Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 05:37

MaitreElDiouf02.jpg

«Jean marie Doré, artisan du coup d’Etat électoral ; Mascarade électoral en Guinée, Bernard Kouchner, Abdou Diouf et Blaise Compaoré indexés ; Non à la dévolution ethnique du pouvoir en Guinée ; La France et l’Oif complices du hold up électoral en Guinée». Ces slogans que l’on pouvait lire dans des pancartes ont constituent le principal décor de la salle de conférence du Café de Rome ce jeudi, lors du point de presse de Me El Hadji Diouf contestant la proclamation des résultats provisoires du second tour de la Présidentielle guinéenne donnant Alpha Kondé vainqueur. 

 
Selon l’avocat sénégalais de Mamadou Cellou Diallo, «il n y a pas eu d’élections en Guinée lors du deuxième tour. Parce que cette dernière était truffée d’irrégularité». Me El Hadji Diouf en vaut pour preuve, le fait que les proches de Cellou Diallo qui devraient siéger à Sikiri, à Kouroussa pour ne citer que ces ceux localités, n’ont pu le faire parce que menacés de mort, brulés, torturés. A l’en croire, «Alpha Kondé a dressé le peuple guinéen contre l’ethnique peulh qu’il accuse d’avoir empoissonné ses militants en leur servant une eau non propre à la consommation lors d’un de ses meeting». 


Autant de chose qui font dire à Me El Hadji Diouf que «je porte plainte contre Alpha Kondé pour crime contre l’humanité et incitation à la haine et contre Jean Marie Doré et Sékouba Konaté pour complicité de crime pour avoir nié l’existence de ces exactions». L’avocat ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Il a dénonce ce qu’il qualifie de composition irrégulière de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), parce que dit-il son président le général malien Siaka Toumani Sankaré n’est pas de nationalité guinéenne conformément aux textes de l’Assemblée nationale sur la mise en place de cette commission. 


Mieux, pour l’avocat sénégalais de Mamadou Cellou Diallo, «c’est le pourcentage estimé à 52, 53% de son client au premier tour, que la Ceni sous la complicité de la France et de l’Oif a donné à Alpha Kondé au deuxième tour». Ce qui lui fait dire que «le peuple guinéen n’acceptera jamais qu’on leur impose un Président qu’il n’a pas choisi. C’est pourquoi, nous demandons l’annulation du scrutin dans 16 circonscriptions, notamment à Sikiri et à Kouroussa, où les proches de Kondé ont eu à siéger pour le compte du candidat Diallo». 


Pour l’avocat, «le couvre feu et l’état d’urgence décrétés par les autorités guinéennes montrent clairement que la présidentielle a été tout simplement une véritable mascarade électorale. Parce que conscientes que la population ne va pas se laisser faire». D’ailleurs, Me El Hadji Diouf Diouf est d’avis qu’«il n’est pas écarté que Cellou Dallein Diallo soit arrêté aussitôt après la proclamé officielle des résultats prévue le 02 décembre par la cour suprême, parce qu’il n’acceptera jamais ces résultats. Ce, comme en atteste l’arrestation de certains de ses proches qui sont toujours entre les mains des forces de l’ordre pour avoir manifesté leur colère. 


C’est à ce titre, que Me El Hadji Diouf devant les proches de Cellou Diallo venus nombreux, demande à la communauté internationale d’intervenir en Guinée avant qu’il ne soit trop tard, car le peuple n’acceptera jamais les résultats issus du second tour donnant victorieux Alpha Kondé, que les partisans de Cellou Dallein Diallo qualifient de candidat de l’armée. 

 

Sékou Dianko Diatta

 

Source : Politico

Partager cet article

Repost 0
Published by Amdy's Blog
commenter cet article

commentaires