Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 12:48

A l'issue de l'Assemblée extra-ordinaire de la FAGAF, M. Thierno Bah passe le relais de la Présidence à M. Amadou Oury Sylla. Nous vous livrons son Adieu à l'association qu'il a présidé ces anées. Bonne lecture.

Chers compatriotes et chers amis,

A votre service en ma qualité de président de la Fédération des associations des Guinéens et Africains de France depuis cinq ans, j’ai transmis, au cours d’une assemblée générale extraordinaire, ce samedi 18 juillet 2009, cette structure à un jeune Guinéen, Monsieur Amadou Oury SYLLA, ingénieur de formation.

 

Il va, j’en suis persuadé, impulser une nouvelle dynamique à cette fédération. Je salue son engagement pour la communauté des Guinéens et Africains, confrontée très souvent à des problèmes administratifs et familiaux délicats.

 

Pour ma part, je quitte le milieu associatif, et m’apprête à m’investir dans deux domaines axés sur le co-développement - le développement durable et la lutte contre la corruption en Guinée. En effet, il m’a paru important de mettre au service de notre pays, la Guinée, toute l’expérience acquise au cours de ces années en France, tant du point de vue associatif que politique.

 

Je m’engage pour Ratoma, l’une des cinq communes de Conakry, les défis y sont nombreux. L’ONG, Guinéeco-dev, dont je préside désormais aux destinées, devrait permettre réaliser un certain nombre de projets, comme le raccordement de toute la population à l’eau potable ou l’assainissement, l’électricité solaire et l’éducation et l’installation du WIFI comme le fait, Alain Madelin, ancien ministre français au Sénégal, dans toute la commune. Mon attention, en matière de co-développement, ne se limitera pas à Ratoma, elle se veut ambitieuse pour toute la Guinée et porter le développement humain et technique dans toutes les régions.

 

Je laisse à mes compatriotes un instrument de travail affûté, doté de locaux pour les réunions et dont la réputation de sérieux permet l’aboutissement de bien des dossiers. Je souhaite à mon jeune compatriote et sa nouvelle équipe de mener à la tête de la FAGAF ceux de la communauté confrontée à des difficultés vers des lendemains meilleurs. Je l’assure que mon intérêt et mon soutien lui sont acquis sans réserve dans cette mission qu’il a eu le courage d’accepter.

 

Ismaël Bah

Partager cet article

Repost 0
Published by Amdy's Blog - dans Libre opinion
commenter cet article

commentaires