Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 17:08

On aura tout vu et tout entendu au cours de cette élection présidentielle qui vient de s’achever avec la victoire du professeur Alpha Condé qui a garni 52,52% des suffrages. Aux discours racistes et démagogiques ont succédé les caricatures et les cliches des plus simples, effritant dangereusement le tissu social. Ce qui fait que la campagne qui a été émaillée d’incidents et de violences, a été rude et brutale.

 

Mais là où nous avons frôlé l’apocalypse c’est lorsque des esprits peu avertis et peu versés dans la politique ont ramené cette compétition électorale à une confrontation directe entre les principales ethnies du pays. Pour peu, le syndrome postélectoral du Kenya se serait reproduit en Guinée.

 

Heureusement que la communauté internationale veillait et que les deux candidats ont fait preuve de sagesse et de maturité politique en lançant des appels au calme.

 

Même après la proclamation des résultats provisoires, on pouvait entendre encore certains cadres et intellectuels déclarer sur les antennes des radios privées que ce sont 3 régions qui ont voté pour le candidat du RPG, alors que le camp adverse n’a pu obtenir des voix que dans une seule région.

 

Ils poussent ce raisonnement en affirmant qu’une seule ethnie ne peut pas élire le président de la république. Ce type de raisonnement fausse totalement le jeu politique et ne reflète aucunement la réalité sur le terrain.

 

Il est tout à fait regrettable que certaines personnes continuent encore à s’accrocher à des stéréotypes d’un autre âge car ils oublient que la Guinée est composée de 8 régions (7 régions plus la zone spéciale de Conakry) administratives. Sur ces 8 régions, le candidat du RPG en a gagné quatre et celui de l’UFDG en a aussi remporte quatre.

 

Voyons en détail ce que les chiffres révèlent !

 

Le candidat de l’UFDG a remporte les régions administratives de Kindia, Boké, Mamou et Labé. Dans la région de Kindia qui regroupe les préfectures de Kindia, Télimelé, Forécariah, Dubreka et Coyah, El Hadj Cellou Dalein Diallo a obtenu 174 747 voix contre 162 651 voix pour le Pr. Alpha Condé.

 

Dans Boké qui regroupe les préfectures de Boké, Fria, Boffa, Gaoual, Koundara, le candidat de l’UFDG a obtenu 130 540 voix contre 91 707 pour le candidat du RPG.

 

Mamou qui comprend les préfectures de Mamou, Pita, Dalaba rentre aussi dans la besace de Cellou Dalein. Il y a obtenu 203 118 voix contre 16 898 pour son concurrent.

 

Labé est le fief naturel du candidat de l’UFDG. Elle comprend les préfectures de Labé, Lelouma, Koubia, Tougue et Mali. Cellou Dalein a presque tout raflé : 270 569 voix contre 12 453 voix.

 

Le candidat du RPG, le Pr Alpha Condé, lui a fait le plein de ses voix dans les régions administratives de Kankan, Faranah, N Nzérékoré et la zone spéciale de Conakry.

 

Son fief naturel Kankan regroupe les préfectures de Kankan, Kouroussa, Mandiana, Siguiri et Kérouané. Il y a mis les bouchées doubles avec 403 866 voix contre 28 763.

 

Il récidive à Faranah qui compte les préfectures de Faranah, Kissidougou, Dabola, Dinguiraye avec 145 223 contre 67 535.

 

N’Zerekore est un autre bastion du RPG. Cette région compte les préfectures de N’Zerekore, Yomou, Lola, Beyla, Macenta et Gueckedou. Alpha Conde y a creuse l’écart avec 276 863 voix contre 51 625.

 

Dans la zone spéciale de Conakry, c’est Alpha Condé qui l’emporte mais avec un faible écart : 344 240 voix contre 332 434.

 

Le vote de l’étranger a été remporté par Cellou Dalein Diallo mais son pourcentage sur le vote national est très faible.

 

- En Afrique, le candidat de l’UFDG l’a emporte avec 66 653 voix contre 18 605 pour le candidat du RPG.

 

- En Europe, Cellou Dalein a obtenu 3969 voix contre 1517 pour le Pr Alpha Conde.

 

- Aux USA, ce sont 3713 voix pour le candidat de l’UFDG contre 950 pour le camp adverse.

 

Ce qui donne un total de 1 474 973 voix pour le Pr Alpha Condé et 1 333 666 pour Cellou Dalein Diallo. La différence étant seulement de 141 307 voix.

 

Cette répartition des votes montre un pays qui est pratiquement coupé en deux comme l’ont déjà souligné certains experts. Ce n’est donc pas le cas de trois régions contre une.

