Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 10:02

sadou 2Tout le monde se demande pourquoi la Guinée, avec un sous-sol si riche (bauxite, fer, or, diamants), des terres fertiles donnant sur des plaines à perte de vue, un ensemble de rivières qui en font le château d’eau de l’Afrique occidentale, une pluviométrie abondante de l’ordre de 4000 mm d’eau par an, qui avec tous ces atouts, continue a être l’un des pays les plus pauvres au monde. Comment se fait-il que la Guinée se retrouve toujours en queue de peloton après avoir été à l’avant-garde de bien des mouvements en Afrique (mouvement des indépendances, soutien aux mouvements de libération et rayonnement diplomatique, adoption du multipartisme démocratique avant le discours de la Baule). Et pourquoi depuis l’accession à l’indépendance, les habitants de ce pays de rêve font-ils toujours le mauvais choix à chaque fois que l’occasion leur est offerte de changer le cours de ce destin de malheurs ? Pourquoi tant d’espoirs déçus ?

Il faut dire que ce ne sont pas les explications qui ont manqué à cette série de questions. Le paradoxe guinéen a été commenté, discuté et décortiqué par des experts, des bénévoles et des observateurs en tout genre. Tout ou presque a été dit sur le problème guinéen sans que cela ne puisse freiner cette longue et interminable descente aux enfers. La Guinée serait-elle frappée par une malédiction, comme certains le soutiennent ?

La question mérite bien d’être posée au vu de l’état dans lequel se trouve ce pays aujourd’hui. Et il est indéniable qu’il y a un aspect de la situation guinéenne qui fait l’objet de peu d’attention au point que certains ne veulent même pas en parler ! Et pourtant cela pourrait être la clef de l’énigme pour aider la Guinée à exorciser son mal.

Il a été dit : « Chassez le naturel, il revient au galop » ! Voici un pays où on a pris consciemment des innocents pour les garder au cachot sans le moindre contact avec l’extérieur et en violation de toutes les règles de procédure. Voici un pays ou on a fusillé des innocents sans qu’ils n’aient le moindre recours en justice et dont les corps ont été ensevelis dans des fosses communes à l’insu de leurs parents. Voici un pays où on a fait subir à des victimes innocentes des pendaisons publiques au cours desquelles le peuple était invité à danser et à s’amuser de la façon la plus macabre avec les corps inanimés. Voici un pays ou on a pratiqué les tortures les plus inhumaines sur des innocents avant de les laisser mourir de faim et de soif dans des cellules cadenassées.

Une fois l’horreur passée, après que Dieu se fut enfin résolu à délivrer ce pays de ses souffrances, on a crié « Vive la liberté et plus jamais ça » et on a pris l’engagement devant le seigneur tout puissant que les torts seront réparés et que plus personne ne souffrirait en Guinée d’une telle infamie.

Mais que s’est-il passé ? On a refusé de reconnaitre l’innocence des victimes et on a refusé de les réhabiliter ! On a refusé d’essuyer les larmes des enfants et des mères ! On a refusé d’ouvrir les fosses communes, d’exhumer les corps et de les rendre aux familles pour qu’ils soient décemment et proprement enterrés. On a refusé de demander pardon et surtout de se repentir ! Et pour remuer le couteau dans la plaie, on a protégé les coupables avant de les glorifier !

Pourquoi devrait-on alors s’étonner que la Guinée renoue avec ses vieux démons ? Depuis cette occasion ratée d’absoudre nos péchés et nos crimes, les malheurs de la Guinée continuent ! On a continué à humilier et à mettre au cachot des innocents ! On a commencé même à piller les ressources du pays, de manière éhontée ! On a tué des innocents et violé des femmes en plein air dans un stade fermé. Une fois le crime commis, on a voulu dissimuler le forfait en dérobant certains corps pour les jeter dans des fosses communes et en cachant les femmes violées dans des villas secrètes où on les soumettait aux pires sévices !

