des enseignants, rescapé du Camp Boiro
·    M. Balla CAMARA, Secrétaire général du gouvernement (1962), disparu au Camp Boiro ;
·    M. André SASSONE, témoin de mariage de Sékou Touré; Chef du protocole à la présidence (1962), disparu au Camp Boiro ;
·    Lieutenant ZOUMANIGUI, Aide de camp à la présidence de la république (1962), disparu au Camp Boiro ;
·    M. Habib TALL, Vice-président à l’Assemblée territoriale (1957) et à l'Assemblée nationale (1958), disparu au Camp Boiro ;   
·    M. Gnan Félix MATHOS, Député à l’Assemblée territoriale (1957) et à l'Assemblée nationale (1958), disparu au Camp Boiro ;
·    Elhadj Mamadou FOFANA Trésorier  et bailleur de fonds du PDG-RDA et  Secrétaire d'Etat au commerce (1962), rescapé du Camp Boiro ; 
·    Mme Hadja Loffo CAMARA, Secrétaire d'État aux affaires sociales (1962), disparue au Camp Boiro ;
·    M. N'Ban Soumane TOURE,  Administrateur civil, disparu au Camp Boiro ; 
·    M. Sékou CAMARA, Ingénieur et directeur du port de Conakry (1962), disparu au Camp Boiro.
·    M.Jean Faraguet TOUNKARA, Ministre de la jeunesse, des arts et des sports (1962), rescapé du  Camp Boiro;
·    M.Mohamed Kassory  BANGOURA,  chef du département économique au ministère des affaires étrangères (1962), disparu au Camp Boiro,
·    M.Karim  BANGOURA,  Directeur du cabinet au Ministère de l information et du tourisme (1962), mort par noyade dans la Fatala 


La Guinée pleure toujours ses morts.  A l’exception de Sékou Touré, de quelques-uns de ses compagnons, victimes de son système après 1984 et de quelques rares exceptions, les Pères de l’Indépendance gisent encore aujourd'hui dans des fosses communes.

C'est pourquoi nous, veuves et fils de disparus, ainsi que rescapés membres de l'AVCB, demandons solennellement à toutes les autorités religieuses du pays, et, singulièrement à celles qui dirigent aujourd'hui le Comité de réflexion sur la Réconciliation, de bien vouloir, à l'occasion de la commémoration des  53 ans d'indépendance de notre pays  :

1)    faire ouvrir solennellement les fosses communes des monts Kaloulima et Gangan pour permettre aux familles des disparus d'inhumer religieusement leurs morts et

2)    célébrer dans tous les lieux de culte du pays, des prières et des messes à la mémoire de ces héros nationaux dont les familles n'ont pas pu jusqu'ici faire le deuil, faute de corps.


Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews
commenter cet article

commentaires