Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 11:47

Le premier tour de l'élection présidentielle eut lieu en juin 2010 en Guinée (Conakry). La contestation fut considérée comme libre et équitable. Mais, en violation du code électoral, le second tour traîna cinq mois avant de s'achever dans une fraude massive et la répression ethnique contre les Fulɓe. Ce fut un autre rendez-vous historique raté et la prolongation d'un demi-siècle de débâcle étatique. Pourquoi et comment ?


Suite au “Non” du référendum gaulliste du 28 septembre 1958, la Guinée devint la première colonie française sud-Saharienne à obtenir la souveraineté politique. L'évènement eut un retentissement mondial. Il accéléra la désintégration des empires coloniaux africains. Et, au nom du panafricanisme, la Guinée tenta de s'union au Ghana et au Mali… Mais l'euphorie de “l'indépendance” fut de courte durée. Et l'expérience guinéenne versa dans la tragédie.… 


Le 28 septembre 2009, la junte militaire abat des centaines de manifestants pacifiques au stade de Conakry. Des femmes sont violées en plein jour. Les atrocités du stade révélèrent au grand jour la dictature endémique et meurtrière qui sévit en Guinée depuis 1958… Le monde condamna ces crimes promptement et unanimement. 


Comment la Guinée a-elle pu tomber si bas  ? Comment une terre potentiellement riche est-elle devenue une économie ruinée et un état paria ? Assurément, les sanguinaires dictateurs guinéens et leurs suppôts prédateurs sont les fauteurs. Eux qui sévissent en maîtres cruels, au lieu d'agir en serviteurs dévoués des populations. 


Une élection ne signifie pas l'avènement de la démocratie, qui requiert la liberté, l'égalité et le dialogue. Etant donné la tradition autocratique, l'appareil répressif et la corruption enracinée, quelles sont les chances de la démocratie en Guinée ? Quel sort pour la constitution ? La justice remplacera-t-elle l'impunité ? Et les droits de l'homme ? L'équilibre (checks-and-balances) entre les trois branches de l'Etat verra-t-il le jour ? La priorité politique ira-elle enfin au monde rural, à l'environnement, à l'éducation et à la santé ? …


S'appuyant sur les présentations des conférenciers, le débat abordera les 52 années de dictature et les perspectives de la démocratie en Guinée.

 

Conférenciers 


1.  Tierno Monenembo
Ecrivain lauréat de prestigieux prix littéraires en France, Monenembo traite de la Guinée et de l'Afrique pré et postcoloniales ; ses thèmes incluent la dictature guinéenne et l'exil forcé (Crapauds-brousse, Les écailles du ciel, Cinéma), son 
Fuuta-Jalon natal (Le Roi de Kahel), l'histoire des Fulɓe (Peuls), le génocide rwandais (L'aîné des orphelins), etc. En 2010, avec The King of Kahel Tierno devint le premier auteur traduit et publié par AmazonCrossing aux USA.


2.  Nicole C. Lee
Présidente de 
TransAfrica Forum depuis 2006, Ms. Lee a exercé sa profession d'avocat des droits de l'homme en Afrique, en Amérique Latine et aux Caraibes. Elle mène un combat incessant et vigoureux pour orienter la politique étrangère américaine dans le sens de la justice et du progrès de l'Afrique et de la Diaspora. TransAfrica Forum fut un pionnier de la lutte contre l'apartheid aux USA.


3. Alexis Arieff
Analyste des questions africaines au Service de Recherche du Congrès (CRS), où elle est chargée de préparer une analyse politique indépendante et non-partisane pour les parlementaires et leur personnel. Fulbright Scholar à Conakry (2008-2009), Ms. Arieff fit partie des observateurs du 
Carter Center aux deux tours de l'élection présidentielle. Alexis obtint son Masters en relations internationales de Yale University. Sa participation au Forum est à titre personnel ; elle ne représente ni le Congrès, ni le CRS.


4. Dr. George Ayitteymodérateur
Economiste Ghanéen, professeur à American University, président de
Free Africa Foundation (Washington, DC), auteur d'Afrique Trahie,L'Afrique dans le Chaos, et Afrique Délivrée. En 2009 Foreign Policy Magazine le classa parmi les 100 principaux penseurs stratégiques du monde. Preuves à l'appui, il dénonce la corrélation entre pauvreté et absence de liberté en Afrique, causée par l'oppression des autocraties domestiques.


5. Tierno S. Bahcoordinateur

Anthropologue, Chercheur Associé du Smithsonian Institution (NMAfA), editeur de webGuinée et du Mémorial Camp Boiro, il publie des analyses documentées dans BlogGuinée. Ses travaux récents incluent des articles (Sékou Touré, impérialisme, esclavage, griots,FulbeMande, Internet, etc.) rédigés pour des encyclopédies en préparation chez les éditeurs ABC-CLIO et Sage.

Sponsors 

  • TransAfrica Forum 
  • Institute of Policy Studies 
  • American University
  • George Washington University

Forum de Washington DC sur la Guinee

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Communiqué de presse
commenter cet article

commentaires