Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 22:52

FoutahDans son allocution à l’ occasion de l’inauguration du pont de Taouyah, Mr.  Alpha Condé a indiqué que les quartiers de Cosa et de Bambéto sont des ghettos.  Le président Guinéen a souligné  son intention  de transformer ces  « ghettos » en « zones viables ».

 

Pottal-Fii-Bhantal dénonce cette singularisation des quartiers de Cosa et de Bambéto. Elle rappelle le tragique épisode de Kaporo-Rails durant  lequel environ 20,000 logements furent détruits par le régime militaire de Conté dans le but de punir les habitants du quartier du fait de leur allégeance politique.  Plusieurs vies humaines furent perdues et  le chef de file de l’opposition et député de l’assemblée, le regretté Mamadou Ba, fut jeté en prison.  A ce jour les propriétaires n’ont pas été indemnisés. Le régime militaire du CNDD poursuivit  la même politique de dépossession de la communauté peule. Cette  campagne de  démolitions de maisons déguisée sous le couvert d’une récupération du patrimoine de l’Etat, visait principalement des  propriétés de peuls dont les unes, au Fouta-Djallon.

 

Au prise avec un échec retentissant et une contestation générale, le président Alpha Condé continue sa politique de diversion et de règlements de compte dont, encore une fois,  la communauté peule fait les frais. Le prétendu plan d’urbanisation qui cible des quartiers à prédominance peule est une  provocation qui défie le bon sens.  Il  est totalement  absurde de  déclarer Bambéto et Cosa «ghettos » en omettant les quartiers insalubres de Corontin, de Boulbinet  et autres qui de surcroît sont situés  dans ce qui est le quartier officiel et d’affaire  de la capitale.

 

Pottal-Fii-Bhantal Foutah-Djallon saisit cette occasion pour  mettre le président guinéen en garde.  Si la démolition des habitations de Kaporo-Rails  est restée impunie, les temps ne sont plus à la résignation. Il serait malencontreux de sa part de croire pouvoir réduire au silence les habitants de ces quartiers par la menace d’expropriation et de déguerpissement. L’opposition dont font preuve les habitants des quartiers indexés n’est qu’une réponse  aux multiples provocations des forces de sécurité  ainsi qu’au climat d’impunité et  de complicité avec des tueurs et des violeurs que le régime de Mr. Alpha Condé entretient.  Le président guinéen serait  mal inspiré de croire que cette provocation  peut servir de  diversion sur  son échec tant sur le plan économique que  sur le plan social, moins de 30 mois après son élection qui était censée paver la voie de la démocratie dans notre pays.

 

Pottal-Fii-Bhantal lance un appel à toute la communauté nationale pour barrer la route à  ces manœuvres provocatrices.   Nous en appelons à  une solidarité agissante de toutes les populations de la capitale pour défendre les intérêts légitimes des citoyens de Bambéto et de Cosa. A ces derniers nous assurons de notre soutien sans faille. Nous leur demandons de  se mobiliser et de se battre, avec  tous les moyens nécessaires, pour préserver leurs propriétés contre les spoliations illégitimes.  Après l’assassinat de leurs enfants et  le viol de leurs femmes, tous restés impunis,  c’est un  impératif citoyen que  de se mobiliser contre ce  nouvel affront.

 

Aux fonctionnaires et aux agents de l’état qui se rendraient coupables de transactions ou de toutes actions visant à déposséder des citoyens de leurs biens, nous rappelons qu’ils se rendent coupables de crimes imprescriptibles.

 

Pottal-Fii-Bhantal entend saisir toutes les organisations internationales pour les alerter sur ces menées criminelles  qui entament d’avantage le tissu social et contribuent à jeter notre pays dans le chaos d’une guerre civile. Notre association salue le courage des citoyens qui, dans des conditions difficiles,  se battent pour l’émergence d’un état de droit dans notre pays.  Nous réitérons notre engagement  pour que le sacrifice ultime de ceux qui ont péri dans le combat pour la liberté  ne soit pas vain.

 

La commission centrale de Pottal-Fii-Bhantal Foutah-Djallon

 

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews
commenter cet article

commentaires