Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 02:02

Hitlet AST Alpha Conde 1Publié pour la première fois le 29 août 2005, cet article est, malheureusement, toujours d'actualité. Le carnage le 28 septembre 2009 à Conakry; les violences à Siguiri, Kouroussa et dans certaines localités en Haute Guinée ciblant l'ethnie peule apres le premier tour de l'élection présidentielle qui a opposé Cellou Dalein Diallo (un Peul) à Alpha Condé (un Malinké) en sont des preuves irréfutables. Après Sékou Touré, le pire n'est-il pas à redouter avec Alpha Condé qui, élu dans les conditions que nous connaissons, promet de "reprendre la Guinée là ou Sékou Touré [le Responsable suprême] l'avait laissé" en 1984 ? Lisez, s'il vous plait...

 

Il y a vingt et neuf ans depuis le discours de Sékou Touré « plein de haine et d’injures » au Palais du Peuple à Conakry appelant à « l’extermination des Peuls » par le reste de la population guinéenne. Car, non seulement ceux-ci sont des « étrangers » en Guinée, mais ils sont coupables (du moins à ses yeux) d’ « orgueil », de « racisme » et de « trahison ». Conséquence : « de nombreux cadres peuls sont inquiétés, humiliés, frappés ou arrêtés et incarcérés » voir J.A. Nos 815 ; 826 et 931. En dehors de la machine répressive du PDG-RDA en place, l’appel n’a pas été entendu.

 

Trente sept ans auparavant, Adolf Hitler avait tenu un langage similaire à l’endroit des Juifs et avait, très malheureusement, mis à exécution un plan satané et minutieusement organisé pour l’extermination d’un peuple innocent. Le « Führer » de l’Allemagne Nazie avait fait construire des crématoriums et des camps de concentrations en Europe pour perpétrer ces crimes de la façon la plus atroce et la plus inhumaine qui puisse être. C’est toute une machine de destruction de masse qui est mise en marche et contrôlée par un réseau de renseignement puissant et sophistiqué.

 

Ce que le « Führer » Nazie avait en commun avec le « Responsable suprême de la révolution » c'était la haine. Le premier contre les Juifs et le second contre les Peuhls.

 

Le 22 août 1976, le « Responsable suprême de la révolution » n’avait pas fait construire de crématorium. Mais pour l’écrasante majorité de guinéens qui partageaient le même sors, la Guinée toute entière était un véritable « camp de concentration » dotée d’une horrible machine de répression générale et d’extermination très sélective des peuhls.

 

Le 22 août n’est pas une date à célébrer. C’est une date qui nous enseigne à ne jamais penser comme le « Führer ». Encore moins comme le « Responsable suprême de la révolution » pour que chaque guinéen soit désormais dominé par l’amour envers son concitoyen et non la haine ethnique aveugle. La seule façon d’en arriver là c’est en condamnant énergiquement de tels actes pour que nous soyons unis dans notre belle diversité pour construire ensemble une nation forte et prospère. C'est pourquoi, nous ne devons pas avoir peur d’appartenir à une ethnie qui, comme toutes les autres composantes de la nation, contribue à la beauté, à la grandeur de notre nation en construction. Car si nous n’existons pas en tant que nation unie autour de grands idéaux, un jour ou l’autre, nous serons condamnés à disparaître sous le poids de petites querelles.

 Morts2.jpg

Malheureusement, le discours de haine du Responsable suprême de la révolution unique en son genre ciblant une ethnie de la nation n’a jamais été officiellement condamné et reste toujours encré dans la conscience collective de certains de nos compatriotes de sorte que la seule chose généralement associée aux peuhls est soit leur « orgueil », leur « racisme » ou leur « trahison ». C’est un signe manifeste de la tolérance la haine ethnique. D'autres ethnies pourront également en être victimes.

 

La malédiction, c'est lorsque la haine prévaut en nous. Ce moment cruel où nous nous sentons incapables d’accepter ceux-là avec qui nous devons partager équitablement le bonheur d’appartenir à une nation. Comme ce fut le cas de notre « Responsable suprême de la révolution ». Même s’il est mort dans un « lit en or », le pays qu’il a laissé en lambeaux n’arrive toujours pas à se relever alors que la haine qu’il a transmise continue de survivre et faire du chemin dans certains esprits.

 

Le maudit c’est celui-là qui croit aveuglément que sa famille ou son ethnie est supérieure à d’autres familles ou ethnies. Dans un contexte plus large, l’Histoire nous apprend assez sur ces Chefs maudits qui n’ont eu aucun respect pour la vie humaine et qui laissent leur pays en ruine morale et matérielle. C'est le cas la Guinée. Ne portons pas en nous la haine que nous a laissé le « Responsable suprême de la révolution » pour que nous soyions tous bénis pour l'Amour de Dieu.

 

Amadou Sadio Diallo

Contact : amadusd@yahoo.com  

 

Source : www.ondes-guinee.info

Première mise en ligne le 29 août 2005 à 10:21AM

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Analyse
commenter cet article

commentaires