Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 21:34

coups2poing_04.jpgLe porte-parole du gouvernement guinéen Albert Damantang Camara a déclaré ce mardi que "l'interpellation du fils de Cellou Dalein Diallo, un militaire en formation à Moscou, est consécutive à une altercation entre militaires dans une boîte de nuit de la capitale", a-t-on appris de sources officielles.

 

"Cette interpellation n'a rien à voir avec la politique, c'est une bagarre entre militaires et civils dans une discothèque", a déclaré le Commandant Barry, chargé de presse de la Gendarmerie, rapporte les mêmes sources.

 

Il a affirmé que c'est sur "requête du propriétaire de la boîte de nuit que la gendarmerie a intervenu dans la nuit du 26 au 27 août 2012 pour sécuriser la population face à des militaires armés dont le fils de Cellou Dalein Diallo, Ahmed Tidiane Diallo et Abdallah Kouyaté".

 

Cette déclaration du porte-parole du gouvernement vise à éviter de faire un lien entre cette interpellation du fils de Cellou Dalein Diallo et la manifestation du 27 août.

 

Par ailleurs, Albert Damantang Camara, porte-parole du gouvernement, revenant sur les événements du 27 août, a déclaré que "les forces de l'ordre n'ont pas fait usage d'armes à feu sur le véhicule de Lansana Kouyaté, président du PEDN".

 

Le porte-parole du gouvernement a annoncé plusieurs interpellations consécutives à cette marche avortée, dont le bilan officiel provisoire fait état de "24 blessés parmi les forces de l'ordre", ainsi que "la destruction de biens public et privé".

 

Le gouvernement avait, la veille de cette marche de l'opposition, publié un communiqué "concernant le casernement des militaires, pour rappeler que le maintien de l'ordre public incombe désormais au Haut commandement de la gendarmerie chargé du maintien de l'ordre public".

 

C'est ainsi que sur instructions du Ministre Délégué à la Défense, Kabèlè Camara, le Chef d'état-major général des armées le général Souleymane Kéléfa Diallo avait informé "tous les hommes en uniforme, de tous les corps, quels que soient leur grade et rang, qu'il leur est formellement interdit de se confondre à tout mouvement de foule. Et qu'ils seront consignés dans leurs casernes sous le contrôle de leur commandant d'unité dans la journée du 27 août 2012".

 

Xinhua

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews
commenter cet article

commentaires