Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 22:51

konate.JPG

Le syndrome Moussa Dadis Camara hante t-il le palais de Conakry ? Au sein de la grande muette guinéenne où la purge se poursuit avec la destitution en catimini ce samedi du chef d'état major adjoint des armées, le général Aboubacar Sidiki Camara, par le président de la transition, Sékouba Konaté en visite médicale à Rabat, le malaise devient de plus en plus profond. Une sorte de rébellion interne sévit au palais ce samedi et aurait mis à prix la tête du général, Sékouba Konaté dont le pouvoir semble l'échapper.

 

A Conakry, un troisième tour de la présidentielle risque de se jouer dans les couloirs de la grande muette. Tout le monde s'y est préparé. Bon nombre de chancelleries étrangères accréditées à Conakry sont sur le qui-vive depuis deux jours.

 

Comme si le pays est hanté par le syndrome Toumba Diakité qui avait attenté à la vie du frêle capitaine, Moussa Dadis Camara. La destitution ce samedi, du général Aboubacar Sidiki Camara, suite à un décret pris le président intérimaire, Sékouba Konaté, absent du pays, est la goutte d'eau de trop.

 

Le général Aboubacar Sidiki Camara, d'éthnie malinké, que certains considèrent comme un proche du vainqueur de la présidentielle guinéenne, Alpha Condé a été remplacé par un autre général, Namory Traoré, ex-commandant de la zone de Kindia.

 

Selon des sources bien informées, jointes par Les Afriques, la haute hiérarchie militaire vit un profond malaise au point qu'une frange d'officiers supérieurs ont commencé à mener la résistance depuis ce samedi.

 

Une rébellion interne qui pourrait précipiter la chute du général, Sékouba Konaté dont la tête serait mise à prix depuis la cascade de destitutions qui ont emporté bon nombre d'officiers supérieurs.

 

"Il y a eu beaucoup de mouvements d'officiers ce matin à l'état-major. Rien n'a filtré pour l'instant. Le général, Nouhoum Thiam, chef d'état major des armées a renforcé la sécurité veille au grain depuis le voyage de Sékouba Konaté à Rabat", nous a révélé une source militaire.

 

A 17 heures Gmt, ce samedi, un décret a été pris par la présidence guinéenne, instituant la fermeture des frontières terrestres, maritimes et aériennes.

 

Ismael Aidara

 

Source : Les Afriques

Partager cet article

Repost 0
Published by Amdy's Blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires