Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 20:21

BOKOUM_El_Hadj_Saidou_Nour.jpggalema guilavoguiSi le nouveau Président veut qu’on le prenne au sérieux, à propos notamment d’une de ses propositions phares, à savoir la mise sur pied d’une « commission vérité, réconciliation, pardon », qu’il ferme la bouche à certain conseiller, tel M. Galéma Guilavogui, vice-président de la commission du même nom au sein du CNT. Pour deux raisons fondamentales. La première, c’est que nul ne sait la fin du mandat du CNT, ni vraiment sa nature juridique (monstrueuse avais-je dit, nonobstant la qualité de ses membres ou de ses « performances » lors de cette courte et confuse transition).

 

Avec l’élection d’un Président de la république au suffrage universel, et en attendant l’élection de la future assemblée nationale,  second pouvoir de la république, une commission vérité, instrument qui devrait normalement contribuer à refonder et à recoudre le tissu national froissé, déchiré, je me demande comment une commission transitoire pourrait-elle assoir les fondements ébranlés d’une nation.

Ensuite, M. Galéma, dont j’ai eu à évoquer l’art du « moutta souppiuto » (1), figures de natation bien connue des amateurs, qui fut 8 ans ministre de la première république, ministre de la seconde, et je ne sais plus quoi encore pendant la période trouble que nous vivons, voilà que ce monsieur, qui serait alors juge, partie et témoin, donne dans les grandes orgues (2), après quelques mélodies en sous-sol au sein du CNT.

En clair, le Président de la République peut reprendre d’ex ceci ou cela de toutes les républiques qui se sont effondrées sur ce cimetière national guinéen, mais de grâce pas un parangon de la vermine qui grouille dans notre mémoire en faillite.

Il est temps que M. Galéma  comprenne qu’il a droit à la retraite. Il faudra simplement qu’il prouve lors de la conférence vérité, que cette retraite est méritée.

Wa Salam.

Saïdou Nour Bokoum

Notes : (1) « Un Galéma peut en cacher un autre », www.guineeactu.com 18 octobre 2008

            (2) : voir www.aujourdhui-en-guinee.com

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews
commenter cet article

commentaires