Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : BanabanaNews
  • : Actualités et informations sur la Guinée.
  • Contact

Profil

  • BanabanaNews
  • Je suis allergique aux régimes militaires !

Recherche

Archives

Pages

Catégories

14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 08:47

On a dit et écrit beaucoup de choses sur Dadis au fur et à mesure qu’il se découvrait face aux Guinéens : bavard, colérique, imprévisible, impoli, incapable, tribaliste, etc. Le problème n’est plus de savoir s’il veut conserver le pouvoir mais quand, comment et à quel prix ce « nouveau père de la nation » autoproclamé quittera le pouvoir !


La dernière trouvaille de Dadis, après les historiettes d’audits qui n’amusent personne, est cette « invasion extérieure ». C’est grotesque ! La liane est plus grosse que son auteur. Notre compatriote Sy Savané en a parlé dans un style encore plus savoureux. La très vaillante armée guinéenne dont la bravoure consiste en une intimidation permanente de nos populations serait en état d’alerte, non pas à nos frontières mais dans nos centres urbains. Quel mensonge stupide! Il y a une façon intelligente de mentir, en inventant des histoires vraisemblables, bien que fausses. Ce n’est pas le cas avec Dadis.

 

Je ne suis pas spécialiste en polémologie mais je sais dans tout conflit armé, il y a un but. Le Sénégal, la Guinée-Bissau et le Liberia seraient incriminés puisque les envahisseurs partiraient de leurs sols respectifs. Tout cela procède du concept de « complot permanent » ancré dans la culture politique des dirigeants guinéens depuis des décennies. Qui croirait à une invasion « impérialo-sénégalo-bissao-libérienne » contre les paisibles laboureurs exténués de notre pays ? Qui ose croire que le Sénégal puisse attaquer un jour la Guinée ? Aux fins d’obtenir un débouché pour ses excédents arachidiers ? Soyons sérieux avec nos voisins qui nous plaignent mais nous respectent. En Guinée le ridicule qui a déjà tué, tuera encore! Qu’attendent donc nos dirigeants pour saisir le Conseil de Sécurité des Nations Unies ? J’espère que les Etats dont l’honneur est mis en cause ne tarderont pas à réagir diplomatiquement. Ou que leurs citoyens demanderont des éclaircissements à leurs dirigeants.

 

L’armée guinéenne, dans sa forme actuelle, n’est pas qu’inutile ; elle est nuisible ! Elle n’a de national que le nom, puisqu’elle est, paraît-il, infiltrée par des mercenaires originaires d’autres pays. En France, on a la prestigieuse et respectable Légion Etrangère, constituée de volontaires. En Guinée, l’armée a des plaies béantes, de véritables « lésions étrangères » dues à la présence de mercenaires ! Avec ses officiers toujours trop bien nourris pour ce qu’ils sont censés faire mais peu ou pas entraînés, ses troupes mal équipées et les failles dans sa chaîne de commandement, je la verrais mal résister à l’assaut d’un simple bataillon de tirailleurs sénégalais.

 

Heureusement que nos voisins sont pacifiques. D’ailleurs, qui envahirait la Guinée ? Un ovni, peut-être ? Aucune menace ne pèse sur la Guinée. La seule menace sur ce pays provient de son armée ou plutôt de bandes armées à la solde de Dadis et de ses « tontons macoutes » Pivi et Sékouba ! Si certains ont du sang sur les mains, d’autres en ont jusqu’aux coudes (on n’oubliera jamais les évènements sanglants comme ceux de juin 2006, de janvier et de février 2007 et on saura un jour qui a fait quoi). C’est à croire que nos militaires aiment tellement le sang qu’ils ne voient que le rouge de notre drapeau, oubliant qu’il est tricolore.

 

L’insécurité en Guinée est le fait de ses dirigeants, chefs de l’armée dite régulière mais qui ne commet que des irrégularités. Bien entendu, dans tout pays il y a des bandits et des délinquants mais dans le nôtre, l’insécurité est devenue une institution. Dadis et sa bande veulent créer des troubles pour ainsi justifier un maintien d’ordre indispensable à toute élection crédible. Drôle de façon de rallonger sa transition ! Personne n’avalera ce mensonge.

 

Cependant, rien n’est gagné. Tout dépendra de l’attitude de nos populations. Le drame du Guinéens est qu’il est à la fois indiscipliné et soumis. Chaque fois que 2 Guinéens se réunissent, ils se séparent avec 3 opinions bien tranchées ! Autrement, une désobéissance civile, pacifique mais soutenue, pourrait mettre fin rapidement au gouvernement du pays par l’actuelle caste militaire. On ne demande pas aux populations d’affronter des soldats drogués et armés mais de sortir de la logique des blocs institué par le pouvoir (forces vives et forces patriotiques) pour trouver avec l’aide des principaux partis politiques, de ce qui reste des syndicats (Rabiatou Diallo ayant perdu toute crédibilité) et de ce qu’on appelle la société civile, une stratégie simple pour dire massivement NON à ce qui se passe.

 

Contrairement à ce que Dadis laisse croire, la Guinée n’est pas menacée d’éclatement. Il faut toutefois être vigilent car l’unité nationale, bien qu’elle existe, est encore fragile. Il n’y aura pas d’affrontements ethniques en Guinée. Quand Sékou Touré a déclaré la guerre à une communauté, aucun de ses membres n’a été inquiété à Siguiri, à Yomou ou à Dubréka. Lorsque Conté a lancé son stupide « Wo fataara ! », qui a été inquiété à Boké, Koundara ou Lola ? Cependant, cautionner des slogans débiles du genre « Dadis ou la mort » est une incitation au repli régionaliste. Vous imaginez-vous des répliques du genre « Alpha Condé ou la mort » à Camarala (près de Kankan), « Cellou Dalein ou la mort » à Kankalabé, etc. ? Dadis aurait dû marquer sa désapprobation mais il a laissé faire. Pour s’amuser, on pourrait dire « Kouyaté ou la mort » mais à Tripoli et non à Koba ! Quand il s’agit de l’unité nationale, il ne faut plus rire. On ne veut pas de bantoustans en Guinée.

 

Comme Dadis ne veut pas arrêter ses bêtises, il faut l’arrêter par tous les moyens. Il a commencé par sortir de l’argent en vidant ce qu’il y avait dans les caisses de l’Etat, maintenant il n’hésitera plus à verser encore du sang. Tant que cette junte restera au pouvoir, nous n’aurons que du malheur. Il faut la disloquer tout de suite. Je suis tellement désespéré que je me contenterais en ce moment de trop peu comme, par exemple, envoyer Sékouba à Cuba et Pivi en Bolivie. Dadis ne le fera pas mais un caporal messianique pourrait le faire! Pour l’instant, chacun de nous ne respire que d’une narine, attendrons-nous que Dadis nous bouche à jamais le nez avant de s’occuper patriotiquement de notre bouche ?

 

Je vous salue avant d’étouffer !

 

Ibrahima Kylé Diallo

Directeur de www.guineenet.org et de www.kylediallo.com


Source : www.ondes-guinee.info

Partager cet article

Repost 0
Published by Amdy's Blog - dans Libre opinion
commenter cet article

commentaires