Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 01:36

FoutahDans la nuit dimanche 8 janvier 2012, le domicile M. Sankarela Diallo a été l’objet d’une attaque par une escouade de militaires guinéens déguisés en malfaiteurs. Les malfaiteurs emportèrent des ordinateurs, de l’argent et des bijoux.

Les circonstances de l’incident laissent peu de doutes sur la nature politique de l’attaque. M. Sankarela Diallo en tant que rédacteur en chef de la radio « Fréquence Ganndal » (www.ganndal.com) jouit d’une renommée internationale de par ses prises de positions contre les abus du gouvernement d’Alpha Condé. Malgré le fait que le domicile d’Elhadj Sankarela soit situé près de celui d’un ministre du gouvernement bénéficiant de protection rapprochée, rien ne fut fait pour arrêter les actions des prétendus malfaiteurs.

Pottal-Fii-Bhantal condamne avec énergie les règlements de compte déguisés du gouvernement contre des personnes, exilées ou vivant à l’intérieur de la Guinée. A l’instar de l’attaque du domicile du syndicaliste Amadou Diallo, les criminels jouissant de protection ne sont jamais arrêtés. En plus de la culture d’impunité, le gouvernement guinéen est en train d’établir un climat de terreur pour étouffer les voix qui osent s’élever contre l’instauration d’une nouvelle dictature.

Pottal-Fii-Bhantal lance un appel pressant aux représentants diplomatiques et aux organisations des droits de l’homme résidant en Guinée pour qu’ils interpellent les autorités gouvernementales avec un message fort exigeant la fin de l’insécurité politique et sociale. C’est le lieu de rappeler que toute complaisance envers la politique d’intimidation des citoyens, pour des raisons politiciennes ou ethnique, n’est qu’une tragique répétition des erreurs qui favorisèrent l’instauration du totalitarisme et de la dictature dans notre pays.

Notre association urge ses membres, ses sympathisants et les membres de la société guinéenne à la mobilisation contre les menées du gouvernement. Nous lançons un avertissement solennel aux agents des forces de sécurité qui, en violation de leur serment de défense des valeurs de la République, participent à ces raids contre des citoyens, qu’ils s’exposent à des poursuites judiciaires pour des crimes imprescriptibles.

 

La commission centrale de Pottal-Fii-Bhantal Fouta-Djalon

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews
commenter cet article

commentaires