Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 08:15

Le comité de suivi présidé par le facilitateur international Saïd Djinnit a exhorté samedi les acteurs politiques guinéens à s'abstenir de toute déclaration ou manifestation qui, dans le contexte actuel, pourrait mettre en danger la "paix sociale et la stabilité du pays".

 

Suite à la récente crise relative à l'annonce par l'opposition guinéenne de l'annulation du scrutin législatif du 28 septembre dernier, les membres du comité de suivi de l'accord politique du 3 juillet se sont réunis ce jour pour examiner et analyser les possibilités permettant de résoudre les différends qui opposent actuellement les acteurs politiques dans le processus électoral.

 

La rencontre avec les représentants du gouvernement, des partis politiques de l'opposition et de la mouvance présidentielle a permis d'échanger des points de vue sur le déroulement du scrutin, le traitement et la totalisation des résultats au niveau de la commission électorale nationale indépendante (CENI).

 

Au nom du comité de suivi, M. Djinnit a estimé que dans l'esprit du dialogue qui a prévalu tout au long du processus électoral, il est essentiel de maintenir le calme dans la période actuelle et dans les jours qui suivront la proclamation des résultats du scrutin législatif.

 

Pour ce faire, les membres du comité ont demandé à la CENI de prendre les dispositions nécessaires pour le traitement des données électorales et de procéder à leurs publications dans les meilleurs délais possibles.

 

De même, la commission électorale a été invitée à communiquer largement sur les cas d'anomalies et à œuvrer pour la remontée des procès verbaux au niveau des hautes instances compétentes du pays.

 

"Les circonscriptions dont les résultats sont sujets à contestation, doivent faire l'objet d'un examen rigoureux jusqu'au plus haut niveau des institutions judiciaires de l'Etat, et les contentieux doivent être tranchés de manière impartiale", a indiqué Saïd Djinnit.

 

Les travaux du comité de suivi se poursuivent actuellement à Conakry, afin de parvenir à un "dénouement heureux" de la contestation liée au processus électoral en cours dans le pays.

 

Xinhua

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Actualités
commenter cet article

commentaires