 

Au vu des résultats, et sans tenir compte des anomalies et réclamations, c’est une élection qui fut très serrée. Alpha Condé l’a emporte par quelques cheveux de la tête.

 

La Basse Cote qui renferme les régions de Conakry, Kindia et Boké et qui fut très contestée, l’écart des voix n’est que de 39 123 en faveur de Cellou Dalein Diallo qui a obtenu 637 721 voix contre 598 598 pour Alpha Condé.

 

Par contre chacun des candidats à complètement verrouillé sa base, ne laissant que des miettes à l’adversaire.

 

Alpha Conde a laminé l’opposition en Haute Guinee (régions administratives de Kankan et Faranah) avec un total de 549 089 contre 96 298 voix, soit une différence de votes de 452 791.

 

En Moyenne Guinée (régions administratives de Labé et Mamou), c’est Cellou Dalein Diallo qui a fait usage de son rouleau compresseur. Il a obtenu 473 687 voix contre 29 351 pour Alpha Conde, soit une différence de 444 336.

 

Au vu des résultats, ces deux régions presque s’annulent, car entre les deux Alpha Conde n’a qu’un léger avantage de 8455 voix.

 

Mais là où il a vraiment creusé son avance, c’est en région forestière. Il y a obtenu au total 276 863 voix contre seulement 51 625 pour son challenger. La différence est énorme, 225 238 voix, impossible à combler avec l’avantage des 39 123 votes acquis par le leader de l’UFDG en Basse Cote et l’avance des 53 263 votes qu’il a réalisés à l’étranger. Les deux combines ne totalisent que 92 386, trop peu pour remonter le candidat de l’arc-en-ciel.

 

Retranchez ce total de 92 386 de 225 238 (avance d’Alpha Conde en Foret), et vous obtiendrez une différence de 132 852 à combler. Ajoutez-y maintenant les 8455 voix que Condé a eu comme avantage en Haute Guinée et vous aurez exactement l’écart des voix entre les deux candidats quand le marteau a retentit sur la table : 141 307.

 

Il est clair donc que c’est la Guinée Forestière qui a fait la différence pour Alpha Condé. Incontestablement, cette élection s’est jouée en Guinée Forestière et non pas en Guinée Maritime où le rapport des forces était plus ou moins égal.

 

On peut regarder tout ceci sous un autre angle, avec une autre catégorie de chiffres. Pour le premier tour de scrutin, on ne se référera qu’aux chiffres provisoires car ils sont plus indicatifs de la réalité du terrain.

 

Au premier tour, Cellou Dalein seul a obtenu 1 062 549 voix (39,72%). Quand on y ajoute les voix obtenues par les allies Cellou Dalein Président au premier tour, ce total augmente à 1 585 388.

 

Au deuxième tour, l’Alliance Cellou Dalein Président n’a obtenu que 1 333 666 pour son candidat, soit une perte de 251 722 voix.

 

Donc on voit que le nombre de voix apportées par les alliés Cellou Dalein Président au premier tour est de 522 839. Au 2e tour, il n’y a eu qu’une addition de 271 117 voix, soit une perte de 251 722, à supposer que Cellou Dalein Diallo ait conservé la totalité de ses électeurs du premier tour.

 

Il est clair donc que le report de votes des allies a été faible et les consignes de vote n’ont pas été totalement suivies.

 

Le tableau est différent dans le camp Arc-en-ciel.

 

Au premier tour, Alpha Condé seul a obtenu 553 021 (20,67%). Avec les allies significatifs de l’Arc-en-ciel, au premier tour, ce total s’élève à 1 044 757.

 

Au deuxième tour, l’Alliance Arc-en-ciel a obtenu 1 474 973 voix pour son candidat, soit un gain de 430 216.

 

Au premier tour, les voix apportées par les alliés est de 491 736. Au deuxième tour, il y a un gain net de 921 952. Entre les deux tours, l’Arc-en-ciel a gagné 430 216 voix.

 

Il reste à savoir maintenant si ce gain est le résultat de l’apport de voix par les allies, notamment des poids lourds comme Lansana Kouyaté, Papa Koly Kourouma et Jean Marc Telliano qui dans ce cas seraient les vrais faiseurs de roi.

 

Mais puisque le taux d’abstention a été très élevé en région forestière, ceux qui connaissent bien le Pr. Alpha Condé pensent que ce dernier est l’artisan même de sa victoire.

 

Selon eux, Il aurait donc gagné seul, et tout seul, cette élection !

 

Thierno Sadou Diallo

 

Source : www.guinea-forum.org partenaire de www.BanabanaNews.org

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews - dans Analyse
commenter cet article

commentaires