Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 03:03

L’observatoire a décidé de tenir cette conférence pour d’une part alerter les guinéens sur le glissement communautariste, ethnique et régionaliste de plus en plus manifeste auquel nous assistons en Guinée avec inquiétude ; 
 

D’autre part nous voulons appeler les responsables politiques, publics, religieux et associatifs à faire preuve de responsabilité, de lucidité et d’esprit républicain.

En effet, il est de plus en plus préoccupant de constater à quel point le débat politique guinéen, l’espace public se pollue par des logiques identitaires (ethniques et régionalistes) et donc exclusives.

Les structures dénommées « coordinations régionales » aux allures d’une part opportunistes et démagogiques et d’autre part subjectives et ethnicisantes, expriment, avec la complicité passive ou active des responsables politiques de tous bords, une dérive communautariste dangereuse pour l’unité de la Nation, et la consolidation de la démocratie.

C’est ainsi que nous constatons avec consternation:

Que les coordinations se disant de la Basse Côte s’arrogent le droit de fixer les critères de soutiens politique pour les élections à venir.
Quelques uns de ces critères sont grossièrement contraires à nos lois ainsi qu’à leur esprit républicain et égalitariste.

Comment peut-on faire du lieu de naissance comme condition d’un soutien politique ? Que signifie l’appellation « natif de la basse côte » ?

C’est le plus grave que nos responsables politiques se prêtent à un tel jeu de massacre et de mis en danger de nos idéaux républicains.

Et comment ces coordinations peuvent t-elles parler au nom des populations de la basse côte ? D’où tirent t-elles cette légitimité ?

On a constaté aussi avec consternation la Coordination ou les sages du Fouta venir se faire porte voix des revendications politiques, communautaristes, donc partisanes.
Est-ce du rôle des sages du Fouta de venir parler au nom des peuls ou de venir défendre ce qu’ils appellent les cadres peuls ?

Comment ces sages peuvent ils conditionner je cite « un véritable dialogue qui devra déboucher sur une réconciliation sincère …entre les communautés du Fouta et de la Haute Guinée ?

Comment et au nom de quoi, si ce n’est de la logique communautariste et ethnique, il reviendrait aux seuls sages de Fouta de venir se faire la voix des peuls ou cadres peuls ?

Les structures se disant de la Haute Guinée, ou les sages de la haute Guinée ne perdent pas elles non plus le temps de manifester à tout moment une démarche communautariste, ethnique et régionaliste…des manifestations aux allures communautaristes… donc exclusives
On va jusqu’à vouloir réduire Un Président de la République à son origine, ce qui est totalement incompatible avec le prestige, les charges et la dignité de sa fonction.

Ce que les sages ou d’autres structures de la haute Guinée appellent « notre fils », n’est pas le leur.

Le Président de la République n’est plus le fils de la haute Guinée, ni de personne d’autres. En élisant Président de la république, on en a fait du même coup le fils de toutes les régions administratives, de toute la Guinée. Il n’appartient plus à personne, ni à aucune communauté sociale. Cette idée doit être perçue par tous les Guinéens.

Le Président de la République n’est pas malinké, il est Guinéen, et surtout Président. Que ceux et celles qui veulent s’en approprier pensent aux conséquences symboliques et politiques de leur usurpation.


Que dire de la Guinée forestière ou d’autres structures ou sages demanderaient à « ses fils » de s’unir pour parler d’une même voix et avoir un candidat unique.
Une voix unique contre qui ou quoi ? Une candidature unique pourquoi ?

Que signifie être fils de la forêt ?

Encore un autre glissement communautariste ou régionaliste préoccupant.

Au regard de toutes ces réalités dévastatrices pour la solidification de la Nation et la consolidation de notre démocratie naissante l’ONDG tient à exprimer:

Sa condamnation de toutes ces formes déguisées de communautarisme, qui fragilisent notre volonté et notre destinée communes de vivre ensemble.
Elle condamne fermement la complicité de tout politique et de toute formation politique vis-à-vis de telle démarche de fragilisation du lien social et politique.
Elle met en garde les coordinations régionales et les sages de la basse côte, de la moyenne Guinée, de la haute Guinée et de la Guinée forestière contre ce genre de démarche et d’attitude qui ne les grandit pas, et surtout qui met en danger la cohésion nationale et l’espérance démocratique des Guinéens.

Appelle les Guinéens à refuser cette logique ethnique, communautariste et régionaliste, et à faire des choix politiques dans l’intérêt de la Guinée indépendamment de leur origine régionale ou ethnique.

L’ONDG tient à informer solennellement les responsables politiques, les Coordinations régionales, et toutes autres structures partisanes que désormais, elle attaquera devant la justice Guinéenne tout comportement communautariste, ethnique ou régionaliste qu ils soient pour la victimisation, la culpabilisation et la démagogie politique.
Les fondements juridiques de cette démarche :

Art 1er de la Constitution
Art 3 paragraphe 2
Art 4 de la C


Il faut en finir avec l’obsession ethnique et identitariste en Guinée, et rappeler à toutes ces structures qu’elles sont, de par leur statut, apolitiques, et n’ont aucune légitimité, aucun droit à édicter des critères régionalistes ou communautaristes de soutien politique.

Elles doivent cesser toute immixtion dans la politique, et surtout lorsque ces immixtions sont divisionnistes, communautaristes, ethnique, opportunistes et démagogiques.

Il faut sortir de la lecture des effets de marge pour adopter une question de fond afin de permettre à notre pays de construire une démocratie solide et prospère.

Vive la Guinée unie, une et indivisible

Vive la démocratie

Vive la paix.

L’ONDG

Conakry le 26 octobre 2011-10-26

M. Diaby Gassama Kalifa

Président de l’ONDG


Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews
commenter cet article

commentaires

fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD) 01/11/2011 12:49



Blog(fermaton.over-blog.com).No.27- THÉORÈME UMANE. - CRISE INTÉRIEURE.