A la suite de telles horreurs, la main de Dieu est encore intervenue et nous a libérés de cette étreinte maléfique. Tout le monde a poussé un soupir de soulagement car on s’acheminait tout droit vers l’abime. Les prisons ou croupissaient de nombreux innocents ont été vidées et on a organisé des élections dites démocratiques. On a eu un président « démocratiquement élu » qui fait partie de ceux qui avaient été injustement accusés. Enfin le peuple s’est dit « on va tourner la page du passé et les torts vont être réparés ».

Hélas ! On a pris les mêmes et on a recommencé ! Alors qu’on avait promis une commission vérité, justice et réconciliation, on a vite fait d’enterrer ce machin. On a refusé de réexaminer le passé ! On a refusé de réhabiliter les innocents ! On a refusé d’ouvrir les fosses communes et de rendre les dépouilles aux familles ! On a refusé encore une fois le repentir et l’absolution de nos péchés !

Que se passe t-il depuis ? Des innocents sont arrêtés et mis en prison de la façon la plus cavalière. Un simulacre de procès est organisé qui laisse plus d’un, pantois ! De jeunes manifestants essuient des tirs à balles réelles et un parti d’opposition affirme que 23 de ses militants sont tombés sous les balles depuis la prestation de serment du président démocratiquement élu. L’un d’eux avait juste treize (13) ans !

Pour comprendre véritablement la nature du problème guinéen, il faut savoir qu’en Guinée, on a versé le sang des innocents et on continue à le faire sans état d’âme et sans le moindre repentir. Les coupables ne sont jamais inquiétés et les innocents ne sont jamais réhabilités. La Guinée a engendré un système qui dévore ses propres enfants !

Que faut-il faire pour exorciser ce mal ? Les Guinéens doivent se rapprocher de Dieu en demandant pardon, en rendant une justice équitable et impartiale pour éviter de faire du tort aux innocents. Tout pouvoir qui s’installerait en Guinée et qui refuserait de réhabiliter les innocents ou de rechercher l’absolution pour le sang versé est condamné à l’échec. On ne peut pas continuer à vivre dans un déni perpétuel de nos fautes les plus graves.

Quel est le secret des pays les plus avancés où il fait bon vivre aujourd’hui ? Des pays comme les Etats-Unis d’Amérique, la France, l’Allemagne, l’Angleterre et même plus près de nous le Sénégal, le Cap-Vert, le Ghana ? C’est parce que dans ces pays, on a mis Dieu et la personne humaine au centre de toutes les préoccupations. On fait tout pour protéger les couches les plus faibles, les enfants, les femmes et les personnes du troisième âge. On prend toutes les précautions possibles pour éviter qu’un innocent soit injustement accusé ou qu’il se retrouve en prison. Si une nation aussi puissante et aussi prospère que les Etats-Unis d’Amérique prend soin d’inscrire sur ses symboles de souveraineté la citation qui suit : « In God, we trust ! », c’est parce que le destin des nations est façonné par l’Homme et Dieu qui est l’ultime recours.

Mais en Guinée, on commet les crimes les plus horribles en pensant qu’on peut tromper tout le monde ! Mais comme on le dit souvent, Dieu, lui ne dort pas !

Pour finir, une histoire que m’a souvent racontée un sage guinéen, devrait nous pousser à méditer plus longuement :

« Dieu a créé le monde et au moment de former la Guinée, il a jeté sur cette terre bénie toutes sortes de richesses : Or, diamant, fer, bauxite, nickel, cuivre et tant d’autres métaux précieux en quantité considérable. Il y mit aussi des plaines fertiles à perte de vue, des montagnes d’une beauté rare, des forêts denses et épaisses, une côte maritime avec des plages superbes, des ruisseaux et rivières baignant de tous les côtés. Sans compter une faune et une flore très variées. Voyant cela, les anges se précipitèrent vers Dieu : « Seigneur, nous sommes très inquiets parce que vous venez de créer un paradis sur terre ! Et qu’est-ce que les autres régions du monde vont avoir ? » . Confiant, Dieu se tourna vers les anges et leur dit d’un ton rassurant : "Attendez seulement de voir le type d’hommes que je vais mettre dans ce pays et vous comprendrez !" »


Sadou Diallo
Washington DC


« Le mal recueille le mal et l’infamie, la rétribution de l’infamie »  William Shakespeare

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews
commenter cet article

commentaires