Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 00:58

alphaconde2Psitt ! Par ici et fais tension à toi quand tu traverses les rues ténébreuses de Cona-cris, la coquette du bled, le Gobykhamé de Sékoutoureya est au « wolant » de sa « woiture » à quatre roues ! Il a toujours du mal à réaliser qu’il a vraiment réussi son resquillage électoraliste à la présidentielle guinéenne avec l’appui indéniable de Siaka Toumani Sangaré de la CENI et du galonné troufion Sékouba Konaté du CNDD.

 

Malheur ! Pour se percher au trône, Goby Condé n’a pas répugné de marcher sur les corps des 12 militants de l’UFDG que ses partisans ont bousillés. Et 600 prisonniers politiques, tous des militants et des sympathisants de l’UFDG, attendent dans les geôles de la Guinée d’être fixés sur leur sort par le Gobykhamé de Sékoutoureya. Ils ont passé la fête du nouvel an dans leur trou à rats. Leurs familles dans le stress et la détresse. Il y a eu dix (10) femmes violées dans la ville de Labé par des militaires gnangamadi et peut-être séropositifs, après les résultats provisoires de la présidentielle. Et Goby Condé se la coule douce en frétillant dans son charabia mâché le 31 décembre dernier à l’adresse du patelin : « Je vous remercie d’avoir porté votre suffrage sur ma personne… » Putain ! Sa personne physique ? Sacristie ! Goby Condé est un cancre incorrigible.

 

De ta personne physique ? « Chacun voit donc ce que vous paraissez être, mais très peu de personnes aperçoivent ce que vous êtes, » te répond Machiavel. Tu vois ! Dis ? Quel est cet écrivain public qui reproduit recta tes conneries ? Change-le « ya coss coss » c’est-à-dire immé-dia-te-ment et ne nous oblige pas à employer la grande artillerie pour te gouailler. A partir de maintenant jusqu’à la faim de ton quinquennat par la force de ta magouille électoraliste, l’on t’interdit de parler de ta « personne » dans tes mignons zézaiements ou de laisser paraître ton égo morbide. Sinon tu continueras à lire ce que tu liras…

 

Ah, Goby ! Tu papotes que les résultats de cette présidentielle croquignole manigancés en ta faveur « ont été acceptés de tous ». Sur ça, tu n’as pas tout à fait menti. Seulement, le 27 décembre dernier, Cellou Dalein Diallo de l’UFDG martèle précieusement ceci : « Je suis déçu, bien entendu, des résultats, du second tour, et du refus de la Cour Suprême d’examiner mes réclamations. Il y a eu bourrage d’urnes en Haute-Guinée et en Guinée Forestière. Je me suis rangé aux résultats pour préserver la paix et l’unité nationale. La contestation des résultats impliquait leur refus par mes partisans qui sont des jeunes nerveux et déterminés. Les affrontements auraient été préjudiciables à l’unité nationale, la majorité de mes partisans étant issus d’une ethnie, les peuls. »

 

Or l’on sait pertinemment que, Goby s’en tape de ces vertus républicaines qui ont incité Cellou à se ranger aux résultats. Goby a remué ciel et terre, dirigé une rébellion contre le régime de Lansana Conté, fait assassiner beaucoup de Guinéennes et Guinéens, finassé des intrigues politiques  jusqu’à s’emparer du trône. Dans son entendement plus rien ne doit lui tailler des croupières et l’empêcher de régenter le patelin comme il l’entend. Avec ses appels de phares effarants, il veut cornaquer à tout berzingue toutes les Guinéennes et tous les Guinéens : « Il est temps de se rassembler, il est temps de se donner la main» autour de sa  personne bien sûr. Ce serait la plus grosse bêtise de l’opposition guinéenne que de se faire conduire par ce chauffard dont le régime est porté sur les fonts baptismaux de la complaisance, de la médiocrité, de l’incompétence, du clanisme. Il n’y a qu’à regarder les potiches qui agglomèrent sa « personne » à Sékoutoureya et son gouvernement.

