Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 13:47

lev-e.jpgOn a besoin d’un leader, pas de quelqu’un qui ménage les susceptibilités de ses plus proches du parti pour construire une administration en prenant garde de ne froisser personne. Mauvais choix, parce qu’aujourd’hui, cette même opinion publique a fini par lui reprocher son attentisme.

 

Alpha Condé suscite chez les guinéens une déception croissante qui s'exprime aussi bien chez les électeurs qui ont voté pour lui en 2010, que chez ceux qui l’ont jugé inapte à tenir au pouvoir. Non seulement, le chef de l'État n'a pas réussi à séduire l’électorat de ses adversaires, mais, plus inquiétant pour lui, une partie même de son propre électorat s'est détourné et une forte majorité des électeurs de ses alliés du 2ème tour se montrent eux aussi très déçus et furieusement mécontents

 

La douche froide que la population de Nabaya  qui était censé être son fief « chez ses soi-disant beaux parents parce qu’en réalité  Hadja Djènè n’existe que de nom comme Mme Condé » lui a fait prendre lors de son premier passage depuis son élection, est un signal fort de la radicale déception des populations de Gbè kan djamana de leur choix parmi tant d’autres. «La perception du changement n'apparaît plus chez les Guinéens, notamment le bas peuple, alors même que le succès du Professeur, lors de la campagne électorale, s’est bâti en partie sur sa capacité à vouloir changer la Guinée».

 

Non seulement, Alpha déçoit par action mais également par ses traits d'image. Seulement 41% des Guinéens trouvent que le président est «normal», seul domaine où il est encore légèrement positif. À l'inverse :

 

• sur la capacité à prendre des décisions (30%),

• dire la vérité aux Guinéens (29%),

• incarner le changement (27%),

• savoir où il va (23%), il est lourdement sanctionné. Surtout, en dernière position,

• sa capacité à rassembler les Guinéens ne convainc que 19% d'entre eux.

 

Un chiffre d'autant plus inquiétant que c'est sur cette capacité que s'est construite la stratégie de conquête du candidat Alpha, censé trancher avec la personnalité de Cellou Dalein jugé plus ethnocentriste par les pro-Condé et donc moins susceptible de rassembler.

 

Autant de résultats qui expliquent les intentions de votes si les législatives avaient lieu le 24 Septembre 2013. Ses électeurs déçus semblent aujourd'hui décidés à sanctionner Alpha Condé. Les uns affichent leur engagement à voter pour les opposants et les autres préfèreraient s'abstenir de voter.

 

Mohamed Camara

 

NDLR : [Cet article n’engage que son auteur]

Partager cet article

Repost 0
Published by BanabanaNews
commenter cet article

commentaires