Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 11:47

marche-du-27-2.jpgAccusé d’être un des instigateurs des violences ayant secoué Conakry pendant et après la marche de l’opposition le 27 février 2013, Malick Sankhon, directeur général de la Casse nationale de sécurité sociale réfute les faits portés contre sa personne et saisit la justice pour diffamation. Sa cible principale, Cellou Dalein Diallo, leader de l’UFDG. Il l’a dans une déclaration que voici :

« C’est sincèrement désolant pour des gens qui se réclament patriotes dans notre pays. Quand ils disent que nous entrainons des loubards, je ne vois pas où sont ces camps militaires. On nous parle de viol, qu’ils nous disent dans quel cadre il y a eu viol.

On attaque les forces de sécurité, on brûle les gendarmeries, et avec tout cela, c’est nous qui sommes accusés. Je ne vois pas pourquoi réellement les opposants s’entêtent à vouloir nous porter le chapeau d’une situation que je ne comprends pas. Surtout à moi Malick Sanckhon. C’est vraiment regrettable.

 

Mais, moi je suis en conflit ouvert avec Cellou Dalein Diallo qui dans l’incapacité de prouver ses bêtises est allé chercher du renfort du côté des opposants. Il est allé chercher du renfort parce qu’il est convaincu que nous passerons à la barre. Il est allé chercher un renfort parce qu’il est un incapable, et il ne peut assumer ce qu’il fait. Et je suis certain que d’ici mercredi nous passerons à la barre…C’est vraiment ridicule. Nous irons au tribunal c’est tout. Mon avocat est maintenant prêt.

Eux, ils disent qu’ils vont nous attaquer devant les tribunaux nationaux et internationaux. Ils pensent impressionner qui en disant cela ? Ce que moi je sais c’est que dans un Etat de droit, on ne peut pas impunément accuser quelqu’un sans apporter la moindre preuve. Je mets quiconque au défi de prouver que j’ai donné un centime à un Guinéen pour aller faire du mal à un autre Guinéen. Mais la justice le prouvera. C’est vraiment regrettable de la part de Cellou Dalein Diallo.

On parle de Collectif, mais moi je ne parle pas d’un conglomérat qui s’est réuni pour dire je ne sais n’importe quoi. De toutes les façons, ce ne sont pas eux qui m’intéressent. C’est avec Cellou Dalein que je suis en conflit judiciaire. Je m’en tiens uniquement à cela. Si les autres veulent se mêler, et bien, je porterai aussi plainte contre eux.

Je poursuis Cellou Dalein parce qu’il ne raconte que des bêtises. Quand il dit que moi je paie les gens pour aller brûler des boutiques sans apporter aucune preuve, c’est à la justice de nous départager. Puisque nous sommes dans un Etat de droit.

L’acte que Dalein a posé est signé de lui-même, il est donc facile de le poursuivre. Mais si c’est un conglomérat anonyme qui ne sait pas contre qui il va réagir, je pense que c’est de la divagation. Si l’opposition a les preuves de ses accusations, qu’elle les donne à Cellou Dalein Diallo qui va les répéter à la barre lorsqu’il sera convoqué. C’est lui qui fait perdre aux commerçants guinéens de l’argent. Il empêche les enfants de suivre une scolarité normale, pendant ce temps, ses enfants sont en train d’étudier à l’extérieur.

Un bouc émissaire

Cellou Dalein est obligé de chercher un bouc émissaire. Et ce bouc émissaire c’est celui qui se donne corps et âme pour soutenir le président de la République, c’est-à-dire moi Malick Sankhon. Pour lui, il faut empêcher Malick Sankhon d’agir sur le terrain. Mais ce que nous devons craindre c’est que ceux qui se réclament aujourd’hui de l’opposition veulent peut être créer un massacre. Alors, il faut que l’opinion soit préparée, il faut que les mamans guinéennes sachent que leurs enfants vont mourir. Il faut que les enfants sachent qu’ils n’iront pas à l’école. Il faut que les commerçants sachent que leurs boutiques vont être brûlées. C’est ce que les opposants se proposent. Pour préparer l’opinion à ce choc, ils disent que c’est Malick et autres qui vont faire cela. En réalité, c’est leurs propres défauts qu’ils entendent mettre en exécution qu’ils sont en train de mettre sur les têtes des autres. C’est ce que tout le monde doit craindre.

Pas d’antécédent

Entre Cellou Dalein et moi, il n’y a jamais eu d’antécédent. J’ai fait ce que je pouvais. Dans la vie Dieu nous juge tous. Si réellement, moi Malick Sankhon, j’ai donné un centime à un Guinéen pour aller brûler la boutique d’un autre Guinéen, je demande à Dieu qu’il m’accorde très vite le trépas.»

Source: Guineenews

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews
commenter cet article

commentaires