 

Mohamed Saïd Fofana le « Waaliké » de la Primature ou le sherpa de Goby Condé. Waaliké atermoie à vanter ses mérites d’obscur économiste au micro des radios étrangères. On peut lui accorder une petite excuse ! Parce que paraît-il que Goby Condé proscrit à ses obligés ministres d’emboucher les crachoirs des radios ou de s’épancher au bout du stylo des gratte-papier et autres journaleux. Pas question qu’ils le ravissent la vedette.

 

Bâ Ousmane le judas de l’UPR ou Khaaamané Ousmane est bombardé du titre de ministre des transports parce qu’il a eu les grosses couilles de soutenir les idées sectaires et claniques de Goby pendant la présidentielle guinéenne.

 

Qui sont les pantins chargés de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur ? Quel charretier a été balancé au ministère de la Santé ? Ce sont des ministères clés. Ils contribuent à la démocratisation de la société guinéenne. N’importe quel Toto ne doit pas les piloter.

 

Ecoutez, chers internautes ! Ce n’est pas votre journaleux qui est insolent, impoli, mal éduqué. Non et non. Ce sont les actes posés, les propos lâchés, et leurs auteurs qui le sont en vérité. Avec tout le respect qu’il pourrait certainement vous devoir à déguster ses « laffidis » épicés sur le net, il faut écrire sans ambages que Goby Condé est un fieffé bonimenteur.

 

Rappelez-vous de tout ce qu’il disait de tous ces anciens ministres de Lansana Conté, déprédateurs de l’économie guinéenne ! Goby avait fait le serment de les châtier dès son intronisation à la tête du pays. Retournement de situation. Il s’est choisi certains d’entre eux comme ses proches conseillers et a refusé catégoriquement de faire une déclaration publique de son patrimoine comme l’avait fait Alpha Oumar Konaré du Mali. Par suivisme, aucun de ses ministres n’a fait de déclaration de ses biens. Goby et son staff et ses ministres vont tous s’enrichir et gargariser les populaces de verbiages. Il est au trône et entend le garder lui aussi jusqu’à sa mort : « Je serai et resterai, quelles que soient les circonstances, le président de tous les Guinéens. » Tout est enrobé dans son « quelles que soient les circonstances » mis en valeur par les virgules. Il ne faut pas espérer le détrôner par les urnes après un maigre quinquennat. Il va s’accrocher au trône. Et il insinuait déjà, le 17 novembre dernier, « qu’il faut un large gouvernement d’union nationale pour redresser le pays et cela pour au moins deux mandatures. » Cette décision de s’accrocher au trôner « quelles que soient les circonstances » est sans équivoque. Il est âgé ce matin de 73 ans. Ajouté à ça 10 ans de mandature sur fond de gâchis. C’est notre futur Robert Gabriel Mugabe du Zimbabwe qui, avec ses 85 ans, réclame encore une autre mandature. Le pouvoir est goût.

 

A vos cartes d’électeurs pour les législatives. Donnez suffisamment de voix à l’opposition et faites asseoir la démocratie en empêchant Goby Condé de prendre le bled, à son tour, en otage par ses ambitions démesurées de tout commander jusqu’à sa mort au pouvoir.

 

A cette occasion du nouvel an, votre chipoteur et querelleur souhaite ses vœux les meilleurs à tous les diaspourris, diasripoux, diaspo façons, aux élèves et étudiants guinéens, aux populaces du bled, à tous les internautes et confrères qui, en dépit de tous les emmerdements, exercent quand même leur métier d’informer.

 

C’est vrai que le dictateur Lansana Conté comme son prédécesseur est mort de sa belle mort dans son lit. C’est vrai que le Pharaon du CNDD a été obligé de lâcher le trône. Et c’est vrai aussi que le malhonnête Sékouba Konaté, qui jouait les ingénus, n’avait pas d’autre choix que de manigancer une présidentielle guinéenne et se faire la malle. Tout ça c’est vrai. Et Alejo Carpentier a parfaitement raison, en Guinée aussi « le rideau est tombé sur le premier acte, qui a été très long. Nous voici maintenant au second, qui avec un autre décor et un autre éclairage, ressemble déjà au premier. » Au « wolant, Goby Condé ! Vraoum ! Vraoum ! Vraoummmmmmm ! Ten…sion au trou ! Boummmmmmm ! Pou…ssièrrrrrrrrrrrrrrrrrre…

 

Benn Pepito      

 

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews
commenter cet article

commentaires