Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 00:23

kouy_dor_boub_kass.jpgLansana Kouyaté du Pedn, Jean Marie Doré  de l’Upg, Boubacar Barry de l’Unr et Ibrahima Kassory Fofana du Gpt ont scellé une alliance électorale dénommée Agir ensemble pour la Guinée, AEG. Ce mardi 5 août, ils étaient devant la presse à la maison commune des journalistes. Tous anciens membres de l’opposition républicaine que composaient l’Adp, le Collectif, le Cdr et le Fdp, qui a mené récemment la vie dure au régime d’Alpha Condé, ils ont expliqué la signification de leur positionnement au centre et le bien fondé de leur alliance.

 

Lansana Kouyaté déclare que « cette union résulte de notre volonté commune de faire connaître la doctrine politique, la philosophie, l’idéologie qui bâtissent, pour ceux qui croient que les deux extrêmes :’’ le libéralisme et du communisme’’ n’ont pas répondu aux attentes de la société ». Kouyaté de préciser que « ce centre ne se positionne pas par rapport à l’opposition et au pouvoir. Ce centre se situe entre deux doctrines, l’une s’appelant libéralisme et l’autre s’appelant socialisme-communisme. En un mot, c’est le centre entre la gauche et la droite. »

 

A son tour, Jean Marie Doré dira que « le centre est un lieu de réflexion et d’action pour favoriser les équilibres nécessaires pour le développement de notre pays. Pourquoi, si l’opposition prend des positions en vue de défendre les intérêts fondamentaux, il n’y a aucune raison que cette démarche ne soit appuyée par le centre ». Toutefois, il ajoutera : « Si le gouvernement lui, prenait aujourd’hui une décision qui allait dans le bon sens, on ne voit pas pourquoi on va s’opposer. Et pourtant, l’ignorance est là. Les gens pensent que nous n’avons pas de position et pourtant, nous avons des positions »

 

Pour Boubacar Barry, « c’est le libéralisme ‘’sauvage’’ qui  nous ait amené dans des écarts extrêmement importants où nous n’avons eu que deux classes sociales en Guinée : une classe vachement riche et une classe immensément pauvre. Nous avons estimé qu’il faut aller exploiter ce qui est important chez les autres en fonction de l’équilibre qu’on a de soi même pour pouvoir faire des propositions cohérentes, chacun avec le peu qu’il a, puisse s’épanouir de lui-même. Voilà ce qui nous conduit à l’UNR d’intégrer les valeurs du centre. Et dans nos statuts, il est dit que nous nous réclamons d’un centrisme ».

 

Enfin, Ibrahima Kassory Fofana apportera cette précision  « … Notre alliance d’aujourd’hui c’est l’autre face de la pièce de monnaie du combat politique. Toutes les forces vives de ce pays, les forces politiques notamment, sont engagées dans la lutte pour la réussite de la transition démocratique dans les règles de transparences. Elles sont engagées de préserver les intérêts de la Guinée contre les extrémistes du genre que nous vivons avec le système socialo-communiste du Rpg…»

 

Siradjo Baldé

pour LJ partenaire de BBN

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Politique
commenter cet article

commentaires