Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 12:57

kpc_01.jpg

En route pour la foire internationale de Shanghai, en Chine où il est officiellement invité par les organisateurs, le Président Directeur Général (PDG) du groupe Gui.CO.Press, Kerfalla Camara, d’ordinaire connu sous son petit nom de ‘’KPC’’ a fait le samedi dernier une escale à l’aéroport de Dakar. 

Cette présence de l’homme d’affaires guinéen, en transit dans les installations aéroportuaires Dakaroises, et ayant été émaillée d’incidents avec la douane sénégalaise, continue de faire les choux gras de certaines presse nationale et étrangère. 

Vu les interprétations et explications divergentes que cette situation suscite de plus en plus et lesquelles sont d’ailleurs qualifiées de ‘’tendancieuses et erronées’’ par le Groupe, son chargé de Communication a organisé ce 24 novembre un entretien avec la presse nationale pour, a-t-il indiqué, faire une mise au point par rapport à ce qui est arrivé au PDG du groupe à Dakar. 

Selon Séga Diallo, sur invitation officielle de ses partenaires chinois de la foire internationale de Shanghai qui a lieu en ce moment, le PDG du Groupe GUiI.CO.Press, à la tête d’une forte délégation de son entreprise, a pris son avion pour Chine via Dakar le week-end passé. D’après lui, KPC dès son arrivé à Dakar, a été invité par les services protocolaires, en tant qu’officier de l’ordre de Lion du Sénégal, pour qu’il passe par le salon VIP. 

‘’Etant entendu qu’il était avec une forte délégation du groupe, il a gentiment décliné cette invitation. Au motif qu’il voulait rester en compagnie des siens pour passer les cordons policiers et douaniers. Une fois le cordon policier franchi, monsieur Kerfalla s’est présenté à la Douane pour déclarer l’argent qu’il avait sur lui. Après tout contrôle, le douanier qui était là lui a délivré un reçu. Une fois qu’il s’apprêtait à quitter les lieux, un deuxième douanier s’est présenté à monsieur Camara en demandant de lui refaire absolument la même procédure à son niveau. Lui présentant le reçu de contrôle délivré par le premier douanier, le PDG a refusé d’obtempérer à cette injonction de son vis-à-vis. Il a ajouté qu’il a été déjà contrôlé et il ne voit pas de raison pour qu’il refasse le même contrôle. Sur son insistance, monsieur Camara cédera finalement. Il va s’installer en attendant que l’agent ne finisse de recompter l’argent’’, a déclaré le chargé de communication de GUI.CO.Press. 

Et contrairement à ce qui a été diffusé dans les colonnes des médias qui avait traité l’affaire notamment sur la valeur et la nature de l’argent, Séga Diallo précise qu’il s’agissait de 130 mille dollars US au lieu de 130 mille Euro. Sur ce montant, dit-il, 30 mille ont été comptés par l’agent de la Douane et les 100 autres milles étaient encore sous scellé bancaire. Après avoir recompté les 30 mille, le douanier exige de KPC le recomptage des autres 100 mille. C’est ainsi, indique Séga Diallo, que monsieur Camara a rétorqué à l’agent de continuer son contrôle. 

C’est vous qui voulez contrôler, alors allez-y, je vous suis, lui a lancé KPC selon Séga Diallo. Et le douanier à son tour le refusera sous prétexte que ce devrait être monsieur Camara lui-même qui refasse le comptage. Par la suite, il y a eu quelques tiraillements entre les deux, indiquera le monsieur communication de GUI.CO.Press, qui lisait un email de KPC expliquant ses versions des faits. 

Vu le comportement quelque peu discourtois du douanier, a affirmé le patron du GUI.CO.Press, mes collègues lui ont manifesté leur réprobation. Qualifiant de zèle l’attitude de l’agent, Séga avoue que son patron et ses compagnons feront par la suite l’objet d’une rétention injuste et injustifiée de la part dudit douanier. 

‘’Aucunement, il n’a été question d’interpellation encore moins d’interdiction d’entrée sur le sol sénégalais pour monsieur Kerfalla Camara pour quelle que raison que ce soit’’ a soutenu Séga Diallo en balayant d'un revers de la main les explications et interprétations de l’AFP ou de ‘’Les Afriques’’. 

Suivant le contenu du courrier lu par Séga, KPC témoigne que c’est lui-même qui a librement déclaré aux agents la somme d’argent qu’il avait et avec lequel il entendait continuer le lendemain son chemin pour la Chine avec une nouvelle escale par Dubaï. Ce même courriel précise qu’après le contrôle chez le premier douané, KPC a payé une taxe de 5000FCA contre le reçu qui lui a été délivré. 

Toujours dans ce mail, l’homme d’affaires indique, qu’au moment qu’il s’apprêtait à sortir, un homme en civil a surgi dans le bureau de contrôle et s’est adressé à lui en l’interrogeant : ‘’finalement vous avez déclaré ?’’ 

Et en réponse selon le courrier, KPC lui a dit : ‘’ Mais on ne s’est jamais vu et je ne vous connais pas pour être en mesure de me dire quoique ce soit.’’ 

C’est ainsi, nous rapporte toujours le courrier, Kerfalla Camara va sortir son insigne d’officier de l’ordre de Lion du Sénégal et son passeport diplomatique guinéen pour montrer à ce douanier qu’il me mérite pas un tel traitement de sa part. Il voulu absolument rien comprendre et m’a exigé, continue ce courrier, de recompter à tout prix l’argent. 

Il a lui-même recompté les 30 mille et ensuite, souligne KPC, il m’a demandé de déchirer le caoutchouc qui enveloppait les 100 mille dollars restants. Ce que j’ai refusé en lui disant de faire lui-même. C’est à partir de là qu’il m’a dit que je passerais la nuit à l’aéroport si je ne déballe pas personnellement ces 100 mille $US. 

Après 4 heures de temps passés dans les locaux de l’aéroport, la situation a connu un dénouement grâce, révèle Séga Diallo, à l’implication personnelle de madame, l’ambassadrice de Guinée à Dakar, Hadja Koumba Diakité qui a été interpellée sur ledit incident et son homologue du Sénégal à Conakry, Batoura Khane. 

‘’En aucun moment le général Sékouba Konaté n’est intervenu dans le règlement de cet incident encore moins la présidence de la République du Sénégal.’’, a fait savoir le chargé de communication du groupe GUI.CO.Press avant de noter que KPC a rejoint son hôtel aux environs de minuit où il passera la nuit avant de reprendre son vol le dimanche sur Shanghaï. 

Amara Moro Camara

 

Source : www.guineenews.org

Partager cet article

Repost 0
Published by Amdy's Blog
commenter cet article

commentaires