Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 01:42

BOKOUM_El_Hadj_Saidou_Nour__12_01.jpgM. Alpha Condé a été élu dans les conditions que l’on sait. Il a été légitimé d’abord par son principal adversaire, avant d’être légitimé par l’ensemble du peuple de Guinée : on ne peut pas « le chasser ». Notre régime est ultra-présidentiel.

 

Les législatives ont été organisées dans les conditions que l’on sait, dans une paix presque inconnue dans la sous-région. Un miracle.

 

Les vrais résultats ne permettent même pas au Président d’avoir une majorité relative, tout au plus 54 députés. Les vrais résultats devraient donner une majorité des deux tiers à l’opposition républicaine, au moins 76 députés. Pour autant, on ne peut pas « chasser » le président ; car encore une fois, nous sommes dans un régime présidentiel. Que faire ?

 

Planter des choux est déjà imiter quelqu’un

 

Et en l’espèce, imiter la France de Mitterrand-Chirac, celle de Chirac-Jospin, ne serait pas une innovation, ni un je ne sais quel retour au néocolonialisme. C’est l’Histoire, je dirais c’est le Tout Puissant, n’était que nous sommes dans un Etat laïque. Donc pas besoin de monter si haut. Soyons simplement capables d’être un peu Gaulois, un peu British.

 

Donc un gouvernement responsable devant l’Assemblée nationale, qui « détermine » la politique générale, etc. (voir constitution française de 1958). Le premier ministre est choisi, « proposé » par la majorité parlementaire, mais le président est théoriquement libre de prendre qui il veut. On se souviendra de la menace à peine voilée du subtil Mitterrand : il avait laissé entendre qu’il pourrait choisir Balladur (?) si Chirac en faisait trop. Certes, le président ne pourrait pas choisir n’importe qui : il faudrait un accord plein et formel de la majorité parlementaire.

 

Il n’y a pas d’autre solution pour nous éviter la guerre civile. Pour les détails, nos constitutionnalistes, les ambassadeurs de France et des USA, last but not least, les bons journalistes « positivistes », doivent plancher sur cette idée apparemment simpliste.

J’ai fini pour moi.

 

Wa Salam,

 

El Hajj Saïdou Nour Bokoum

www.nrgui.com Nouvelle République de Guinée

 

NB : évidemment un gouvernement de cohabitation n’a presque rien à voir avec un gouvernement d’union nationale, à l’esprit sincèrement patriotique près.

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Libre opinion
commenter cet article

commentaires