Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 22:00

Voilà déjà cinquante ans depuis que la guinée s'est soustraite pacifiquement de la domination étrangère, de par la volonté de son peuple.

De 1958 au 19 juillet 2009, le monde se transforme, la science progresse, l'éducation se démocratise, la santé et l'hygiène allonge la vie et donne des centenaires, l'informatique révolutionne le monde, le reliant en un seul clic, la guinée elle regresse, la santé recule, l'hygiène n'existe pas, l'éducation chute et le pays plonge dans un enfer sans fin.

On a l'impression que la guinée se trouverait sur une autre planète, une galaxie, où le temps se serait arrêter, les hommes transformés en bête de somme, ne se nourissant que du sang de leurs proches.


Comment peut-on imaginer avoir des hommes fonctionnant de façon normale, avoir autant de richesses du sol et du sous sol et être si en retard et si arriérés que les hommes de la pré-histoire.


Après autant de misères et de désespoirs, pourquoi les guinéens demeures t-ils incapables de s'asseoir un instant, pour réfléchir ensemble et trouver les vraies solutions, aux vraies difficultés du pays? Pourquoi, tentent-ils à chaque fois de règler les problèmes récurrents et graves du pays, avec de fausses solutions?


Avec Sékou TOURE, nous avons vécu 26 ans d'un règne sanglant et sans partage, avec Lansana CONTE, 24 ans d'un régime autoritaire, libéral, sanglant, destructeur de toutes nos valeurs fondamentales de références. Ce pays à une histoire glorieuse, une culture basée sur la diversité de langues et de communautés. Avec des atouts majeurs en terme de ressources humaines, l'on ne peut comprendre, comment, des hommes stupides, avides de pouvoir et d'argent peuvent prendre le pays en otage.


Le mal de la guinée, ce sont les guinéens eux même, c'est ce cancer qui ronge et qui fait ses métastases sur le terreau d'hommes et de femmes qui font semblant d'aimer la guinée et les guinéens, alors qu'ils sont le reflet de satan, car l'argent, rien que l'argent, encore que l'argent, toujours l'argent au coeur de tout leur être.


A quoi sert l'argent si c'est pour détruire, tout ce qui peut vivre convenablement et s'épanouir autour de soit. Partout l'argent sert à l'éducation des nouvelles générations, aux soins des populations, à bâtir des villes à créer des richesses et faire s'épanouir les hommes. En guinée, l'argent sert à se différencié des autres, à les méprisés, à les dominés et à les soumettre!


Plus la minorité s'enrichie en guinée, plus le peuple souffre le martyr, plus les gens ont le pouvoir, plus l'injustice s'impose aux plus pauvres. Le monde change et évolue à une vitesse exponentielle, la guinée et les guinéens s'enfonce chaque jour dans un abîme sans fin. C'est le pays de l'éternel recommencement!


Bon Dieu, qui croient-ils être réellement à vouloir dominé perpétuellement le peuple en se servant de sa fatalité et de sa foi au pouvoir divin. Nous sommes aujourd'hui à un tournat décisif de notre histoire, mais ce qui nous manque cruellement, ce sont des hommes braves, courageux, intrépides, qui ont le sens du devoir et du patriotisme, pour sortir notre pays de la régression dans laquelle, des hommes obcurs l'on plongé.

Moussa Dadis CAMARA, jeune frère, il faut comprendre que ce n'est pas par la peur que vous arriverez à quoi que ce soit. Mon conseil fraternel, c'est d'arrêter ce yoyo entre vous, le CNDD, le gouvernement, la société civile, les syndicats et les partis politiques à vouloir prendre les guinéens pour des veaux et à prendre vos responsabilités devant l'histoire pour tourner définitivement les pages sombres de notre histoire. Ceux qui vous donne raison aujourd'hui, seront ceux-là même, dans votre échec, diront, on savait qu'il n'était pas capable de faire quoique ce soit pour la guinée et les guinéens. Les bons conseillers ne sont pas forcément les bons payeurs!


