Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 07:24

2 partispolitiques 002Le Premier ministre guinéen Mohamed Saïd Fofana a eu un bref entretien avec les principaux leaders de l'opposition groupée au sein du Collectif des partis pour la finalisation de la transition, de l'Alliance pour la démocratie et le progrès (ADP), du Club des républicains (CDR) et le Front unis pour la démocratie et le progrès (FDP), a-t-on appris mercredi de sous proche de la primature.

 

Joint au téléphone, le porte-parole du Collectif, de l'ADP, du CDR et du FDP Aboubacar Sylla, a précisé que cette concertation " restreinte" se situe dans une suite logique du dialogue pour rétablir la confiance entre les acteurs politiques du pays, afin de trouver une plateforme de pourparlers.

 

Toutefois dit-il, la rencontre n'était pas un dialogue formel, "puisque nous sommes encore dans l'attente de la désignation d'un facilitateur par les Nations Unies, pour piloter les travaux".

 

Selon lui, ces genres de rencontre entre l'opposition et le gouvernement permettront de décrisper le climat politique et de recréer la confiance entre les acteurs politiques, qui demeurent des partenaires dans la recherche de toute solution de sortie de crise.

 

Il a toute de même noté que la classe politique de l'opposition a tenue à rappeler au Premier ministre le respect des préalables pour l'instauration d'un dialogue libre, franc et sincère, afin de tourner la page du différents politique.

 

Au nombres des préalables, il est revenu sur la nécessité de la mise en place d'un cadre de dialogue restreint composé du pouvoir, de l'opposition et d'un collège de trois facilitateurs, l'appel à un facilitateur international sur la base d'une requête du gouvernement, le gel effectif des activités de la CENI formalisé par un acte et l'accélération des procédures judiciaires devant aboutir à la libération, des personnes détenues pour leur participation à la marche pacifique du 27 février dernier.

 

Face à la concession faite récemment par le gouvernement vis-à-vis des revendications de l'opposition, les leaders de l'opposition ont déclaré avoir renoncé à toute manifestation ou meeting politique, pour donner une nouvelle chance au dialogue.

 

Ainsi, le vendredi 5 avril dernier, le Premier ministre guinéen a dressé une correspondance officielle au secrétaire général de l'ONU, sollicitant un facilitateur pour secourir les travaux du dialogue permanant et séquentiel, avec l'appui des deux facilitateurs nationaux.

 

Xinhua

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews
commenter cet article

commentaires