Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 13:20

 

Les leaders des partis politiques formant respectifs le Collectif des partis politiques pour la finalisation et l'Alliance pour la Démocratie et le Progrés (ADP) étaient des hôtes de l'UFDG, le parti de Cellou Dalein Diallo, le principal opposant guinéen. C'était le samedi 21 janvier 2012 au siège dudit parti, sis à la Minière, commune Dixinn à l'occasion de son assemblée générale ordinaire.

Comme ils en pris l'habitude, les militants de l'UFDG avaient répondu massivement présents.

On a enregistré entre autres la présence de Lansana Kouyaté du PEDN, Aboubacar Sylla de l'UFC, Mouctar Diallo des NFD, Faya Millimono de la NGR.

Tour à tour, Aboubacar Sylla, Lansana Kouyaté et Cellou Dalein Diallo ont pris la parole pour dénoncer ce qu'ils appellent les dérives du régime en place, exhorté les militants à l'union et à la détermination pour le changement tant souhaité par le peuple de Guinée.

M. Sylla indiquera que la démarche de ces deux blocs ne vise pas à déstabiliser le pouvoir mais de l'amener à accepter le compromis afin d'instaurer en Guinée un Etat de droits par le biais des élections libres et justes.

Quant à Lansana Kouyaté, il mettra un accent particulier sur les valeurs démocratiques et soulignera que le peuple doit prendre son destin en main comme l'ont fait d'autres peuples dans le passé. Il soulignera que faute de progrés fiables, la jeunesse continue à souffrir tandis que le niveau de vie des citoyens s'est fortement dégradé.

Il déclarera que l'opposition compte organiser une marche pacifique dans les jours ou semaines à venir. Néanmoins, il n'a avancé ni date ni l'itinéraire ou le lieu de cette marche.

En fin Cellou Dalein Diallo réaffirme la détermination de l'opposition à contreindre le pouvoir d'organiser des élections législatives justes.

Rappelons que ces deux blocs formant l'opposition radicale boude le dialogue inclusif se déroulant au Palais du peuple sous l'égide du Comité facilitateur piloté par Mgr Albert Gomez sous pretexte que ce sont eux qui en sont les demandeurs dudit dialogue. Et que celui-ci devait juste se dérouler entre cette aile de l'opposition et le pouvoir.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews
commenter cet article

commentaires