Je n'ai peur pour ma part que de Dieu, je peux donc vous dire, ce que les gens pensent tout bas et qu'ils ne vous disent pas, parce que vous êtes détenteur de ce pouvoir provisoire. Arrêter de jouer le jeu de vos pires ennemis, qui pensent que vous devez garder le pouvoir. Vous avez 44 ans, 45 ans aujourd'hui, dans dix ans vous n'aurez que 54 ans, la vie est devant vous, si vous sortez par la grade porte de l'histoire, demain la chance vous sera donner de diriger paisiblement ce pays. Si vous faites le mauvais choix, vous vous mordrez le doigt, en disant si je savais. Moi, je vois les choses et je vous dis, arrêter ses commisions Ad-hoc et ses entrevues interminables avec les forces vives et prenez la décision de faire entrer votre pays dans le concert des nations démocratiques et prospères, car ses débats sont inutiles et ne font que retarder le pays. Moi, je ne cherche pas de poste, je cherche à servir mon pays, comme tant de vrais patriotes qui n'attendent que votre dévouement au pays et non à des hommes obscures qui ne cherchent que des privilèges, du pouvoir et de l'argent.


Le hasard de l'histoire vous a propulsé aux commandes du pays, après le décès du général CONTE, pas parce que vous étiez le plus gradé et le plus doué, mais à cause de votre bravoure et de votre témérité par rapport à vos camarades.


Comment pouvez-vous un instant imaginé, avec le désespoir d'un demi-siècle, avec une jeunesse prête à mourir, qu'on peut encore longtemps maintenir la guinée dans l'oppression et la pauvreté?


Ne vous s'y trompé pas, le changement, c'est pour maintenant, soyez cet homme du changement, car avec vous et sans vous, ça sera pour maintemant. Pensez-vous un instant que les audits sont la solution aux problèmes de la guinée, non! car si poursuite doit y avoir, personne ne peut y échapper en guinée, car toutes les personnes qui ont occupés des postes importants, se sont enrichis à un moment où à un autre, y compris ceux qui conduisent ses audits aujourd'hui et certains qui sont autour de vous.


A ceux qui se contentent d'être juste des leaders de salons et qui se disent leaders politiques, comment pouvez-vous assister à la dérive de votre pays et à l'agonie de tout un peuple, en disant amen, au CNDD et à son président. Si vous aimiez tant soit peu, votre peuple, vous leur direz la vérité, car vous ne pourrez espérer de ce peuple, si vous continuez à lui mentir et à le tromper. De toute façon, le peuple sait qu'il n'ya que le pouvoir qui vous fascine et qui vous intéresse. Ce pouvoir, finalement, vous ne le voulez que pour vous même et non pour le bien être de ce peuple.


Le théâtre n'a que trop duré, joué le autant que vous le voudrez, vous ne l'aurez pas, le vrai pouvoir n'appartient qu'à Dieu!


Je suis prêt à vous rencontrer patriotiquement, quand vous le souhitez. J'espère que vous avez lu mon ouvrage, "Les racines du mal guinéen", M. Dadis, chef de l'Etat, que je vous ai envoyer par un des membres de votre gouvernement.

Je souhaite à la guinée, une transition réussie, apaissée et consensuelle, dans l'intérêt supérieur de tous les Guinéens, sans aucune discrimination.


A bon entendeur!


Ousmane Diangolo Bari

Directeur de Publication du site
www.guinea-forum.org partenaire de www.ondes-guinee.info
Contact mail: alfa_ousmane@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Amdy's Blog - dans Libre opinion
commenter cet article

commentaires

Kelefa Camara 20/07/2009 14:28

Prions que cet appel très pressant soit entendu par Dieu et les Guinéens de tout bord. Merci pour cet article plus qu'édifiant.