Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 08:45

À l'occasion du ramadan, Aman Ali et Bassam Tariq ont décidé de parcourir les États-Unis, tout en observant le jeûne, pour célébrer l'iftar dans 30 mosquées de 30 États. Ils vont faire près de 20.000 kilomètres en voiture à cet effet. Leur périple à travers les États-Unis...

 

Aman, qui est d'origine indienne, et Bassam, qui est d'origine pakistanaise, sont deux copains new-yorkais. L'un a vingt-six ans, l'autre vingt-trois ans. Il y a un an, ont-ils dit, ils priaient dans une mosquée lors du premier jour du ramadan et ont eu l'idée de se rendre, pendant ce mois saint, dans une mosquée différente tous les jours : 30 mosquées en 30 jours. « À New York, a indiqué Aman, il y a plus de 800.000 musulmans. Si l'on tape mon adresse sur Google, on peut trouver 162 mosquées dans un rayon de 8 km. Nous avons donc décidé de nous rendre dans 30 d'entre elles. »

 

Leurs amis ont aimé leur idée et ont exigé qu'ils tiennent un blogue pour raconter leur « pèlerinage », ce qu'Aman et Bassam ont fait de bonne grâce. Ce blogue a attiré l'attention d'abord d'amis, puis d'inconnus de New York et d'autres villes américaines. Ils reçoivent actuellement du courrier électronique du Canada, de la Grande-Bretagne, du Moyen-Orient, du Luxembourg et même de la Chine.

 

D'une certaine manière, les deux jeunes New-Yorkais ont fait le tour du monde musulman en 30 jours en 2009 : en allant prier dans diverses mosquées new-yorkaises, ils ont fait la connaissance de musulmans de diverses origines et ont rompu leur jeûne quotidien en consommant des mets très divers.

 

Selon Bassam, l'un de leurs objectifs était de faire quelque chose qui sort de l'ordinaire. Même si New York est une ville très diverse, ses habitants vivent comme dans une bulle et n'en sortent guère, a-t-il dit.

 

Cette année, Aman et Bassam sont sortis de la bulle. Avec l'aide des lecteurs de leur blogue et grâce à l'hospitalité d'amis et d'inconnus à travers le pays, ils vont en voiture de la côte est à la côte ouest et vice-versa en s'arrêtant dans des États situés le long du Canada et du Mexique pour prier dans 30 mosquées, dont celle de Washington.

 

Ils ne s'arrêtent pas seulement dans les mosquées bien établies et fréquentées par les musulmans américains qui ont bien réussi dans la vie. Par exemple, lors de l'un de leurs premiers arrêts, ils ont visité la mosquée d'Augusta, la petite capitale pittoresque du Maine, où une douzaine de fidèles d'origine diverse se réunissent pour prier. Ceux-ci s'entraident beaucoup et, notamment, vont à tour de rôle chez un boucher de Boston, toutes les semaines, afin d'acheter de la viande halal pour tous les membres de leur mosquée.

 

La visite de la tombe d'un saint soufi d'origine sri-lankaise dans un village de Pennsylvanie a incité Bassam à rester plus longtemps pour prendre des photos de ce lieu paisible, des gens qui le visitent et des membres de la communauté qui s'occupent de son entretien. « Je n'avais jamais prié avec autant de Blancs », a-t-il dit.

 

Les deux amis doivent aussi rendre visite à la famille de Bassam à Houston, à celle d'Aman à La Nouvelle-Orléans et prier à la mosquée de Columbus (Ohio), où Aman a passé son enfance. Ils savent qu'il leur sera difficile de quitter leur famille après un si bref arrêt pour poursuivre leur périple.

 

Leur blogue offre des renseignements sur la vie des musulmans aux États-Unis et, bien entendu, sur les repas qu'Aman et Bassam partagent tous les soirs avec d'autres musulmans en célébration de l'iftar. Il est étonnant de voir comment les gens peuvent sympathiser quand ils sont assis autour d'une table garnie de mets divers, a dit Aman.

 

Lorsqu'il ne va pas de mosquée en mosquée, Aman est un journaliste et aussi un comique. Après avoir travaillé dans le domaine de la publicité, Bassam prépare depuis quelques mois un documentaire sur son pays natal, le Pakistan. Tous deux ont déclaré se rendre compte qu'ils n'auraient peut-être plus jamais l'occasion de laisser tout tomber pendant un mois pour faire un tel voyage, tout en chantant dans la voiture un grand nombre de chansons des années 1990.

 

« Nous ne prétendons pas que notre blogue donne une vue générale de la vie des musulmans aux États-Unis, a dit Aman. Nous n'avons pas assez d'espace et de temps pour le faire. Ce sont des anecdotes personnelles, et les gens peuvent en tirer ce qu'ils veulent. »

 

Jeff Baron


Source : America.Gov

Partager cet article

Repost 0
Published by Amdy's Blog - dans Religion
commenter cet article

commentaires